Image peu courante du petit-fils de la reine Elizabeth II. Appelé en soirée au chevet de son grand-père, le duc d’Edimbourg, William avait déjà ôté ses lentilles. Ce pilote d’hélicoptère n’a donc pas la vue parfaite…

En visite au Papworth Hospital, près de Cambridge. RE

Six des huit petits-enfants du prince Philip, le duc d’Edimbourg, ont tenu à rendre visite à l’époux de la Reine, hospitalisé non loin de Cambridge. Pour rappel, le prince consort, âgé de 90 ans, a été emmené d’urgence en clinique le vendredi 23 décembre dernier après avoir ressenti une violente douleur à la poitrine. Il a été opéré immédiatement d’une artère coronaire bouchée. Les chirurgiens lui ont posé un stent. Même la Reine s’est rendue au chevet de son époux. C’est dire le fait exceptionnel et grave de l’intervention. En 2008, lorsqu’il avait été hospitalisé pendant trois jours pour une infection, Elizabeth II ne s’était pas déplacée. Arrivés dans deux véhicules séparés, le prince William et le prince Harry sont allés soutenir leur grand-père à la constitution cependant très solide. Il devrait sortir d’ici quelques jours.  Plus anecdotique, ce fut l’occasion de découvrir que le prince William, tout bon pilote d’hélicoptère qu’il est, n’a pas la vue parfaite. Peut-être avait-il déjà ôté ses lentilles quand il a appris l’état de santé de son grand-père. Toujours est-il qu’il arborait une (très classique) paire de lunettes en se rendant à son chevet…

Les lunettes de Wills. RE