Une jeune femme présente dans la suite lors du strip-billard a dévoilé sa (gentille) version de la soirée.

RE

 

La saga de la soirée arrosée du prince Harry à Las Vegas se poursuit. Carrie Reichert, qui était de la fête dans la suite a raconté sa soirée au magazine “The People”: « Nous nous sommes embrassés. Il était nu et assez ouvert d’esprit. Il était complètement bourré. Ça n’avait rien de romantique, c’était du pur amusement ». La jeune femme précise toutefois : « Il est resté un gentleman alors même qu’il était complètement torché » rapporte le site de 20 minutes. Grâce au témoignage de Carrie, on sait maintenant que les jeunes femmes présentes ce soir-là étaient des illustres inconnues. «Son entourage m’a abordée et m’a dit: “Hey, tu veux faire la fête avec le prince Harry?» Je n’ai pas eu envie de laisser passer l’opportunité de m’éclater avec le prince. » Elle ajoute qu’ « une dizaine de filles très mignonnes » étaient dans le même cas et qu’elles n’avaient subi aucun contrôle de sécurité. « Une fois à l’intérieur, la fête était à son comble. Il y avait de la musique et l’alcool coulait à flot. Harry était déjà déshabillé. Il était fou, en plein délire. Il faisait de l’air guitare avec des cannes de billard. Il a même demandé qu’on lui apporte un gant pour imiter Michael Jackson. ». Elle continue « Harry venait vers toi au hasard et te faisait un câlin. Il était très amical. En fait c’était des câlins fait au hasard à poil. C’était rigolo. » Même si plusieurs personnes étaient nues ou partiellement, Carrie précise clairement qu’il n’était pas du tout question d’orgie mais de fête et de jeux amusants. La fête battait son plein et Harry était en pleine forme. « Il se collait tout nu contre la baie vitrée de la chambre. De là il dominait Las Vegas. A ce moment là, il a dit: “Regarde-moi Vegas, voici les bijoux royaux!” » raconte-t-elle. Les choses ont été un peu plus loin entre Carrie et le prince Harry. « Il m’a pris la main et nous sommes allés dans sa chambre. Nous avons d’abord discuté. De l’armée par exemple. Puis la discussion s’est calmée. J’ai enlevé mes habits. J’étais en bikini. Il était nu. Nous nous sommes embrassés entre 15 et 20 minutes. Nous nous sommes touchés mais nous avions trop bu pour faire l’amour. Ensuite nous nous sommes arrêtés. Des gens allaient et venaient dans la chambre. On s’est embrassé une dernière fois. Il m’a dit que c’était génial et que j’étais belle et splendide. C’était gentil de sa part. Et on est retourné au salon faire la fête et on a continué de boire. Les personnes qui étaient là ont agi comme si rien ne s’était passé. » Pour la jeune femme, le scandale n’a pas lieu d’être. « Je ne comprends pas tout le battage autour de cette histoire. Je comprends par contre qu’en tant que membre de la famille royale tu dois te comporter d’une certaine manière mais ce qui s’est passé là, c’était juste de l’amusement.  (…) Il ne devrait pas avoir honte des photos. Je suis triste qu’il souffre du regard et de l’opinion des gens. Mais ça passera. »