Les ducs de Brabant président une mission économique en Thaïlande jusqu’au 23 mars. Première étape, touristique, au temple de Wat Pho, le plus vieux et le plus célèbre temple de Bangkok. 

Les princes en compagnie des moines et de la ministre bruxelloise Céline Frémault. © Benoit Doppagne/Belga

C’est en chaussettes pour Philippe et pieds nus pour Mathilde que les ducs de Brabant pénètrent dans l’édifice sacré. Dans le “bot” ou temple principal, ils peuvent admirer un bouddha en méditation, tout de bronze doré, sur un impressionnant autel de plusieurs mètres de haut, forgé dans le même métal précieux. Un vieux moine les attend au pied de la statue. Le père supérieur du monastère bouddhiste, 96 ans!, est assis et regarde fixement devant lui, tel un bouddha millénaire. On le croirait tout droit sorti d’un album de Tintin! Les ducs de Brabant le saluent à la thaïlandaise, les mains jointes près du menton. Le couple princier se trouve au cœur du vaste complexe du temple Wat Pho. De son nom officiel Wat Phra Chetuphon, il s’agit du plus ancien et plus important temple bouddhiste de Bangkok, situé dans le quartier Rattanakosin, voisin du Grand Palais. Le sanctuaire originel date du XVIe siècle, mais a été reconstruit et agrandi en 1781 par le fondateur de la dynastie Chakri, le roi Rama Ier – dont descend le roi actuel, Bhumibol (86 ans), le Souverain le plus âgé et le chef d’État en exercice depuis le plus longtemps (66 ans et plus de 9 mois) de toute la planète. Son nom officiel thaïlandais est d’ailleurs… Rama IX. Le roi Bhumibol, Philippe et Mathilde le rencontreront en fin de séjour, ce vendredi 22 mars. En principe. Si le fragile état de santé du vénéré Souverain le permet, lui qui vit désormais à demeure dans un hôpital. Mais pour l’heure, les ducs de Brabant profitent de cette activité culturelle et touristique programmée en ce dimanche d’arrivée dans la capitale thaïlandaise. Ce sera la seule escapade touristique du séjour. Le prince Philippe enchaînera dès le lendemain les rendez-vous et les visites de travail puisqu’il préside en effet toute cette semaine une importante mission économique belge en Thaïlande que les ducs de Brabant connaissent bien. Philippe et Mathilde s’y sont rendus respectivement à quatre et trois reprises.