Après la révélation des frasques du roi Carl XVI Gustaf, la Suède sourit enfin aux anges depuis la naissance d’un bébé princier tant attendu.

© RE

Voici l’événement heureux que tous les Suédois attendaient, après une litanie de scandales touchant leur famille royale. Une nouvelle héritière de la couronne nordique est née! Avec quelques jours d’avance, la princesse Victoria a donné naissance, jeudi 23 février, à une petite fille prénommée Estelle, qui sera, comme sa maman, amenée à régner un jour sur le royaume glacé de Suède. Le prince Daniel, larmes aux yeux comme tout nouveau père, a annoncé lui-même la nouvelle au monde, lors d’une conférence de presse à la maternité de l’hôpital universitaire Karolinska à Stockholm. «À 4h26, une très adorable petite princesse de 51 centimètres et de 3,28 kg est née. Le bébé et la maman se portent bien. Quand j’ai quitté la chambre, le bébé dormait dans les bras de sa maman. C’était magnifique», a-t-il dit d’une voix tremblante. Avec cette naissance, les Souverains suédois, le roi Carl XVI Gustaf et son épouse la reine Silvia, sont devenus pour la première fois grands-parents. Pour souligner l’événement, une double salve de 21 coups de canon a été tirée depuis l’île de Skeppsholmen, face au palais royal. Après sa mère, Estelle deviendra le septantième souverain de Suède, mais la quatrième reine sur le trône seulement. Le roi Carl XVI Gustaf a révélé vendredi matin les prénoms de la jeune princesse: Estelle, Silvia, Ewa, Mary. Silvia et Ewa sont les prénoms de ses deux grands-mères. Estelle reçoit en outre le titre de duchesse d’Östergötland, une région dans le sud-est de la Suède, a ajouté le Roi. Comme le veut la tradition, la nouvelle princesse a été présentée formellement vendredi matin au Premier ministre Fredrik Reinfeldt, au président du Parlement Per Westerberg, au chef de la Maison royale Svante Lindqvist et à la Dame d’honneur de la Reine, Alice Trolle-Wachtmeister.
Berlusconi du Grand Nord
L’arrivée d’Estelle a passionné les médias européens. Sa maman de 34 ans est l’une des princesses les plus populaires du Continent, voire la plus populaire. En janvier dernier, le sondage d’un magazine féminin allemand la plaçait en tête du hit-parade princier, devant Maxima des Pays-Bas et la duchesse de Cambridge, Kate Middleton. Le mariage de Victoria et Daniel, en juin 2010, événement grandiose et féerique à Stockholm, avait rassemblé tout le gotha, monarques belges en tête. On l’ignore parfois, mais la princesse Victoria est très proche de la Famille royale belge. Elle est la marraine de la petite Éléonore, dernière fille du prince Philippe et de la princesse Mathilde.
Victoria, simple et souriante, est adulée par une majorité de sujets suédois. Lors d’un sondage réalisé l’an dernier, 59% d’entre eux souhaitaient que le roi Carl XVI Gustaf, 65 ans, abdique au profit de sa fille aînée. L’étoile du roi scandinave, sur le trône depuis 1973, a fortement pâli ces derniers temps, au fil de révélations sur sa vie privée, disons, peu protocolaire. En 2010, un livre avait mis en lumière une sorte de Berlusconi du Grand Nord, au goût prononcé pour les jeunes femmes, les orgies, les boîtes de striptease, y compris lors de voyages officiels… Le Roi aurait même utilisé les services secrets suédois pour récupérer des photos compromettantes. Carl XVI Gustaf a reconnu l’an dernier le tort causé à la monarchie suédoise par son comportement et exprimé ses regrets: «Il est clair que cela nuit à ma crédibilité, à la crédibilité de la monarchie et aussi à la Suède. Je le regrette vraiment. Mais c’est quelque chose que je vais corriger.»
L’amour à la salle de sport
Née le 14 juillet 1977, Victoria, duchesse de Västergötland, a épousé Daniel Westling, son ex-prof de gym, le 19 juin 2010, à Stockholm. Un mariage qui, au rayon des audiences télévisées (y compris en Belgique!), n’a été dépassé depuis que par les unions d’Albert de Monaco et Charlène et, surtout, du prince William et Kate Middleton. «Victoria est une jeune femme sympathique et souriante, une brunette décontractée. Élégante dans ses tenues de gala, charmante dans les improbables costumes folkloriques locaux qu’elle est obligée d’arborer en diverses occasions, elle est tellement humaine aussi, avec ses problèmes de boulimie-anorexie qui ont bouleversé le pays en 1997, lorsqu’elle était apparue terriblement amaigrie, métamorphosée, fatiguée», commente un observateur très avisé du gotha européen. Longtemps célibataire et très impliquée dans son apprentissage de l’exercice souverain, Victoria a rencontré l’âme sœur un peu par hasard, et dans des circonstances peu usuelles dans une royale famille. En 2001, l’héritière est tombée amoureuse de son coach personnel de fitness à Stockholm. La relation est restée secrète jusqu’en 2002. Autant être franc: les Suédois ont mis du temps à apprécier Daniel Westling, présenté comme un personnage arrogant, peu cultivé et superficiel. Jusqu’aux fiançailles, en 2009, Daniel est resté dans l’ombre, faisant très peu d’apparitions publiques au bras de sa princesse, mais se fondant peu à peu au sein de la famille royale. Son état de santé a également alimenté la chronique. Depuis sa naissance, Daniel est atteint d’une malformation rénale. En mai 2009, il a subi une transplantation d’un rein, donné par son père. Selon la presse people suédoise, la sœur cadette de Victoria, la sculpturale princesse Madeleine, aurait présenté Daniel à Victoria et motivé cette dernière à l’épouser. Tradition oblige, Madeleine attendait impatiemment que son aînée se marie pour elle-même pouvoir convoler en justes noces. Pas de chance, Madeleine a rompu de son côté ses fiançailles en 2010 avec Jonas Bergström. Cette blonde magnifique de 29 ans demeure à ce jour l’un des partis les plus convoités des royaumes scandinaves.
Trois mots d’Histoire pour conclure. La dynastie dont Estelle est l’ultime descendante règne sans interruption sur la Suède depuis 1818, date à laquelle le Français Jean-Baptiste Bernadotte, ancien maréchal d’Empire, a été désigné roi de Suède, sous le nom de Charles XIV Jean de Suède. La légende prétend que cet ancien soldat de Napoléon portait un tatouage disant «Mort aux rois!». Il n’y a que les imbéciles…
B. F. et P.D.V.