La princesse se trouvait à New York pour recevoir un prix pour son engagement dans le programme de lutte Roll Back malaria. Le légendaire basketteur américain était à ses côtés pour l’occasion.

© ROLL BACK MALARIA

À l’invitation de l’Organisation des Nations Unies (ONU) à New York, la princesse Astrid de Belgique a participé ce début de semaine à une réception donnée à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la malaria. La fille d’Albert II a eu droit à une place d’honneur en sa qualité de représentante spéciale de “Roll Back malaria” et a même reçu un prix des mains du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon.

Très engagée au côté de l’ONG, la princesse Astrid s’est déjà rendu dans plusieurs pays du monde, comme la Tanzanie ou dernièrement en Indonésie. Lors de son séjour de trois jours dans cette région d’Asie, la fille d’Albert II a multiplié les visites de terrain et les rencontres officielles, notamment avec des membres de la famille royale. Cette lutte contre le paludisme est en effet cruciale. Chaque année, environ 216 millions personnes contractent la maladie dans le monde et près de 655.000 en meurent. Pour récompenser cet engagement, le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-Moon a invité la princesse à New York lundi dernier et remis un prix à la représentante spéciale de l’ONG (depuis 2007), devant un parterre de personnalités dont les anciens basketteurs Dikembe Mutombo et Shaquille O’Neal. Le Congolais Mutumbo, de 2,18 m, s’illustra dans les années 90 dans l’équipe des Nuggets de Denver notamment. Le légendaire Shaquille O’Neal, 2,16 m, fut l’un des meilleurs pivots de l’histoire de la ligue. Il est célèbre pour ses participations aux Orlando Magic et aux Lakers de Los Angeles. Tous deux sont désormais à la retraite et actifs dans le domaine caritatif. Ce qui leur a valu cette rencontre, un peu improbable, avouons-le, avec la princesse. Après Steven Spielberg à l’avant-première de Tintin, des stars du basket ! Qui a dit que notre famille royale n’était pas glamour et people ?