Selon un sondage Ipsos – “Le Soir magazine” – “Le Soir” – RTL-TVI, 46% des Belges sont favorables à une abdication du Roi: du jamais vu !

L’année prochaine, le roi Albert II aura 80 ans. Il est déjà depuis 2009 le Souverain en exercice le plus âgé que le Royaume de Belgique ait connu depuis sa création. Il se dit qu’Albert II aimerait bien prendre sa retraite,  abdiquer et laisser le Trône à son héritier présomptif, le prince Philippe. Les Belges sont-ils d’accord avec ce principe ? Les résultats de notre sondage, réalisé par l’institut de sondage Ipsos Public Affairs, sont des plus étonnants : 54% des Belges, toutes régions confondues, estiment que le Roi doit rester sur le Trône jusqu’à sa mort. 46% des Belges pensent en revanche qu’il peut passer la main, pour moitié avant les élections fédérales et régionales de 2014, pour moitié après ce scrutin. Un résultat très différent des précédents sondages, véritables plébiscites pour le maintien du Roi sur le trône jusqu’à sa mort. On remarquera que 50% des sondés flamands s’expriment en faveur d’une abdication. Alors que 57% des Wallons et… 66% des Bruxellois souhaitent qu’Albert II règne jusqu’à sa mort! Quand le Roi devrait-il renoncer à ses prérogatives? Les sondés sont tout aussi mitigés, 23,48% étant pour un départ avant les élections de 2014, 22,49% pour un départ à la retraite postérieur à cet enjeu. Pour ces derniers, le Roi doit visiblement jouer un rôle de premier plan dans les longues négociations qui devraient s’annoncer en vue de la formation d’un gouvernement. Selon l’âge des sondés, on remarquera que les 16-24 ans sont significativement plus convaincus (29%) que le Roi doit abdiquer après les élections, suivis des 55-70 ans (25%), par contre les 35-44 ans estiment plutôt (à 32%) que le Roi devrait céder la place avant le scrutin.

 

Pr Vincent Dujardin : « Un tel résultat c’est une première ! »

 Pour Vincent Dujardin, professeur d’histoire à l’UCL et spécialiste des monarchies, le résultat de notre sondage est “du jamais vu” : « Si on compare ces résultats avec des enquêtes de 2007 ou même de 2010, on constate un recul important du souhait du maintien du roi Albert sur le trône ! En 2010, seulement 30 % des Belges disaient penser que le moment d’une passation de pouvoir était venu. Il y a donc un bond de 16 % puisque près d’un Belge sur deux pense qu’une abdication après les élections de 2014 constituerait un bon moment, et 23 % déjà avant les élections. Ce bond est encore plus sensible en Flandre puisqu’il n’y a plus qu’un Flamand sur deux qui déclare souhaiter que le Roi n’abdique jamais, contre 66 % à Bruxelles. Les chiffres montrent toutefois que l’idée de l’abdication reste sensible en Belgique. Il est vrai que ce n’est pas la coutume chez nous et que le seul précédent, celui de Léopold III en 1950-1951, était douloureux, mais votre sondage montre une certaine évolution des mentalités, qui est récente. À ma connaissance, un sondage qui donne ce type de proportion, c’est une première. Au-delà de l’effet de l’abdication de la reine Beatrix des Pays-Bas ou du pape Benoît XVI qui a pu jouer, le prince Philippe aura 53 ans en avril et a bénéficié d’une formation dans tous les domaines, davantage même que le prince Willem-Alexander aux Pays-Bas, tandis que le roi Albert II aura 80 ans l’an prochain. »

Retrouvez aussi dès ce mercredi dans « Le Soir magazine » les résultats étonnants de la question « Philippe fera-t-il un bon Roi ? »