Le Roi et la Reine en visite officielle à l’Elysée. Ils ont été accueillis sur le perron par un Président bien seul. Pas de Julie Gayet à l’horizon !

 

Le Roi la Reine et le Président sur le perron de l'Elysée. (Crédit photo Frédéric Sierakowski/ISOPIX)

Le Roi la Reine et le Président sur le perron de l’Elysée. (Crédit photo Frédéric Sierakowski/ISOPIX)

Ceux qui espéraient une bonne surprise, un scoop qui sait, en seront pour leurs frais: François Hollande était bel et bien tout seul pour accueillir le Roi des Belges et son épouse à l’occasion de leur visite officielle à leur voisin français. Le Roi, en costume cravate, et la reine, dans une tenue rose rappelant magnifiquement mais furieusement celle de Jackie Kennedy certain 22 novembre fatidique, sont arrivés dans la capitale française à bord d’un Thalys. Pour l’anecdote, si les autorités françaises avaient bien entendu été prévenues de leur visite, il en fut tout autrement pour le service du protocole de la gare, qui, voyant un attroupement suspect et s’informant auprès de la nuée de journalistes qui faisaient le pied de grue devant le quai 10 en attendant l’arrivée du train royal, a découvert, pour le moins surpris, la venue du couple royal belge.
Avant de se rendre à l’Elysée, le Roi est allé s’incliner et déposer une gerbe de fleurs devant la statue équestre du roi Albert Ier. Cette dernière a été installée peu après la Première Guerre mondiale près du pont de la Concorde pour mettre en valeur le rôle exceptionnel et le courage du Roi-Chevalier pendant la Grande Guerre. Chaque Roi des Belges y fait un détour obligé à chaque visite officielle dans la Ville-Lumière. C’est d’autant plus symbolique ce mois-ci, puisque c’est un 17 février 1934, il y a tout juste 80 ans, que le 3ème Roi des Belges perdait la vie en chutant pendant l’escalade d’un rocher de Marche-les-Dames.
Peu avant 12h30, la Citroën C6 officielle transportant nos Souverains a pénétré dans la cour du palais présidentiel devant des troupes de la garde sabre au clair. François Hollande a retenu Philippe et Mathilde à déjeuner. Le Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères belges, Messieurs Di Rupo et Reynders, étaient présents en compagnie de leurs homologues français, Jean-Marc Ayrault et Laurent Fabius. Au menu duo de foie gras d’oie et de canard, puis jarret de veau confit au miel Parmentier d’épinards, puis fromages… ET dessert, à savoir un lingot chocolat-passion. Une délicieuse cuisine française servie avec un vin de Lirac 2011… On sait recevoir en France ;-)
Cette après-midi, le Roi et la Reine se rendront à l’Assemblee Nationale ou ils seront reçus par le président Claude Bartolone.