22 enfants et 6 adultes sont décédés dans un accident de car dans un tunnel suisse. Le ministre des Affaires étrangères, qui accompagne le prince Philippe dans la mission économique belge au Vietnam, a immédiatement réagi depuis Hanoï.


Didier Reynders. © Photo News


“Vingt-deux enfants sont morts. Six adultes dont les deux chauffeurs sont également décédés dans le crash d’un car scolaire belge en Suisse. Les 24 passagers blessés ont été transférés dans des hôpitaux de la région du Valais. Il s’agit d’enfants provenant de Lommel et Heverlee”, nous confirme Didier Reynders. Le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères se trouve actuellement à Hanoï où il accompagne le prince Philippe et la mission économique belge au Vietnam. Il devait rentrer à Bruxelles dans la journée, mais, il y a quelques heures, il a été informé de la tragédie que vivent actuellement des familles flamandes.

Trois cars immatriculés en Belgique circulaient en direction de Sion, quand l’un d’entre eux a soudain percuté mardi soir à 21 h 15 une paroi du tunnel autoroutier entre les sorties est et ouest de la ville de Sierre en Suisse. L’autobus a dévié de sa trajectoire pour une raison qui demeure inconnue. Il a heurté la droite de la chaussée avant de s’encastrer dans la paroi du tunnel, située à l’extrémité d’une zone destinée aux services de secours.

Cet autocar transportait 52 personnes, soit deux classes en provenance de Lommel et d’Heverlee en direction de la Belgique, de retour de vacances de neige dans le Val d’Anniviers. Les familles des victimes vont arriver dans la journée, accompagnées par des psychologues. “J’ai demandé à la Défense d’apprêter deux Ambraer, d’une capacité totale de 82 places, pour acheminer les familles des victimes sur place. Mes premières pensées vont évidemment à ces familles qui sont dans une détresse terrible. Les Mutualités chrétiennes qui avaient organisé ces vacances ont mis en place une aide médicale et psychologique. Mais la Défense se tient prête à les aider dans cette matière également”, nous explique Didier Reynders, qui est pour la première fois, nous confirme-t-il, confronté à une catastrophe de cette ampleur concernant des Belges à l’étranger. “L’ambassadeur sur place m’a immédiatement contacté, c’était dans la nuit ici à Hanoï, peu avant la communication officielle de la police suisse. Et nous avons immédiatement mis en place tous les moyens disponibles.”

On attend dans la journée une réaction des Princes sur ce drame. Philippe et Mathilde ont été bien évidemment informés de la tragédie qui teinte désormais cette mission économique d’une couleur de deuil.