Lors d’une visite à l’Ecole Royale des sous-officiers de Saint-Trond, le Roi s’est essayé au fusil d’assaut. Sa cible: le héros de Franquin… ou presque

 

BELGA PHOTO ERIC LALMAND

BELGA PHOTO ERIC LALMAND

Ce mercredi, le Souverain effectuait en effet une visite de travail à l’Ecole Royale des sous-officiers (Erso) basée à Saint-Trond. Il s’est informé sur les méthodes utilisées pour la formation des jeunes recrues. L’apprentissage du tir sur cible fait partie de la formation de tout futur militaire. Pour ne pas gâcher de balles, les jeunes recrues apprennent à tirer sur des cibles virtuelles: sont-ce de dangereux criminels, des méchants terroristes? Non Monsieur ! La cible ressemblait furieusement à un personnage bien connu du dessinateur Franquin.

roi marsupilami

 

Le Roi n’a pas résisté à la tentation de tirer lui aussi sur cible, comme au bon vieux temps de son passage sous les drapeaux. Il a ainsi eu l’occasion d’abattre… le Marsupilami… ou ce qui y ressemble terriblement.  Comme on peut le voir ici sur la photo prise par notre excellent confrère de RTL-TVI, Dominique Henrotte.

Que les associations de défense des animaux de bandes dessinées se rassurent cependant. Ce n’était pas le cas et le Marsupilami va bien. On nous explique que les cibles étaient des carrés, des ronds et des taches, noires sur fond jaune. Et qu’il n’y avait pas de quoi rire, l’ambiance était on ne peut plus sérieuse, non mais !

Bon bon, quoi qu’il en soit, le Roi a pu s’entraîner au tir. Qu’il pratique pour de vrai dans la nature. Il nous est revenu que le Souverain aimait participer à des sessions de tir dans le plus grand secret des chasses royales. Mais là, il fait oeuvre utile, il participe à la régulation du gibier.  Et nous le gibier, on aime ça aussi dans notre assiette…