Plusieurs milliers de spectateurs et une poignée de séparatistes se sont disputés les chants de “bienvenue” des nouveaux Souverains pour leur première Joyeuse Entrée, à Louvain, en province de Brabant flamand.

Le Roi des Belges et le roi de Louvain. © IMAGEGLOBE

Le Roi des Belges et le roi de Louvain. © IMAGEGLOBE

Carton plein pour la première Joyeuse Entrée du couple royal. Philippe et Mathilde avaient choisi la ville de Louvain et la province de Brabant flamand pour ouvrir leur tour de Belgique, selon la tradition séculaire de présentation du Roi à son peuple. Plusieurs milliers de personnes attendaient les Souverains sur place, au pied du très bel hôtel de ville louvaniste. Une trentaine d’activistes du Voorpost aussi, qui se sont beaucoup époumonés pour attirer l’attention du Roi ou de la Reine, qui ont, quant à eux, joué aux durs de la feuille, grandement aidés en cela par la foule dont les “Leve de Koning” (“Vive le Roi”) valaient bien en intensité sonore les “België barst” (“Que la Belgique crève”) chers aux séparatistes. C’est à 10 h 58 très exactement que la BMW royale immatriculée “1″ s’est garée devant le fronton de l’hôtel de ville – La promptitude devancerait-elle désormais l’exactitude en qualité de politesse des Rois ? –  Après un premier salut au balcon, le couple royal est reçu par les autorités dont le gouverneur Lodewijk De Witte et le bourgmestre Louis Tobback jamais avare en bons mots. Egalement présents le ministre fédéral des Finances, Koen Geens, ainsi qu’une cinquantaine de bourgmestres sur les 65 que compte la province, dont même une bourgmestre N-VA!

Après une demi-heure de discours, de réception et la signature du traditionnel livre d’or, les Souverains se prêtent au jeu du bain de foule, en évitant soigneusement, comme  nous l’expliquions plus haut, de regarder vers les séparatistes.

Les spécialistes auront remarqué que Mathilde portait une robe en coton aux accents fauvistes, griffée (c’est le cas de le dire) par Natan, et un chapeau à large bord conçu par la modiste de la Cour, Fabienne Delvigne. Dans son costume rayé, le Roi est, quant à lui, tous sourires et allant bien plus au contact des gens que naguère.

À quelques centaines de mètres de là, le couple royal assiste ensuite à un mini-spectacle au centre culturel Het Depot, où le slam, la danse et le rap ont remplacé la traditionnelle oeuvre classique qu’on exécutait autrefois devant Leurs Majestés. Autre temps autres moeurs, autres Souverains autre musique. Quel coup de jeune donc ! Enfin, le palais provincial accueillera le déjeuner de travail que le couple a décidé d’organiser à chaque visite avec des acteurs importants de la province que ce soit en matière culturelle, sociale ou économique. Ici, la thématique portait sur l’internationalisation du Brabant flamand. Juste le temps d’une petite photo de groupe sur la terrasse du palais provincial avant de casser la croûte. Juste le temps d’éviter aussi la Drache provinciale qui s’abat soudain sur la bonne ville de Louvain… Ouf ! Première visite réussie. Plus que dix autres, dont voici les dates :

Province du Brabant wallon (Wavre) :          mardi 10 septembre

Province du Hainaut (Mons) :                       mardi 17 septembre

Province du Limbourg (Hasselt) :                 mardi 24 septembre

Province d’Anvers (Anvers) :                        vendredi 27 septembre (chez Bart De Wever, ça promet !!!)

Province de Namur (Namur) :                       mercredi 02 octobre

Province de Liège (Liège) :                           vendredi 11 octobre

Province de Flandre orientale (Gand) :         mercredi 16 octobre

Province de Luxembourg (Arlon) :               vendredi 18 octobre

Communauté germanophone (Eupen) :         mercredi 23 octobre

Province de Flandre occidentale (Bruges) : vendredi 25 octobre