Le journaliste, écrivain et producteur français a été décoré du titre d’Officier de l’Ordre de Léopold par le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders, en présence de plusieurs membres de la Famille royale: le prince Laurent, la princesse Claire, la princesse Esmeralda et la princesse Alexandre de Belgique.

© Photo News/Christophe Licoppe

 

Stéphane Bern nous a livré un magnifique discours prouvant à ceux qui en doutaient son attachement profond pour notre pays et notre monarchie, lui qui en est en manque comme de pain dans l’Hexagone. Notre cher confrère, luxembourgeois par sa mère, est tombé dans la marmite royale tout jeune. Ne fut-il pas, à 16 ans, l’un des hôtes du château de Versailles, comme le rappelait Didier Reynders dans son allocution ? Depuis lors, émissions à succès sur les antennes de TF1 et France 2, livres best-sellers, articles de fond dans le Figaro mais aussi dans un bon nombre d’hebdos, commentaires d’événements royaux tant sur France 2 que sur RTL-TVI  ont rendu le personnage très populaire en France et chez nous. Avec raison car, et c’est suffisament rare dans le métier pour le signaler, Stéphane Bern a su rester simple et accessible. Un vrai gentil dans un monde de requins. Dans son propre discours de remerciements, Stéphane Bern a rappelé combien notre pays avait besoin de sa Famille royale, plus que jamais symbole d’unité et ciment de la Nation. Des propos qui ont été appréciés par le prince Laurent et la princesse Claire ainsi que les princesse Esmeralda et Alexandre de Belgique. Sous les applaudissements nourris de l’assemblée dans laquelle se trouvaient bon nombre de royalty watchers de chez nous (dont Gérald Watelet et Thomas de Bergeyck), Stéphane Bern a été décoré du titre d’Officier de l’ordre de Léopold, avant d’être reçu à déjeuner par le ministre des Affaires étrangères.

Crédit Photonews/Christophe Licoppe

 

Crédit Photonews/Christophe Licoppe