Pour l’amour du roi Baudouin, la reine Fabiola a fait appel au bistouri pour améliorer son physique. C’est ce que révèle l’auteur d’une biographie consacrée à la Reine Blanche…

© RE

 

À chaque biographie son lot de révélations. Firmin J. Urbiola, un journaliste espagnol a livré au Parlement européen un discours en l’honneur de la reine Fabiola. Car pour lui elle “symbolise en effet  tout ce l’Europe incarne”. C’est ce qu’il explique dans une interview à nos confrères du quotidien néerlandophone “De Morgen”. Mais l’homme vient aussi de consacrer deux ans de sa vie à rédiger une biographie très complète de la Reine Blanche. Elle incarne pour lui le symbole de l’amour et de la fidélité à son mari, au-delà de la mort, et à la Belgique. “Vingt ans après la mort de Baudouin, elle est restée fidèle à elle-même et à son peuple, les Belges. Pourquoi habite-elle encore en Belgique? Vous ne croyez pas que cela aurait plus de sens pour elle d’habiter à Madrid, que la vie y serait plus agréable et facile? Mais elle ne s’occupe pas de frivolités. Elle ne recherche pas le plaisir personnel. Elle veut être au service des autres.” Si la Reine a refusé la moindre interview, l’auteur a réussi à pénétrer son entourage et à recueillir quelques confidences. Ainsi dans cette biographie aux allures d’hagiographie, l’auteur glisse quelques scoops sur la personnalité de notre cinquième reine.  On apprendra ainsi qu’elle a eu recours à de la chirurgie esthétique ! C’était dans les années 50. Elle a voulu faire réduire la taille de son nez, car, elle qui n’était pas de sang royal (très important à l’époque, la norme aujourd’hui, quand ce ne sont pas carrément des roturières) voulait se faire plus belle. Cela lui a visiblement réussi puisqu’elle a pu épouser un Roi et l’aimer jusqu’à la fin de ses jours.