Le petit-fils cadet de la Reine a lancé, avec l’humour qui le caractérise, l’expédition sur l’Everest à laquelle il prendra bientôt part en testant un caisson hyperbare. Il en est ressorti le souffle coupé !

Le prince Harry au lancement de l'expédition "Walking With The Wounded Everest 2012". © RE

Le but de l’expérience était de ressentir la pression atmosphérique qui s’exerce sur le toit du monde. Visiblement, Harry en a eu le souffle coupé. A moins que ce soit l’humour légendaire dont le fils cadet du prince Charles ne manque jamais qui nous vaut cette sympathique photo. L’événement avait lieu à Londres, sur Picadilly. A peine de retour d’une formation de 18 mois de pilote d’hélicoptère de combat Apache au terme de laquelle il a reçu un prix spécial (une munition de canon) en tant que “meilleur copilote/artilleur”, le prince Harry a officiellement lancé l’expédition “Walking with the Wounded” à l’assaut de l’Everest. Cette bonne oeuvre destinée à accompagner et valoriser les blessés de guerre, il la connaît bien. Il avait déjà participé avec elle à une expédition au Pôle Nord. Cette fois, il entreprendra l’ascension du mont le plus élevé de la planète. Mieux, il sera même le patron de cette expédition qui emmènera cinq blessés de guerre conquérir le toit du monde.