Astrid à cache-cache derrière son voile

La princesse Astrid a distribué des moustiquaires  dans le village de Beng, au coeur de la région endémique du Mékong où la malaria résiste de plus en plus au traitement. Une situation d’urgence qui n’empêche pas  les petits clins d’oeil d’humour !

La princesse distribue des moustiquaires traitées au répulsif. (Crédit PDV)

La princesse distribue des moustiquaires traitées au répulsif. (Crédit PDV)

En visite au Cambodge en qualité de représentante spéciale de Roll Back Malaria (pour plus d’infos lire post précédent), la princesse Astrid s’est rendue dans le village de Beng, commune de Chambak dans la province de Kompong Speu, qui, comme chacun sait, se trouve dans le grand Mékong, non loi  du fleuve du même nom. Une région où la malaria subsiste encore même si le pays a enregistré de très jolis résultats positifs, mais pire, une région où le parasite se met désormais à résister au traitement à l’artémisinine ! D’où la campagne d’urgence organisée par le partenariat mondial et l’accent sur la nécessité d’un bon dépistage, de manière à ce que le traitement ne soit pas appliqué à tort, ce qui peut entraîner chez les patients une résistance plus tard en cas de contraction de la maladie. Et puis, la moustiquaire traitée au répulsif reste encore le meilleur moyen préventif et d’isolation des logements contre l’anophèle femelle, agent contaminateur assoiffé de sang et particulièrement actif du crépuscule à l’aube.

Devant 1.500 personnes rassemblées au coeur du village, des membres de la communauté, des centaines d’enfants et des autorités, la princesse a pris connaissance du Plan national stratégique d’élimination du paludisme. Elle a aussi délivré un message de félicitations et d’encouragement à l’encontre de la communauté. Puis, après un très coloré lâcher de ballons, elle a donc distribué symboliquement quelques moustiquaires, non sans se livrer pour le plaisir des objectifs à quelques facéties avec l’une d’entre elles, se cachant pudiquement derrière ce voile azuréen pour mieux réapparaître ensuite ! Un moment sympathique et spontané d’une Princesse simplissime et non moins efficace !

Lisez notre reportage complet, avec force photos, dans “Le Soir magazine” de la semaine prochaine !

(Crédit PDV)

“Je suis là…” (Crédit PDV)

Je suis pas là... (Crédit PDV)

“Je suis pas là…” (Crédit PDV)

"je suis là, je suis pas là, je suis là..." (Crédit PDV)

“Je suis là !” (Crédit PDV)