Le Roi conduisait lui-même le puissant véhicule lors d’une visite privée de l’Aquila, dans les Abruzzes. Voir ici toutes les photos de la visite royale privée.

À L'Aquila, le Roi, de dos, vient de sortir de son luxueux véhicule. © DR

Selon le journal local “Il Centro” et le site “Il Capoluogo.it”, le roi Albert II et la reine Paola ont passé, en ce début de mois de mai, plusieurs jours dans les Abruzzes, en Italie. Pour rappel, nos Souverains s’étaient rendus à Rome pour assister à la cérémonie de béatification de Jean-Paul II le 1er mai dernier. Ils ne sont pas revenus directement en Belgique avec le Premier ministre (démissionnaire), mais ont passé quelques jours de repos bien mérité avant un retour dans la triste réalité belge.

Après une première étape à Naples, le Roi et la reine se sont notamment rendus dans le Parc National des Abruzzes. Ils ont commencé par visiter le coeur de ce site, le village de Pescasseroli mais aussi les localités de Val Fondillo, Camosciara, le Lago Di Barrea, Campitelli, Le Forme. En compagnie des autorités locales, le couple royal s’est longuement arrêté pour admirer et photographier, à son aise, sans un quelconque paparazzi et le moindre témoin (ou presque), les splendides paysages de la région, des arbres, des fleurs, une nature luxuriante, en plein essor printanier.

Au cours de leur excursion, les Souverains ont également assisté au show de l’ours Loretta, la mascotte du parc et visité le musée local avant de rentrer à leur hôtel sis dans le village de Pescasseroli, la “Villa Mon Repos”, une confortable et luxueuse gentillhommière dont les chambres sont louées à 240 euros la nuit.

Lors de leur séjour, Albert et Paola se sont aussi rendus au village de Santo Stefano di Sessanio, une commune de la province de L’Aquila. Ils ont évidemment rendu visite à la capitale homonyme des Abruzzes, L’Aquila qui fut ravagée en avril 2009 par un séisme de 6,3 sur l’échelle de Richter, qui fit 295 morts.

Pour cette visite strictement privée, au pays de la Ferrari, le couple royal a choisi de la mener en Porsche ! C’est le modèle 4×4 Cayenne qui a eu la préférence d’Albert II. Casquette blanche vissée sur le front et chemise bleu azur, le Roi conduisait lui-même sa Porsche Cayenne grise, encadré par une Audi noire de la sécurité belge et deux véhicules de l’escorte italienne. Pour l’anecdote, des habitants ont remarqué le Souverain lors d’une halte insolite : en compagnie de deux gardes du corps, le Roi s’est arrêté pour boire en vitesse un café au buffet de la gare !