Non classé

Pas de prince Laurent à la Fête du Roi !

Le roi Albert, la reine Paola, la princesse Astrid et le prince Lorenz assisteront au Te Deum et aux festivités organisées au Parlement le 15 novembre prochain. Aux abonnés absents, le prince Laurent et la princesse Claire.

 

 BELGA PHOTO BENOIT DOPPAGNE

BELGA PHOTO BENOIT DOPPAGNE

Dans la matinée du mercredi 15 novembre 2017, le roi Albert et la reine Paola, ainsi que leurs fille et gendre, la princesse Astrid et le prince Lorenz assisteront au Te Deum à l’occasion de la Fête du Roi. Le Te Deum sera chanté en la Cathédrale des Saints-Michel-et-Gudule à Bruxelles. En revanche, aucune trace dans le communiqué de presse royal de la présence du prince Laurent et de la princesse Claire.

L’après-midi, rebelote. Ce sont les mêmes qui se rendront au Palais de la Nation (le siège du Parlement fédéral) où ils assisteront à la cérémonie organisée par la Chambre des Représentants, le Sénat et le Gouvernement Fédéral à l’occasion de la Fête du Roi. Là non plus, aucune nouvelle du prince Laurent et de son épouse. La rupture entre Laeken et Tervuren semble plus que jamais d’actualité…

Stéphanie de Monaco à Pairi Daiza !

La Princesse a accepté d’être marraine de Ta Wan, le premier éléphanteau mâle né dans le jardin zoologique du Hainaut ! 

 

Crédit Benoît Bouchez

Crédit Benoît Bouchez

 

Les équipes du Jardin des Mondes de Pairi Daiza ont accueilli ce jeudi 26 octobre la princesse Stéphanie de Monaco. La soeur du Souverain monégasque s’est rendue dans le jardin zoologique de Brugelette (vidéo) pour rendre visite à son filleul, le petit éléphanteau Ta Wan, tout premier mâle né dans le parc.  La Princesse a également rencontré l’équipe de soigneurs et visité le parc en compagnie d’Eric Dombs, le créateur du parc. Après la visite des installations, la Princesse a accompagné la famille au complet à travers la Réserve des Eléphants, jusqu’au Temple d’Ani. Là, de nouveaux jeux et enrichissements attendaient l’ensemble des animaux.

 Ta Wan, 170 kilos sur la balance, est le second éléphanteau mais le premier mâle né à Pairi Daiza. Il rejoint une famille forte de désormais 18 éléphants, faisant de Pairi Daiza le plus grand centre européen d’accueil de pachydermes. Le groupe d’éléphants du Jardin des Mondes est composé de 15 éléphants asiatiques et 3 africains.

“La princesse Stéphanie de Monaco a de longue date montré un amour et une passion sans bornes pour les éléphants. La Princesse a notamment fondé en 2013 l’association Baby & Népal, du nom des deux éléphantes accueillies dans son domaine de Fonbonne, dans le sud de la France. Ces deux éléphantes âgées de 42 et 43 ans, ont été sauvées de la mort par la Princesse, après qu’un test sanguin a conclu (heureusement à tort), à un possible cas de tuberculose chez les deux pachydermes. Depuis leur arrivée au domaine de Fonbonne en juillet 2013, les demoiselles se portent comme un charme”, explique Pairi Daiza dans son communiqué.

Crédit Benoît Bouchez

Crédit Benoît Bouchez

Crédit Benoît Bouchez

Crédit Benoît Bouchez

 

Truffe et homard pour le Roi !

Philippe était en visite au marché matinal de Bruxelles ce jeudi. Le rendez-vous était… à 5 heures du mat!

 

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Les nuits sont courtes pour le Souverain en ce moment. Après s’être rendu à Luingne, près de Mouscron, mercredi en fin d’après-midi pour s’incliner devant la dépouille du bourgmestre assassiné, Alfred Gadenne, et rendre ses respects à la famille de la victime, le Roi avait rendez-vous dès potron minet ce jeudi au marché matinal de Bruxelles. Certes, Mabru se trouve juste en face du domaine royal de Laeken, mais encore faut-il sortir à temps du royal plumard, prendre une royale douche pour être opérationnel de si bonne heure! Pas de petit-déj au château, il était prévu de se sustenter sur place… Le rendez-vous était fixé à 5 heures du mat !

Le Roi a fait une visite complète des lieux, s’est intéressé à tous les métiers et tous les produits du marché dont ce homard toutes pinces dehors s’est avéré  un magnifique représentant. Heureusement, pour se remettre les idées en place et peut-être se réchauffer quelque peu dans l’atmosphère glaçante du petit matin, le Souverain a pu déguster un verre de thé à la menthe en compagnie des commerçants et des acteurs du projet DREAM (Distribution et Récupération d’Excédents Alimentaires à Mabru). Ce projet réunit le CPAS de Bruxelles, Les Restos du Cœur, Les Colis du Cœur et l’épicerie sociale Episol. Le Roi a terminé sa visite en prenant (enfin) son petit-déjeuner avec de jeunes entrepreneurs du Marché Matinal.

Et pendant ce temps-là, la Reine dormait encore du sommeil du juste. Comme la plupart d’entre nous finalement… Qui a dit que la vie de Roi était une sinécure ?

 

 

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Credit : Frederic Sierakowski / Isopix

Les ennemis de la monarchie

Suppression des dotations princières, ouverture au public du parc de Laeken, pression des nationalistes et des partis émergents ouvertement républicains: qui en veut au Palais?

BELGIUM ROYALS NEW YEAR RECEPTION

Fin juillet, alors que le Roi, à l’instar des parlementaires, croyait pouvoir goûter aux premiers jours de ses vacances d’été, la N-VA a profité du vide médiatique estival pour faire connaître une proposition de loi qu’elle compte déposer à la Chambre à la rentrée: retrancher deux tiers des 186 hectares du domaine royal de Laeken (qui entoure la résidence privée du chef de l’État) et les ouvrir au public toute l’année. Le parti nationaliste estime que «la Famille royale s’est approprié des terres dont l’usufruit avait été constitué pour le seul roi Léopold II et non pour ses successeurs». La proposition des séparatistes flamands rejoint et dépasse même celle formulée par les écologistes flamands et francophones, ainsi que par une élue SP.A, qui avait également trouvé écho auprès de l’ancien bourgmestre bruxellois Yvan Mayeur, d’aménager un parc public au sein du domaine royal dans la partie comprise entre les étangs et le canal, soit un tiers de la superficie du domaine. S’attaquer ainsi ouvertement et quasiment en front commun toutes tendances politiques confondues aux prérogatives du chef de l’État, c’est quasiment du jamais vu en Belgique! Dans la foulée, on apprend que, suite à l’affaire de la photo à l’ambassade chinoise, le prince Laurent devrait, pour la première fois, être sanctionné d’une retenue sur sa dotation. Les ennemis de la monarchie sont-ils aux portes du Palais? Philippe et ses proches ont-ils du mouron à se faire? «Ce n’est pas parce qu’une formation ou une personnalité politique propose de moderniser la monarchie qu’elle est forcément l’ennemie de la monarchie. On a vu certaines mouvances proposer des modifications sans être nécessairement opposées à l’idée d’un roi au pouvoir», précise Xavier Miny, assistant et maître de conférences en droit constitutionnel à l’Université de Liège. «Néanmoins, il est indéniable que certaines formations sont en faveur d’une république.» Ces dernières sont clairement affichées. Petit tour d’horizon des ennemis de la monarchie :

La suite >

Maxima a enterré son père

Le Roi des Pays-Bas a rejoint son épouse en Argentine pour les funérailles de l’ancien ministre décédé d’un lymphome à 89 ans.

 

Funérailles du père de la reine Maxima, Jorge Zorreguieta, à Buenos Aires

Dans un post précédent, nous vous avions parlé du voyage-éclair de la reine Maxima des Pays-Bas dans son pays d’origine, l’Argentine. Elle s’y était rendue en urgence au chevet de son père, Jorge Zorreguieta, hospitalisé pour un lymphome qu’il traînait depuis des années. Il avait également été dit que la Reine avait regagné les Pays-Bas au bout du week-end. Elle a pourtant dû changer ses plans en catastrophe, l’état de son père s’étant dégradé. Avec sa mère et son frère Martin, elle était à ses côtés quand il est mort. Les funérailles se sont déroulées ce jeudi 10 août. Le roi Willem-Alexander y a assisté au côté de son épouse.

Jorge Zorreguieta avait sept enfants: trois filles –Maria, Angeles et Dolores- nées de son premier mariage avec Marta Lopez Gil, et deux filles et deux garçons – Maxima, Martin, Juan et Ines- du second avec María del Carmen Cerruti Carricart. L’homme avait suscité des critiques aux Pays-Bas, en regard de son passé. Il fut ministre de l’agriculture durant le régime militaire au pouvoir entre 1976 et 1983. Ainsi, il n’avait pas été autorisé à assister au mariage de sa fille.

Le Roi: “Osons la tendresse”

Ce 22 mars 2017, le Roi et la Reine ont participé aux cérémonies de commémoration des attentats de l’aéroport et de la station de métro Maelbeek. L’occasion pour le Souverain de livrer un discours qui a fait mouche…

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

 

Voici le discours du Roi dans son intégralité

“Chères familles,
Personne ne peut prétendre comprendre pleinement l’épreuve que vous traversez. Vous qui avez perdu un être cher et vous qui portez dans votre corps et votre esprit les séquelles des attentats terroristes, nous voulons écouter votre souffrance et respecter votre épreuve.

La Reine et moi avons rencontré beaucoup d’entre vous. A la haine et à la violence, vous avez répondu par la dignité. Au doute et à la crainte, vous avez opposé le courage et une magnifique volonté de reconstruire. Ce matin encore vous nous le témoignez de manière poignante. C’est un exemple pour nous.

Vous nous avez dit combien vous avez vécu de moments d’intime solidarité. Je remercie chaleureusement tous ceux qui se sont donnés sans compter pour vous venir en aide, répondre à votre détresse et vous permettre de trouver le chemin de la résilience. Il est, dans ce contexte, essentiel que vous puissiez avoir accès à la protection, au soutien et à l’accompagnement nécessaires.

Mesdames et Messieurs,

Il y a un an, notre pays était frappé en plein cœur. Aujourd’hui, nous nous souvenons avec une intense émotion de ces instants précis. Au doute et à l’abattement a suivi une volonté sans faille de se redresser et de repartir vers l’avant. Notre pays a su, dans le calme retrouvé, se remettre en question et tirer les enseignements. Des mesures ont été prises et des dispositifs renforcés, dans le respect de l’état de droit.

Je rends ici hommage à tous les services qui travaillent sans relâche à notre sécurité, à la prévention de nouveaux méfaits et à la poursuite des coupables.

Chères familles,

Vous partagez avec d’innombrables victimes à travers le monde une humanité blessée par une folie meurtrière.

Je veux partager avec vous une conviction : il est de notre responsabilité à chacun et à chacune de rendre notre société plus humaine et plus juste. Réapprenons à nous écouter mutuellement, à nous respecter et à corriger nos faiblesses. Et surtout osons la tendresse.
En cette journée de recueillement et de souvenir, notre pays vous doit cet engagement.”

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

 

 

La reine Paola s’est cassé le col du fémur !

L’épouse du roi Albert a été admise ce jeudi aux cliniques universitaires Saint-Luc. Elle devra y rester hospitalisée plusieurs jours

 

BELGA IMAGE

BELGA IMAGE

 

Selon nos informations, la reine Paola séjournait au château du Belvédère, la résidence privée de l’ancien couple royal dans le domaine royal de Laeken, lorsqu’elle a fait une chute. Elle se trouvait à l’intérieur de la demeure quand elle est tombée. Elle a immédiatement été conduite aux cliniques universitaires Saint-Luc pour y être hospitalisée. Ce deux mois à peine après avoir subi une autre hospitalisation.

Le 28 décembre 2016, le Palais royal annonçait en effet que la Reine avait été victime d’une fracture vertébrale et devrait suivre une rééducation de plusieurs mois après son hospitalisation. C’est donc en pleine période de revalidation que Paola a fait cette nouvelle chute. La souveraine presque octogénaire est en effet atteinte d’ostéoporose et doit désormais faire terriblement attention à la fragilité de ses os.

Il y a quelques années, son époux, le roi Albert, s’était aussi fracturé le col du fémur. Il avait dû être hospitalisé pendant plusieurs jours. La reine Paola, qui fêtera ses 80 ans le 11 septembre prochain, a déjà dû affronter plusieurs problèmes de santé ces dernières années. Ainsi en septembre 2015, elle avait été contrainte de respecter une «  période de repos total ». Le Palais royal avait alors annoncé qu’elle souffrait d’une arythmie cardiaque.

Un début d’année difficile pour la souveraine…

Pour porter la couronne, Charles ne se déballonne jamais!

Le Prince héritier du Trône britannique était en visite dans une école juive orthodoxe. Il s’est fabriqué son propre couvre-chef

Crédit ISOPIX

Crédit photos :  ISOPIX

 

Le fils de la reine Elizabeth II d’Angleterre fait souvent preuve d’humour lors de ses déplacements. En visite au Yavneh College, une école juive orthodoxe du nord de Londres, il n’a pas failli à cette tradition. Mais sa couronne sentait un peu le toc…

Britain Royals Britain Royals Britain Royals

Le discours très engagé du Roi

Dans ses voeux aux autorités du pays, Philippe de Belgique a laissé entendre sa déception à l’égard du choix de la Grande Bretagne et des États-Unis de se recentrer sur eux-mêmes et a rappelé les principes de bonne gouvernance aux hommes politiques. Amis de Publifin et du Kazakhgate, à bon entendeur salut!

BELGIUM ROYALS NEW YEAR RECEPTION

Crédit photos : BELGA IMAGE

BELGIUM ROYALS NEW YEAR RECEPTION BELGIUM ROYALS NEW YEAR RECEPTION BELGIUM ROYALS NEW YEAR RECEPTION BELGIUM ROYALS NEW YEAR RECEPTION BELGIUM ROYALS NEW YEAR RECEPTION BELGIUM ROYALS NEW YEAR RECEPTION BELGIUM ROYALS NEW YEAR RECEPTION

Le Roi: “L’année 2016 restera marquée par la décision prise par deux grands pays amis de se recentrer sur eux-mêmes. Ces deux pays sont des leaders mondiaux, des phares de la démocratie et de la liberté. Ils ont été fondateurs de l’ordre mondial que nous connaissons aujourd’hui. Ils ont aidé à construire et à reconstruire l’Europe, notamment par leur courageux engagement lors des conflits armés qui l’ont déchirée. Cette nouvelle attitude semble vouloir inverser le cours de l’histoire et tranche avec leur tradition d’ouverture et de générosité, leur adhésion à un rêve et un engagement communs.” Les mots sont feutrés, mais il s’agit bien d’une critique à l’égard de la décision britannique de Brexit (de sortie de l’Union européenne) et de la politique américano-centriste de Donald Trump. Il a aussi mis en exergue les dangers des nouveaux canaux de communication à la Twitter et autres qui donnent l’illusion de pouvoir se passer des institutions.

Pour le Souverain, ces événements traduisent une “crise de confiance généralisée dans le monde occidental”, notamment dans les démocraties représentatives. Le chef de l’Etat a lancé un appel à la “probité” et à l’”honnêteté” des hommes politiques qui doivent travailler “au service de l’intérêt général. “Ce sont d’abord nos actes qui doivent convaincre”, a-t-il insisté.  Les personnes intéressées par l’affaire Publifin et le Kazakhgate ont sans doute entendu leurs oreilles siffler…

Le Roi: “ces souffrances sont celles de tout notre pays”

“Gardons confiance en nous-mêmes. Cette confiance est notre force”: Philippe exprime son soutien aux victimes et aux forces de sécurité et sa reconnaissance envers les bénévoles.

Speech King Philippe

 

Le discours du Roi :

 

“Mesdames et Messieurs,

Aujourd’hui, notre pays est en deuil. Pour chacun de nous ce 22 mars ne sera plus jamais une journée comme les autres. Les vies brisées, les blessures profondes, ces souffrances sont celles de tout notre pays. Mathilde et moi partageons votre peine, vous qui avez perdu un proche ou qui avez été blessé par les attentats lâches et odieux d’aujourd’hui. Nous exprimons tout notre soutien à l’égard des membres des services de secours et de sécurité, et notre reconnaissance à tous ceux qui, spontanément, offrent leur aide.

Face à la menace, nous continuerons à répondre, ensemble, avec fermeté, avec calme et dignité. Gardons confiance en nous-mêmes. Cette confiance est notre force. ”