Le Roi a demandé à son frère de le représenter à Eindhoven à l’arrivée des avions transportant les premières dépouilles des victimes du vol MH17 de Malaysia Airlines abattu jeudi dernier dans l’est de l’Ukraine.

 

© BELGA IMAGE

© BELGA IMAGE

Difficile mission pour le prince Laurent. Mais c’est malheureusement cela aussi représenter un pays. Le frère du Roi s’est rendu à Eindhoven ce mercredi après-midi, à la demande du chef de l’État, pour assister à l’arrivée des corps des premières victimes du crash du vol MH17 de Malaysia Airlines. Deux avions de transport militaires, un C-130 néerlandais et un C-17 australien ont atterri vers 16 h à l’aéroport militaire de la ville néerlandaise d’Eindhoven. Ils transportaient quarante cercueils, ceux des premières victimes rapatriées sur les 298 personnes qui ont trouvé la mort dans la chute du Boeing 777 de la compagnie aérienne malaisienne, abattu par un missile dans une zone contrôlée par des séparatistes pro-russes. Les passagers décédés sont de toutes nationalités, mais principalement des Néerlandais. Six ressortissants belges, dont deux possédaient la double nationalité belge et néerlandaise, figurent au triste bilan de cette catastrophe. Le prince Laurent a assisté à la cérémonie en présence des familles des victimes, mais aussi du roi Willem-Alexander des Pays-Bas, de son épouse, la reine Maxima, du Premier ministre néerlandais Mark Rutte et de 1.300 personnes. Par ailleurs, ”Le roi a chargé mardi le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, d’écrire aux familles des six victimes belges pour réitérer “ses sincères condoléances” et sa “profonde sympathie”, a expliqué Pierre-Emmanuel De Bauw, le porte-parole du Palais royal. Le Roi avait déjà téléphoné vendredi dernier à son homologue néerlandais pour lui témoigner sa “profonde sympathie”. Il avait aussi exprimé ses sincères condoléances aux familles des victimes.