Le frère cadet du Roi tient la main de Miss Belgique, salue la diversité chez les gardes du corps, est toujours à l’étroit dans ses costumes et chamboule l’itinéraire de visite. Du Laurent, quoi !

Frederic Sierakowski / Isopix

Frederic Sierakowski / Isopix

 

Avec les vacances de Noël, il avait fini par nous manquer le prince Laurent. Sa bonhomie légendaire, sa bonne humeur proverbiale et son sens de l’accueil des journalistes… Eh bien il était dans un grand jour pour l’inauguration du 94e Salon de l’auto au Heysel ce mercredi matin. Il a fait le show avec Miss Belgique, ne lui lâchant plus la main, s’est félicité de la présence d’une personne de couleur parmi les agents de sécurité qui l’escortaient – «  C’est bien de voir l’Afrique représentée », lui a-t-il dit. Ensuite, Laurent, qui a, fidèle à son habitude, enfilé un veston un rien étroit, a bouleversé le parcours de visite pour s’intéresser aux véhicules électriques et s’est arrêté sur des stands et devant des ministres qui n’en demandaient pas tant. Ah oui, il a aussi téléphoné devant tout le monde mais en masquant ses lèvres. Aucun doute, le cru 2016 s’annonce très prometteur…

Frederic Sierakowski / Isopix

Frederic Sierakowski / Isopix

Frederic Sierakowski / Isopix

Frederic Sierakowski / Isopix

Frederic Sierakowski / Isopix

Frederic Sierakowski / Isopix