Petit bain de foule et grand bain d’eau de pluie pour Philippe et Mathilde sur la plus belle place du monde. Mais l’ambiance y était tout de même !

crédit IMAGEGLOBE

crédit IMAGEGLOBE

Nous étions très inquiets. Au départ, devant la porte du Parlement bruxellois, rue du Lombard, il y avait plus de républicains que de belgicains derrière les barrières Nadar. La trentaine habituelle d’excités du Voorpost, contre une toute petite malheureuse classe d’enfants ! Et des dizaines et des dizaines de barrières Nadar canalisant… du vide et quelques rares passants étonnés de pareilles dispositions. La douzième et dernière Joyeuse Entrée du Roi et de la Reine, à Bruxelles même, capitale du Royaume et de l’Europe, devait être la cerise sur le gâteau de plus de deux mois de visites joyeusement bon enfant. Las, cette visite à domicile n’a malheureusement pas autant passionné les Bruxellois que les habitants de toutes les provinces du Royaume ! Même lors des Joyeuses Entrées flamandes l’on a compté plus de monde sur le parcours royal !

Il faut dire que le temps n’était malheureusement pas de la partie. Une de ces petites pluies d’automne qui ne vous douchent pas d’un coup mais qui vous emprisonnent insidieusement dans une buée froide et terriblement humide à vous transpercer les os. Bref, un temps à ne même pas mettre un touriste japonais dehors, alors un vénérable monarchiste, vous pensez… Donc la Grand-Place qu’on a connue les grands jours constellée de têtes et de drapeaux, surtout lors des grandes victoires footballistiques était en ce six novembre particulièrement déserte et moins conviviale qu’à l’accoutumée !

Rendez-vous fut d’abord donné au Parlement bruxellois où les Souverains ont entendu trois discours des autorités régionales, dont la présidente du Parlement Françoise Dupuis (PS) et le ministre-président Rudy Vervoort (PS). Ensuite après un petit drink convivial en compagnie des élus régionaux (mais aussi plusieurs ministres fédéraux – Reynders, Milquet, Onkelinx plus que jamais investis à Bruxelles – c’est important avec l’échéance électorale qui arrive en mai !), le couple royal était convié sur le coup de midi en la salle gothique de l’hôtel de ville de Bruxelles pour la dernière prestation officielle du bourgmestre PS Freddy Thielemans (qui, à 69 ans, prend sa retraite en décembre pour laisser sa place de maïeur à… Yvan Mayeur (PS)).

Après un petit intermède musical et la présentation de l’ambitieux projet immobilier Néo (qui va bouleverser le visage du plateau du Heysel, jusqu’à faire raser le stade Roi Baudouin et reconstruire un nouveau stade national sur le Parking C), Philippe et Mathilde étaient reçus pour un déjeuner (faisan à la brabançonne au menu, préparé par les cantines de la Ville) sur le thème des jeunes entreprises.

Ensuite venait le grand moment du balcon, toujours sous la pluie. Philippe et Mathilde ont généreusement salué les quelques parapluies qui s’agitaient sous leur regard, avant de descendre et d’accomplir leur traditionnel bain de foule. Les organisateurs ont prévu un chemin sinueux et assez étroit balisé par des barrières derrière lesquelles deux à trois rangées de spectateurs ont fini par se masser heureusement. Sur le coup de 14 h 30 on a compté ainsi tout de même plusieurs centaines de personnes présentes pour acclamer Philippe et Mathilde. Car si les corps étaient plutôt refroidis, chauds se sont montré les coeurs et les âmes !

Plusieurs associations folkloriques typiquement bruxelloises étaient représentées sur le parcours comme les Amis de l’Ordre du Manneken-Pis avec une réplique grandeur nature du “ketje de Bruxelles” saisie elle aussi de la même envie pressante et n’hésitant pas à se soulager sur les journalistes passant devant elle ! Heureusement, la venue de Philippe et Mathilde a coupé le sifflet du petit Julien, au grand soulagement des services de sécurité peu enclins à prendre en pleine poitrine cette ondée supplémentaire !

Présents aussi les Noirauds de l’association des Berceaux Princesse Paola auxquels le couple a bien rendu hommage. Au premier rang aussi, nous avons pu revoir Huguette Huart, la plus grande fan de la famille royale avec ses chapeaux si caractéristiques, Madame Huguette qui a eu la douleur de perdre son mari en septembre dernier et à qui le couple royal a bien sûr présenté ses condoléances (nous le faisons également par ce biais).

Bref, lors de cette “Joyeuse Trempée bruxelloise” si la foule ne fut pas au rendez-vous, la chaleur humaine bien. Et ça, ça rattrape tout !

Sur le balcon de l'hôtel de ville avec le bourgmestre Freddy Thielemans pour la der des ders. (Crédit IMAGEGLOBE)

Sur le balcon de l’hôtel de ville avec le bourgmestre Freddy Thielemans pour la der des ders. (Crédit IMAGEGLOBE)

Une haie d'honneur à la sortie de l'hôtel de ville. (Crédit IMAGEGLOBE)

Une haie d’honneur à la sortie de l’hôtel de ville. (Crédit IMAGEGLOBE)

 

Escorte de Harley Davidson pour le Roi et la Reine. (Crédit IMAGEGLOBE)

Escorte de Harley Davidson pour le Roi et la Reine. (Crédit IMAGEGLOBE)