Philippe a rendu une visite à la fine pointe de l’aube aux hommes de Bruxelles-Propreté. Du jamais vu !

Le Roi chez Bruxelles-Propreté. © LENOIR/pool IMAGEGLOBE

Le Roi chez Bruxelles-Propreté. © LENOIR/pool IMAGEGLOBE

 

Sur le coup de six heures du matin, le Roi a rendu visite ce vendredi aux éboueurs de la région bruxelloise. Une visite toute simple, sans toute la pompe et tout le tralala qui accompagnaient sous le précédent règne chaque déplacement du Souverain sur le terrain. Le personnel de Bruxelles-Propreté s’était rassemblé dans les locaux de l’agence régionale pour accueillir le Souverain. Philippe a bu un café avec une centaine de ces travailleurs du petit matin avant qu’ils entament leurs tournées de ramassage respectives. Ils en ont profité pour lui parler de leurs conditions de travail.  À travers cette visite, par ailleurs inédite, le Roi a voulu témoigner de son soutien à ces hommes en particulier durant cette période de froid. “Il nous a interrogés sur nos conditions de travail et a demandé quel en était l’impact sur notre vie de famille”, confiait Pascal Waeres, chauffeur de camion-poubelle. “C’est sympa qu’il prenne le temps de venir parler aussi avec les petites gens”.

En tout cas, Philippe ne ménage pas sa peine et se lève aux aurores, deux jours à peine après un éprouvant voyage en Afrique du Sud. Et si Albert II était jusqu’à présent considéré comme le plus populaire de nos rois, son fils Philippe se montre, en ses premiers mois de règne, au plus proche de sa population, de toute sa population.