Le Prince de Hanovre, dont elle est séparée depuis 2009, aurait sombré dans une profonde dépression et dans les brumes de l’alcool. Caroline sauvera-t-elle son mari et père de sa fille Alexandra de ses démons intérieurs? Le mariage d’Ernst August Jr sera-t-il l’étincelle?

Oktoberfest, Munich, Germany - 20 Sep 2014, ,

Ils ont beau être séparés depuis sept ans, cela n’empêche pas la princesse Caroline de Monaco d’être folle d’inquiétude. Nul ne sait, à part elle, si elle a encore des sentiments à l’égard de son mari, le prince Ernst August V de Hanovre. Mais une chose est sûre: il est le père de sa fille Alexandra. Rien que pour cela, Caroline n’est pas rassurée. C’est peut-être ce qui l’a poussée il y a quelques mois à quitter son Rocher monégasque pour lui rendre visite en personne sur son lieu d’exil, en Autriche, en compagnie de sa fille. Mais visiblement cette visite n’a pas eu l’effet escompté…

La descente aux enfers

Depuis octobre 2014, Ernst August n’est plus apparu en public. Fin janvier de cette année, on s’attendait à le voir assister aux obsèques de la princesse Eilika de Leiningen. Les Leiningen (ou Linanges) sont une prestigieuse famille princière allemande remontant au Saint-Empire romain germanique. Las, Ernst August a préféré envoyer ses deux fils, Ernst August Jr (33 ans) et Christian (31) représenter la Maison royale de Hanovre. Âgé de 62 ans, Ernst August a renoncé à tout. Pour rappel, il est quand même le chef de la plus ancienne maison ducale d’Europe, arrière-petit-fils de l’empereur allemand et roi de Prusse Guillaume II, cousin de l’actuelle reine d’Angleterre et apparenté avec la plupart des monarchies européennes. Mais Ernst August a prématurément abandonné sa Basse-Saxe natale, son fief, le duché de Brunswick et de Lunebourg, et la gestion des affaires familiales à son fils aîné. Il a tout quitté pour vivre en reclus, en exil permanent à Auerbach, un modeste pavillon de chasse entouré de 5.000 hectares de forêts que la famille de Hanovre possède à Gmunden, en Haute-Autriche, près de la localité de Grünau. Au village, dont une maison sur cinq appartient au Prince, les habitants vénèrent Ernst August qui, autrefois, le leur rendait bien, n’étant jamais le dernier à lever sa chope de bière à la santé de ses amis. Mais là-bas aussi on est inquiet. Ernst August ne s’est plus montré depuis deux ans. Il ne sort plus de son domaine. Et presque personne n’y entre. On le dit très malade. On le dit dépressif chronique. On le dit alcoolique fini. Depuis que sa dernière compagne, Simona, une ex-prostituée de 34 ans sa cadette, a fait ses valises – c’était en octobre de l’année dernière–, Ernst-August vit en ermite, en isolement complet. Il a licencié une grande partie du personnel qui travaillait sur le domaine. Si l’on excepte ses chiens, Ernst August n’a plus, pour seule compagne, que la dive bouteille. Une vieille amie, qu’il courtise depuis des décennies et qui lui a déjà joué des sales tours…

Pour compagnons, ses chiens et… la bouteille

Pour rappel, en avril 2005, la semaine même où les Monégasques perdaient leur Prince Souverain Rainier III, le prince Ernst August était hospitalisé d’urgence et placé en réanimation pour une pancréatite aiguë. Bien connu pour ses excès de table, il buvait, chuchotait-on à l’époque, un litre de whisky par jour. Cinq ans plus tôt, il avait déjà été hospitalisé suite à un malaise lors d’une soirée de gala dans un château en Allemagne. Et personne n’a oublié cette photo volée du prince, visiblement chargé et pris en train d’uriner sur la façade du pavillon turc à l’exposition universelle de Hanovre en 2000. Ernst August, ce sont aussi les violences et les procès pour coups et blessures, comme les deux petites claques échangées avec ce patron de night-club au Kenya, qui lui ont valu d’être condamné à 445.000 euros en première instance. Caroline avait même témoigné pour lui devant la justice. Car, il a beau être sanguin et colérique, Ernst August s’est toujours montré affectueux et prévenant envers celle qui reste toujours son épouse et probablement le plus grand amour de sa vie (lire par ailleurs). Cela ne l’a pas empêché d’avoir des maîtresses et de s’afficher notamment avec Maryam Sachs, la bru du photographe et play-boy multimillionnaire Gunter Sachs. Le couple se sépare en septembre 2009. Mais si Caroline ne porte plus son alliance, elle reste mariée à Ernst August et conserve son titre de princesse de Hanovre et son prédicat d’Altesse Royale. Peut-être pour le bien de leur fille commune, la princesse Alexandra, née le 20 juillet 1999, six mois après leur mariage. En 2009, Caroline rentre donc à Monaco avec Alexandra dans ses bagages. Ernst August se partage, quant à lui, entre l’Allemagne, les plages méditerranéennes et le Kenya, multipliant les conquêtes. La dernière en date, c’est Simona, qu’il rencontre en 2010 et avec qui il vivra pendant cinq ans. La jeune femme, de 22 ans à l’époque, est une danseuse de night-club roumaine, mannequin de lingerie sexy pour le compte d’une chaîne de strip-clubs autrichiens, plus à l’aise pour lever la cuisse que faire la révérence.

Il a perdu son meilleur ami, sa petite amie et… son frère!

Flirtant, à l’été 2014 sur une terrasse de café d’Ibiza, pour le plus grand bonheur des paparazzis, le couple est encore vu en octobre lors d’un vernissage chez un joaillier connu en Autriche. Orfèvre chez qui Ernst August avait d’ailleurs acheté un bijou pour Caroline! Élégance… Ernst August et Simona sont encore surpris en train de festoyer, avec forces chopes de bière, dans une brasserie locale. Puis plus rien. Car Ernst August va mal. En juillet 2014, il a perdu un ami très cher, Lars Korschen, des suites d’un cancer. L’homme, ami des jet-setters, tenait l’hôtel Peponi sur l’île de Lamu au Kenya, île où Ernst August possède lui-même une résidence de vacances. Et ils avaient le même âge! Le prince de Hanovre ne se remet pas de cette disparition et sombre dans une profonde mélancolie. À tel point que même Simona finit par le quitter. Depuis, selon le magazine Bunte, la mélancolie s’est transformée en dépression pour le Prince qui avait déjà eu la douleur de perdre un frère. En 1988, en effet, le prince Ludwig Rudolph, d’un an son cadet, découvre le corps sans vie de son épouse au cours d’une soirée dans la villa royale de Gmunden. Elle est morte d’une overdose. Quelques heures plus tard, Ludwig est retrouvé non loin de là au volant de sa voiture, dont le moteur tourne toujours, le canon d’un fusil dans la bouche et le crâne explosé. Il s’est suicidé. C’était sur une rive du lac Traun, juste à côté du pavillon de chasse devenu aujourd’hui le refuge d’Ernst August…

Le mariage de la dernière chance…

C’est dire si Caroline est inquiète. En février dernier, on l’a aperçue entrer dans le domaine autrichien à bord d’une voiture en compagnie d’Alexandra. Selon Bunte, la Princesse ferait tout son possible pour sortir le père de sa fille de ce mauvais pas. Sans beaucoup d’effets jusqu’à présent, visiblement. Pour le voir enfin quitter sa tanière, les proches fondent maintenant beaucoup d’espoir dans le prochain mariage, à l’été 2017, d’Ernst August Jr, le fils aîné du Prince de Hanovre. Il est fiancé avec une beauté russe. À défaut de son père, Junior est devenu la coqueluche de la presse écrite et télévisée allemande. Son père lui a légué de son vivant la gestion des affaires familiales, la fondation Duc de Cumberland basée au Lichtenstein, ainsi que les biens immobiliers tant autrichiens qu’allemands de la famille, dont notamment l’impressionnant château de Marienburg, fief de la Maison royale de Hanovre, situé à 20 km de la ville éponyme, qui accueille plusieurs centaines de milliers de touristes par an. Ernst August Jr vient d’ailleurs de remporter un bras de fer face aux autorités régionales, à qui il demandait un soutien pécuniaire pour gérer ce château en forme de gouffre financier. À défaut, il menaçait de le fermer au public ou de le vendre. Ce n’est pas que la famille soit sur la paille: en 2012, son père figurait encore au milieu du classement des 500 Allemands les plus riches, avec un actif de quelque 400 millions d’euros. Mais les affaires sont les affaires… Cependant, son père n’est désormais plus du tout capable de les mener à bien si l’on en croit une interview que Junior a donnée à la télé allemande. Vivement la noce, se disent donc les aficionados de la famille royale allemande. Si le Prince tient jusque-là…