Non classé

Le Roi: “Osons la tendresse”

Ce 22 mars 2017, le Roi et la Reine ont participé aux cérémonies de commémoration des attentats de l’aéroport et de la station de métro Maelbeek. L’occasion pour le Souverain de livrer un discours qui a fait mouche…

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

 

Voici le discours du Roi dans son intégralité

“Chères familles,
Personne ne peut prétendre comprendre pleinement l’épreuve que vous traversez. Vous qui avez perdu un être cher et vous qui portez dans votre corps et votre esprit les séquelles des attentats terroristes, nous voulons écouter votre souffrance et respecter votre épreuve.

La Reine et moi avons rencontré beaucoup d’entre vous. A la haine et à la violence, vous avez répondu par la dignité. Au doute et à la crainte, vous avez opposé le courage et une magnifique volonté de reconstruire. Ce matin encore vous nous le témoignez de manière poignante. C’est un exemple pour nous.

Vous nous avez dit combien vous avez vécu de moments d’intime solidarité. Je remercie chaleureusement tous ceux qui se sont donnés sans compter pour vous venir en aide, répondre à votre détresse et vous permettre de trouver le chemin de la résilience. Il est, dans ce contexte, essentiel que vous puissiez avoir accès à la protection, au soutien et à l’accompagnement nécessaires.

Mesdames et Messieurs,

Il y a un an, notre pays était frappé en plein cœur. Aujourd’hui, nous nous souvenons avec une intense émotion de ces instants précis. Au doute et à l’abattement a suivi une volonté sans faille de se redresser et de repartir vers l’avant. Notre pays a su, dans le calme retrouvé, se remettre en question et tirer les enseignements. Des mesures ont été prises et des dispositifs renforcés, dans le respect de l’état de droit.

Je rends ici hommage à tous les services qui travaillent sans relâche à notre sécurité, à la prévention de nouveaux méfaits et à la poursuite des coupables.

Chères familles,

Vous partagez avec d’innombrables victimes à travers le monde une humanité blessée par une folie meurtrière.

Je veux partager avec vous une conviction : il est de notre responsabilité à chacun et à chacune de rendre notre société plus humaine et plus juste. Réapprenons à nous écouter mutuellement, à nous respecter et à corriger nos faiblesses. Et surtout osons la tendresse.
En cette journée de recueillement et de souvenir, notre pays vous doit cet engagement.”

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

Didier Lebrun / © Photo News

 

 

La reine Paola s’est cassé le col du fémur !

L’épouse du roi Albert a été admise ce jeudi aux cliniques universitaires Saint-Luc. Elle devra y rester hospitalisée plusieurs jours

 

BELGA IMAGE

BELGA IMAGE

 

Selon nos informations, la reine Paola séjournait au château du Belvédère, la résidence privée de l’ancien couple royal dans le domaine royal de Laeken, lorsqu’elle a fait une chute. Elle se trouvait à l’intérieur de la demeure quand elle est tombée. Elle a immédiatement été conduite aux cliniques universitaires Saint-Luc pour y être hospitalisée. Ce deux mois à peine après avoir subi une autre hospitalisation.

Le 28 décembre 2016, le Palais royal annonçait en effet que la Reine avait été victime d’une fracture vertébrale et devrait suivre une rééducation de plusieurs mois après son hospitalisation. C’est donc en pleine période de revalidation que Paola a fait cette nouvelle chute. La souveraine presque octogénaire est en effet atteinte d’ostéoporose et doit désormais faire terriblement attention à la fragilité de ses os.

Il y a quelques années, son époux, le roi Albert, s’était aussi fracturé le col du fémur. Il avait dû être hospitalisé pendant plusieurs jours. La reine Paola, qui fêtera ses 80 ans le 11 septembre prochain, a déjà dû affronter plusieurs problèmes de santé ces dernières années. Ainsi en septembre 2015, elle avait été contrainte de respecter une «  période de repos total ». Le Palais royal avait alors annoncé qu’elle souffrait d’une arythmie cardiaque.

Un début d’année difficile pour la souveraine…

Pour porter la couronne, Charles ne se déballonne jamais!

Le Prince héritier du Trône britannique était en visite dans une école juive orthodoxe. Il s’est fabriqué son propre couvre-chef

Crédit ISOPIX

Crédit photos :  ISOPIX

 

Le fils de la reine Elizabeth II d’Angleterre fait souvent preuve d’humour lors de ses déplacements. En visite au Yavneh College, une école juive orthodoxe du nord de Londres, il n’a pas failli à cette tradition. Mais sa couronne sentait un peu le toc…

Britain Royals Britain Royals Britain Royals

Le discours très engagé du Roi

Dans ses voeux aux autorités du pays, Philippe de Belgique a laissé entendre sa déception à l’égard du choix de la Grande Bretagne et des États-Unis de se recentrer sur eux-mêmes et a rappelé les principes de bonne gouvernance aux hommes politiques. Amis de Publifin et du Kazakhgate, à bon entendeur salut!

BELGIUM ROYALS NEW YEAR RECEPTION

Crédit photos : BELGA IMAGE

BELGIUM ROYALS NEW YEAR RECEPTION BELGIUM ROYALS NEW YEAR RECEPTION BELGIUM ROYALS NEW YEAR RECEPTION BELGIUM ROYALS NEW YEAR RECEPTION BELGIUM ROYALS NEW YEAR RECEPTION BELGIUM ROYALS NEW YEAR RECEPTION BELGIUM ROYALS NEW YEAR RECEPTION

Le Roi: “L’année 2016 restera marquée par la décision prise par deux grands pays amis de se recentrer sur eux-mêmes. Ces deux pays sont des leaders mondiaux, des phares de la démocratie et de la liberté. Ils ont été fondateurs de l’ordre mondial que nous connaissons aujourd’hui. Ils ont aidé à construire et à reconstruire l’Europe, notamment par leur courageux engagement lors des conflits armés qui l’ont déchirée. Cette nouvelle attitude semble vouloir inverser le cours de l’histoire et tranche avec leur tradition d’ouverture et de générosité, leur adhésion à un rêve et un engagement communs.” Les mots sont feutrés, mais il s’agit bien d’une critique à l’égard de la décision britannique de Brexit (de sortie de l’Union européenne) et de la politique américano-centriste de Donald Trump. Il a aussi mis en exergue les dangers des nouveaux canaux de communication à la Twitter et autres qui donnent l’illusion de pouvoir se passer des institutions.

Pour le Souverain, ces événements traduisent une “crise de confiance généralisée dans le monde occidental”, notamment dans les démocraties représentatives. Le chef de l’Etat a lancé un appel à la “probité” et à l’”honnêteté” des hommes politiques qui doivent travailler “au service de l’intérêt général. “Ce sont d’abord nos actes qui doivent convaincre”, a-t-il insisté.  Les personnes intéressées par l’affaire Publifin et le Kazakhgate ont sans doute entendu leurs oreilles siffler…

Le Roi: “ces souffrances sont celles de tout notre pays”

“Gardons confiance en nous-mêmes. Cette confiance est notre force”: Philippe exprime son soutien aux victimes et aux forces de sécurité et sa reconnaissance envers les bénévoles.

Speech King Philippe

 

Le discours du Roi :

 

“Mesdames et Messieurs,

Aujourd’hui, notre pays est en deuil. Pour chacun de nous ce 22 mars ne sera plus jamais une journée comme les autres. Les vies brisées, les blessures profondes, ces souffrances sont celles de tout notre pays. Mathilde et moi partageons votre peine, vous qui avez perdu un proche ou qui avez été blessé par les attentats lâches et odieux d’aujourd’hui. Nous exprimons tout notre soutien à l’égard des membres des services de secours et de sécurité, et notre reconnaissance à tous ceux qui, spontanément, offrent leur aide.

Face à la menace, nous continuerons à répondre, ensemble, avec fermeté, avec calme et dignité. Gardons confiance en nous-mêmes. Cette confiance est notre force. ”

 

 

Le nouveau site du Palais royal est en ligne !

Le site internet www.monarchie.be a fait peau neuve, l’accent est mis sur la nouvelle Famille royale

site internet monarchie bon

 

Un agenda dynamisé, des photos, des vidéos des dernières apparitions du couple royal, des liens vers les comptes Twitter et Facebook officiels du Palais royal belge, ce dernier entre enfin de plain pied dans le XXIe siècle. S’il avait déjà lancé le compte Tweeter et ensuite le profil Facebook depuis plusieurs mois maintenant, le service de presse du Roi a pris le temps de soigner la refonte du site internet monarchie.be, qui contenait encore jusqu’alors des infos datant du roi Albert II, plus de deux ans après l’abdication de ce dernier. Le nouveau site est on line. Et il réserve des surprises !

 

La nouvelle mouture donne le ton. Le site, très dynamique et ouvert davantage aux plus jeunes, donne des infos sur la nouvelle famille royale, celle qui est composée du Roi, de la Reine et de leurs quatre enfants. Il faut passer sur la page suivante pour trouver les portraits officiels du roi Albert, de la reine Paola,  de la princesse Astrid, du prince Laurent et de leurs familles respectives. Une manière de faire passer le message plus clairement: ces derniers font désormais partie du deuxième cercle royal, qu’on se le dise !

 

 

 

Bataille de boules de neige royale ! (photos)

Le Roi, la Reine et les petits princes à Verbier en Suisse pour les classiques vacances au ski. Et on sait s’amuser chez nos royaux ! 

 

belgian royal family in verbier

Le Roi, la Reine et leurs enfants profitent du congé de Carnaval pour exercer leurs talents à ski sur les pistes de la station de Verbier en Suisse au cours d’une semaine sportive et familiale. La Famille Royale est arrivée dans sa station de prédilection ce samedi 6 février, comme bon nombre de nos compatriotes se rendant en montagne à cette période. Le couple royal et leurs enfants séjournent chez des amis. La princesse Elisabeth (14 ans), le prince Gabriel (12 ans), le prince Emmanuel (10 ans) et la princesse Eléonore (7 ans) sont déjà, comme leurs parents, des skieurs confirmés.

Sur les images, on peut voir la famille poser pour le photographe, mais aussi une bataille de boules de neiges entamée par les enfants, et toute la famille à skis.

 

belgian royal family in verbier belgian royal family in verbier belgian royal family in verbier belgian royal family in verbier belgian royal family in verbier belgian royal family in verbier belgian royal family in verbier

Selfie royal à Molenbeek

Le Roi a visité le centre de formation de la chaîne de supermarchés Lidl et posé avec les futurs collaborateurs 

Reporters / HERCHAFT

Reporters / HERCHAFT

Reporters / HERCHAFT

Reporters / HERCHAFT

Reporters / HERCHAFT

Reporters / HERCHAFT

Reporters / HERCHAFT

Reporters / HERCHAFT

Reporters / HERCHAFT

Reporters / HERCHAFT

Quand il s’agit de donner une image positive de la commune de Molenbeek-Saint-Jean, les élus, la bourgmestre Françoise Schepmans (MR) en tête, peuvent compter sur le soutien du Roi. Philippe s’est en effet rendu ce mercredi dans la commune bruxelloise tant critiquée en Belgique et plus encore à l’étranger depuis les attentats de Paris. Lors de cette visite, il s’agissait pour le Roi de mettre toute la lumière sur l’apprentissage en alternance (dans l’enseignement secondaire), programme auquel participe la chaîne de supermarchés Lidl. Elle a en effet ouvert le mois dernier son deuxième centre de formation, justement à Molenbeek. Le Roi a pu visiter le lieu de formation des futurs collaborateurs de Lidl, la reproduction d’un magasin de la chaîne en taille réelle, où ils apprennent leur métier. L’occasion pour Philippe de s’entretenir avec les jeunes actuellement en formation, et puis, pourquoi pas, de faire un petit selfie souvenir en leur compagnie!

Laurent fait le show au Salon de l’auto

Le frère cadet du Roi tient la main de Miss Belgique, salue la diversité chez les gardes du corps, est toujours à l’étroit dans ses costumes et chamboule l’itinéraire de visite. Du Laurent, quoi !

Frederic Sierakowski / Isopix

Frederic Sierakowski / Isopix

 

Avec les vacances de Noël, il avait fini par nous manquer le prince Laurent. Sa bonhomie légendaire, sa bonne humeur proverbiale et son sens de l’accueil des journalistes… Eh bien il était dans un grand jour pour l’inauguration du 94e Salon de l’auto au Heysel ce mercredi matin. Il a fait le show avec Miss Belgique, ne lui lâchant plus la main, s’est félicité de la présence d’une personne de couleur parmi les agents de sécurité qui l’escortaient – «  C’est bien de voir l’Afrique représentée », lui a-t-il dit. Ensuite, Laurent, qui a, fidèle à son habitude, enfilé un veston un rien étroit, a bouleversé le parcours de visite pour s’intéresser aux véhicules électriques et s’est arrêté sur des stands et devant des ministres qui n’en demandaient pas tant. Ah oui, il a aussi téléphoné devant tout le monde mais en masquant ses lèvres. Aucun doute, le cru 2016 s’annonce très prometteur…

Frederic Sierakowski / Isopix

Frederic Sierakowski / Isopix

Frederic Sierakowski / Isopix

Frederic Sierakowski / Isopix

Frederic Sierakowski / Isopix

Frederic Sierakowski / Isopix

 

Le roi Albert à nouveau opéré de son cancer

Placé sous anesthésie générale à Saint-Luc, le Souverain s’est fait retirer un nouvel épithélioma basocellulaire. Il a besoin de repos 

 

Crédit ERIC LALMAND / BELGAIMAGE

Crédit ERIC LALMAND / BELGAIMAGE

Le Palais royal a diffusé un communiqué officiel cet après-midi:

“Ce lundi 5 octobre 2015, Sa Majesté le Roi Albert a été opéré aux Cliniques Universitaires Saint Luc à Bruxelles d’un nouvel épithélioma basocellulaire au niveau du nez. L’opération a eu lieu sous anesthésie générale. Le Roi Albert a besoin de repos.”

C’est déjà la troisième opération du genre pour l’ancien Souverain.  Le lundi 7 juillet 2014, le roi Albert II avait été admis à Saint-Luc Cliniques universitaires Saint-Luc pour subir immédiatement une intervention chirurgicale consistant à lui retirer une petite tumeur située sur son cuir chevelu. Depuis fin 2011, Albert II est en fait suivi deux fois par an par un dermatologue, pour surveiller le traitement d’un epithelioma basocellulaire, une forme de cancer de la peau lié à une trop forte exposition au soleil. Le 17 novembre 2011, aux cliniques universitaires Saint-Luc à Bruxelles, Albert II avait subi une première intervention chirurgicale au nez pour retirer une petite tumeur, qualifiée alors de “localisée, superficielle et sans métastases”. L’épithélioma basocellulaire ou carcinome basocellulaire est l’une des formes les plus courantes et les plus bénignes du cancer de la peau. L’apparition de ce type de cancer se fait en général au niveau des zones exposées au soleil, comme le nez ou le haut du crâne. L’âge favorise également leur apparition.

Pour rappel, le Roi a dû être hospitalisé à plusieurs reprises ces vingt dernières années:

Le 22 février 2008, Albert II a été opéré à l’œil droit pour une cataracte (une opacification partielle du cristallin), à l’hôpital universitaire d’Anvers. Cette cataracte était liée à l’âge et le Roi avait subi la même opération similaire à l’œil gauche en février 2006 dans le même hôpital.

Le 28 juin 2007, Albert II subissait une intervention nettement plus sérieuse, restant hospitalisé une dizaine de jours à la clinique Saint-Jean de Bruxelles. Le Roi s’était fracturé le col du fémur après une chute dans un escalier du château de Laeken. L’intervention avait nécessité la pose d’une hanche artificielle. Et cette opération a laissé le Roi très affaibli. Après son message de Noël 2007, Albert s’était retiré de la scène publique, sur conseil de son médecin, et n’allait reprendre le cours normal de ses activités que le 30 janvier à l’occasion de la réception du Nouvel An au Palais. Dès 2008, le Roi et la Reine avaient progressivement limité leurs déplacements officiels à l’étranger. En novembre 2008, leur dernier long séjour, en Inde, avait été très éprouvant, lançant dès ce moment déjà les premières rumeurs d’abdication.

Quadruple pontage

En 2000, coup sur coup, Albert II avait déjà subi deux grosses interventions chirurgicales dangereuses. Le 29 janvier, une crise de sciatique aiguë, provoquée par une hernie discale, l’obligeait à entrer à la clinique Onze Lieve Vrouw d’Alost. L’intervention de neurochirurgie, bien supportée, avait duré 45 minutes. Moins de trois mois plus tard, le 12 avril 2000, le Roi retournait d’urgence à l’hôpital d’Alost, victime d’un malaise cardiaque. Le Souverain a subi, durant plus de deux heures, un quadruple pontage coronarien. La convalescence allait durer six semaines. Le Roi avait 65 ans à l’époque. Le début de ses vrais problèmes de santé.

Si l’on remonte plus loin dans le temps, on se rend compte qu’Albert II a toujours eu mal au dos. En septembre 1999, il avait dû suspendre toutes ses activités durant sept jours en raison de violents problèmes de dos, des problèmes récurrents depuis plusieurs années, disait-on à l’époque. La moto, dont le Roi était fan, lui a également valu quelques ennuis physiques. Lors d’une chute, à Fréjus (sud de la France), en août 1984, le prince Albert s’était cassé plusieurs côtes. La douleur était telle qu’il avait alors arrêté de fumer ! Le 8 novembre 2002, il chutait une nouvelle fois dans le sud de la France, se cassant la cheville. Il avait décidé alors de ranger sa bécane au garage et de passer ses vacances en sillonnant la France ou l’Italie en voiture…