En visite dans une crèche de la principauté, la princesse Charlène de Monaco a posé des questions “trop” précises aux puéricultrices. Pour certains observateurs, il n’en faut pas plus: elle attend un enfant. Un peu léger comme info ? Tout à fait !

© RE

“La Princesse, accompagnée du Souverain, a demandé aux puéricultrices des précisions sur les activités proposées quotidiennement aux trente-six enfants de moins de trois ans qui y sont inscrits.” Voilà la fameuse phrase du communiqué du palais princier monégasque publié à l’occasion de la visite récente d’une crèche de la Principauté. Une phrase bien peu sibylline pour certains observateurs de la vie monégasque, car tout y serait! En fait, il faut y lire entre les lignes que la princesse du Rocher est… enceinte ! “Ah bon… et c’est tout ?”, pourrait (et devrait même) penser légitimement le lecteur de ce blog, amusé par l’actualité des monarchies européennes, à l’affût des bonnes nouvelles, en solidarité lors des moments pénibles et toujours soucieux d’une information de qualité. Celle-ci n’en est, à l’évidence, pas une ! Mais, bien que taraudé par notre souci de vous servir une information aussi fiable que possible, c’est surtout le côté insolite et imparable de la déduction des fins limiers de l’enfantement et des grossesses mythiques qui l’a emporté. Les derniers en date, outre-Manche, avaient déduit un même diagnostic pour Lady Catherine d’Angleterre du fait que la duchesse de Cambridge avait poliment refusé de goûter… quelques cacahuètes ! La pression est visiblement grande sur les deux nouvelles princesses du Gotha, desquelles ont attend au plus vite qu’elles donnent un nouvel héritier à leurs Couronnes respectives. Dans un cas comme dans l’autre, le monde entier pourra vérifier dans quelques mois les théories boiteuses de nos Sherlock Holmes des maternités.