Le Roi et la Reine se sont rendus à Vienne ce lundi pour inaugurer l’exposition Bruegel qui se tient au Kunsthistorische museum

 

BELGA PHOTO DIRK WAEM

Ici en compagnie du couple présidentiel autrichien.  BELGA PHOTO DIRK WAEM

Si on ne sait pas exactement quand il est né (entre 1525 et 1530), on sait quand est mort le peintre Pieter Bruegel, dit Bruegel l’Ancien. C’était en 1560. En prévision du 450e anniversaire de cette illustre disparition, le Kunsthistorische Museum de Vienne a eu pour ambition de présenter la première grande exposition monographique au monde consacrée au plus important peintre flamand du XVIe siècle. Et pareille mise à l’honneur valait bien une inauguration royale.

Le Roi et la Reine se sont donc rendus ce lundi dans la capitale autrichienne pour découvrir cet événement accessible au grand public du 2 octobre 2018 au 13 Janvier 2019.

Ils ont d’abord reçu un accueil officiel au Hofburg, l’ancien palais impérial des Habsbourg qui héberge aujourd’hui la présidence.
Le président Alexander Van der Bellen et son épouse Doris les ont chaleureusement accueillis. Les deux couples commencent à bien se connaître, ils se sont rencontrés au Luxembourg l’an dernier ainsi qu’il y a quelques mois en Suisse lors du sommet annuel des chefs d’Etat de langue allemande.
Après le déjeuner avec le couple présidentiel, le Roi et la Reine ont été reçus par le bourgmestre de Vienne avant de se promener dans un parc du centre-ville et de retrouver le couple présidentiel pour visiter en privé la bibliothèque nationale.
A 18 h, ils ont officiellement inauguré l’expo Bruegel, l’occasion pour le Souverain de délivrer le discours suivant :

Discours de Sa Majesté le Roi
à l’ouverture de l’exposition consacrée à Bruegel
au Kunsthistorisches Museum
Vienne, 1er octobre 2018.

« Monsieur le Président,
Mesdames et Messieurs,

Je me réjouis d’être présent parmi vous aujourd’hui dans ce magnifique musée qui, à lui seul, représente si bien les liens entre l’Autriche et la Belgique. Les Belges se sentent chez eux, ici, au milieu des nombreuses œuvres d’art en provenance de nos régions et réalisées à une époque où le duché de Brabant était gouverné par Charles Quint et ses successeurs.

Pierre Bruegel l’Ancien, qui est décédé à Bruxelles en 1569, il y a presque 450 ans, peignait son temps tel qu’il était. Il montrait la société et la vie rurale dans toute leur simplicité. Il observait avec attention, compassion et aussi beaucoup d’humour, les grands mais aussi les plus petits côtés de l’humanité. Ses tableaux représentent de superbes paysages naturels, des vues villageoises, une urbanisation débutante et des mariages paysans.

Il exprime parfaitement ce qui vit dans l’âme de ses contemporains. Il met en couleurs et en images de profondes sagesses populaires. Nous voyons la vie dure mais aussi les fêtes de son peuple. Nous voyons une réalité parfois froide, mais de laquelle émane une atmosphère de joie de vivre et d’esprit d’entreprise. Son talent inné à susciter admiration et émerveillement, saisit l’humanité dans toute son authenticité. Il n’idéalise pas la beauté comme le font certains peintres de la Renaissance du sud. Pour lui, la vie ordinaire est en elle-même merveilleuse. C’est là un beau message pour aujourd’hui.

Mesdames et Messieurs,

L’art et la culture rassemblent. Ils réunissent aujourd’hui nos deux pays. Ils nous montrent une partie de notre passé commun. Ils nous rapprochent aussi des générations qui nous précèdent. Et ils nous unissent à nos propres contemporains. Car l’art et la culture éveillent notre imagination et nous invitent à voir avec d’autres yeux, à intégrer dans notre jugement d’autres perspectives et, à partir de là, à jeter des ponts. En ces temps d’indifférence croissante l’art et la culture peuvent contribuer à mieux comprendre l’autre et à rapprocher les hommes et les communautés entre eux. Nous devons de toutes nos forces soutenir un tel élan.

Monsieur le Président,

Je vous remercie à nouveau pour votre aimable accueil aujourd’hui. Je remercie aussi les organisateurs de cette superbe exposition, qui est le résultat d’autant d’audace que de vision, et je leur souhaite tout le succès possible. Le 450ième anniversaire de Bruegel sera également commémoré en Belgique. Je vous invite donc tous très chaleureusement à nous rendre visite en cette année Bruegel 2019.

Mesdames et Messieurs, je déclare maintenant ouverte cette exposition. »

©  Philip Reynaers  / Photonews

Cadeau de la Ville de Vienne: une représentation de Mozart en porcelaine. © Philip Reynaers / Photonews

©  Philip Reynaers  / Photonews

Promenade dans le parc. © Philip Reynaers / Photonews

©  Philip Reynaers  / Photonews

© Philip Reynaers / Photonews

©  Philip Reynaers  / Photonews

© Philip Reynaers / Photonews

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

La Tour de Babel suscite des commentaires. Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Bain de foule avec des touristes belges. Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM

BELGA PHOTO DIRK WAEM