Un accord historique vient d’être obtenu au sein des partis de la majorité fédérale: la famille royale va être soumise à la fiscalisation de ses dotations.

© RE

© RE

L’accord qui vient d’être obtenu au Lambermont (la résidence du Premier ministre) sur la réforme des dotations royales, comme nous l’apprend Le Soir, est historique et révolutionnaire: car le principe de la fiscalisation des revenus a finalement été retenu pour les dotations princières.Du jamais vu depuis 1830 ! La Liste civile du Roi n’est toutefois pas concernée, tout comme la “rente viagère” de la reine Fabiola, semble-t-il (plus de développements à suivre). Les budgets de fonctionnement alloués chaque année par l’État au prince Philippe, à la princesse Astrid et au prince Laurent devraient donc être fiscalisés pour un tiers de leur montant. Les discussions ont porté sur le taux d’imposition. Il sera conforme aux taux d’imposition courant pour la population, variant en fonction du nombre d’enfants, du domicile,etc. Donc, en clair, le prince Laurent qui perçoit chaque année un bon 307.000 euros pour ses activités officielles sera soumis à l’impôt pour un tiers de cette somme: 100.000 euros, sur lesquels il pourrait être taxé jusqu’à 50%: 50.000 euros. Encore existe-t-il sans doute des solutions en matière de frais pour réduire la ponction fiscale. Sa soeur, la princesse Astrid, sera soumise au même régime mais n’est pas logée à la même enseigne ! Son époux, le prince Lorenz, rapporterait jusqu’à 4 millions d’euros de revenus par an dans le ménage grâce à ses activités bancaires florissantes en Suisse. Pas de ça chez le prince Laurent, même si la princesse Claire a déclaré en son temps qu’elle aimerait reprendre un jour du service en qualité de géomètre-expert. Les ducs de Brabant se verraient quant à eux taxés sur quelque 300.000 euros de leur budget de fonctionnement, encore que cette taxation-là reste toute théorique, puisque vraisemblablement leur statut professionnel, et donc fiscal devrait évoluer favorablement ces prochains mois (#abdication #vivelaretraitepourbebert #philroidumondechezmickey).

Par ailleurs, grâce à nos confrères du Soir, on a appris que la reine Fabiola devrait voir sa “dotacion” ramenée à 500.000 euros l’an prochain, venant d’un million cette année, et 1,4 million euros les années précédentes. Les récentes révélations sur ses fondations privées l’ont visiblement desservie dans cette affaire…