Plus de 2.500 personnes rassemblées pour la Joyeuse Sortie germanophone d’Albert et Paola, dont bon nombre de jeunes nés en 1993, 20 ans comme le règne du sixième roi des Belges.

Albert II s'adresse à son double en peignoir et pantoufles, tel la caricature imaginée par Kroll: "Cette fois, c'est vous qui êtes en peignoir et moi en uniforme!"  (Crédit PHOTONEWS)

Albert II s’adresse à son double en peignoir et pantoufles, tel la caricature imaginée par Kroll: “Cette fois, c’est vous qui êtes en peignoir et moi en uniforme!” (Crédit PHOTONEWS)

Dans sa tournée d’adieu aux régions et communautés du pays, des Joyeuses Sorties en quelque sorte, en cette ultime semaine de règne, le roi Albert II et la reine Paola se trouvaient ce mardi à Eupen. La Communauté germanophone qui aime à se considérer comme la plus royaliste du pays. Là, ils ont été accueillis par les autorités locales dont le ministre-président Karl-Heinz-Lambertz, mais aussi par une foule estimée par la police à plus de 2.500 personnes. Point d’activistes et de partisans de la république pour l’attendre, comme la trentaine d’extrémistes, tous lions noirs dehors, qui ont en vain tenté de troubler la fête à Gand la veille. Cette fois, la foule clamait d’une seule voix son amour pour le sixième couple royal et tenait à lui faire ses adieux les plus chaleureux. À l’image de ces sympathiques doublures royales: derrière les barrières Nadar plusieurs personnes avaient en effet revêtu un peignoir, des pantoufles et une couronne de carton-pâte pour ressembler au Roi traditionnellement croqué par le caricaturiste Kroll dans les pages du “Soir”. Ce qui valut ce bon mot du Souverain à l’un d’entre eux: “Cette fois, c’est vous qui êtes en peignoir et moi en uniforme !” Si on sait que la Reine ne goûte pas trop cette caricature un peu cavalière de notre Souverain, Albert II rigole plutôt de l’image pantouflarde que lui a collé le dessinateur en raison de son âge, 79 ans, le plus élevé jamais atteint par un roi des Belges en exercice. Le chef de l’État avait eu l’occasion de le lui dire de vive voix lors de la visite des locaux du “Soir” il y a quelques mois.

Ce vendredi, direction Liège où les amis de la monarchie espèrent bien reproduire ce chaudron d’ambiance caractéristique du football liégeois. Ensuite, le couple royal sortant rencontrera les Bruxellois samedi soir lors du bal populaire des Marolles et dimanche en début de soirée lors de la fête au parc de Bruxelles. Mais cette fois-là, Albert II et Paola ne seront plus nos Souverains…