“The Crown 2″ : c’est demain !

La suite de la vie d’Elizabeth II sera disponible ce 8 décembre

Les acteurs de The Crown lors de l'avant-première londonienne de cette deuxième saison très attendue. @Photonews

Les acteurs de The Crown lors de l’avant-première londonienne de cette deuxième saison très attendue. @Photonews

Ce vendredi, les abonnés de Netflix pourront découvrir la seconde saison de l’emblématique série “The Crown”. Magnifique réalisation retraçant les années de règne d’Elizabeth II, sa première saison a été récompensée de nombreux prix. Après avoir assisté à l’ascension au pouvoir de la monarque britannique et à son acclimatation à sa nouvelle fonction, les scénaristes se sont attaqués à retracer dix autres années de règne de la souveraine. Dans un climat politique incertain, Elizabeth II peine à trouver un Premier ministre digne de ce nom. Si côté cour, l’atmosphère est souvent tendue, elle l’est tout autant côté jardin. Le couple formé par la Reine et Philip continue de traverser des tempêtes… de jupons. Ce ne sont pas les seuls problèmes de cœur qu’Elizabeth doit affronter. Sa sœur Margaret, jouée par la très charmante Vanessa Kirby, croque elle aussi la vie à pleines dents. Une deuxième saison tout aussi bien orchestrée que la première. La prestation de Claire Foy en Reine d’Angleterre s’est étoffée et bluffe de sincérité. Quant au jeu de son partenaire Matt Smith, il ne souffre d’aucun défaut. Dommage que Claire Foy rende déjà sa couronne pour la saison prochaine. Afin de coller au plus près de la réalité, et donc avoir une Reine plus âgée, les producteurs ont décidé de faire appel à une nouvelle actrice. Un défi ardu qui devrait être relevé par Olivia Colman surtout connue pour son rôle d’enquêtrice dans “Broadchurch”. En espérant qu’elle porte la couronne avec autant de talent que son “colt”… “The Crown”, on adore : de la romance et des intrigues politiques, une recette aussi délicieuse qu’un scone tout droit sorti du four arrosé d’un bon earl grey…

 

Netflix, toujours plus puissant

La plateforme ne cesse de séduire un plus large public

Narcos est l'une des productions de Netflix. @Photonews

Narcos est l’une des productions de Netflix. @Photonews

Lancée en 1997 en Californie, Netflix n’était au départ qu’une start-up visionnaire proposant des films et séries télévisées en flux continu sur internet. Un média de niche, utilisé dans un premier temps par les geeks et autres passionnés de séries télévisées, dans tous les cas par des consommateurs branchés nouvelles technologies et… langue de Shakespeare. Mais les moyens financiers colossaux engagés par la firme lui ont permis de s’adapter aux marchés locaux et d’imposer au fil des années un nouveau standard en termes de “consommation” télé. Les chiffres laissent pantois : avec plus de 109 millions d’abonnés à travers le monde, la plateforme de distribution ne cesse de séduire de nouveaux utilisateurs. Et pour cause, Netflix détourne toutes les contraintes actuelles liées à la “vieille” télévision.

Le gros atout du concept tient à sa simplicité d’utilisation, à partir d’une interface ultraconviviale et d’une consommation à la carte. Aucune contrainte d’horaire, le spectateur regarde sa série ou son film quand il veut, où il veut et sur le support qu’il veut : tablette, télévision, ordinateur, portable, au boulot, dans les transports en communs, au bord de la piscine, chez soi ou en vacances, Netflix se consomme partout. Un identifiant, un mot de passe et hop, c’est parti. L’offre de base à 10 euros par mois permet même de visionner sur deux supports en même temps et, cerise sur le gâteau, sans connexion puisque la majorité des programmes sont téléchargeables pour une vision hors ligne, par exemple en avion. De surcroît, les plus impatients ne doivent pas attendre la semaine suivante pour découvrir la suite des aventures de leur héros du moment. La plateforme met toujours en ligne une saison complète, libre à chacun d’enchaîner le visionnage des épisodes.

Le coup de génie de Netflix, c’est aussi d’avoir dès le départ choisi de ne pas être qu’un “bête” diffuseur de programmes produits ailleurs, avec toute la dépendance économique que cela peut supposer. À côté des incontournables du marché (“Prison Break”, “Mad Men”, “Dix pour cent”, “La trêve”, etc.), la firme a produit avec un certain génie des programmes de qualité qui se sont imposés rapidement comme des stars du marché, dont l’incontournable “House of Cards” mettant en scène les coulisses du pouvoir à la Maison-Blanche avec en tête d’affiche Kevin Spacey, multirécompensé pour son rôle. Mais ce n’est pas tout : “13 Reasons why” a bouleversé les adolescents, “Narcos”, “Marseille”, “Stranger things”, “Mindhunter” ont chacun dans leur genre fait bouger les lignes par les thèmes proposés et la qualité de leur réalisation. Applaudie sur la scène internationale, la première saison de “The Crown” retrace avec minutie et talent les premières années du règne d’Elizabeth II. Des détenues de “Orange is the new black” à “Sense 8”, les succès de Netflix se multiplient et ne se ressemblent pas. On s’abonne à Netflix pour certains incontournables, mais on s’abonne maintenant aussi et surtout pour du contenu propre ! Le raz de marée est tel que le média américain n’hésite plus à faire appel à des “pointures” du septième art, aspirées par la garantie d’une audience planétaire. Des réalisateurs de renom collaborent volontiers avec la plateforme de distribution et les acteurs commencent à se bousculer pour ne pas louper le train. La série “Marseille” s’est offert Gérard Depardieu, pas moins ! Quant à “Gypsy”, elle mettait en scène la très demandée (et très chère !) Naomi Watts.

Netflix ne s’endort pourtant pas sur ses lauriers et tente sans cesse de se renouveler en proposant de nouveaux contenus, toujours plus qualitatifs, à ses clients. Dans les mois à venir, les consommateurs de ce produit d’un genre nouveau pourront découvrir “Bright”, une superproduction avec Will Smith, “Godless” de Steven Soderbergh ou “The Irishman”, le film de Martin Scorsese qui réunira à l’écran les deux monstres sacrés Robert De Niro et Al Pacino. Le tout pour un abonnement mensuel allant de 7,99 euros à 13,99 euros, quasiment imbattable. Face à la popularité de Netflix, certains géants des médias tentent de réagir pour ne pas laisser Netflix imposer son monopole. Le géant de l’achat en ligne, Amazon, se positionne peu à peu sur le marché. Aux États-Unis, Hulu propose aussi des contenus audiovisuels disponibles en streaming. Quant à Apple, plutôt à la traîne dans ce domaine, il a annoncé un prochain investissement d’un milliard de dollars pour entrer dans la danse des plateformes de distribution. Et quand la firme à la pomme s’y met, le résultat est souvent de qualité. L’empire Netflix n’est cependant pas près de vaciller… À propos, vous êtes déjà abonnés ?

 

Une série sur Ronald Reagan

La fille de l’ancien président des Etats-Unis participe au projet

Nancy et Ronald Reagan au coeur d'une série télé. @Photonews

Nancy et Ronald Reagan au coeur d’une série télé. @Photonews

La chaîne américaine USA Network serait actuellement en train de mettre sur pieds une série sur la vie du quarantième président des Etats-Unis, Ronald Reagan. Patti Davis, sa fille, prendra part à la production de cette réalisation qui retracera le parcours étonnant de celui qui a vécu à la Maison-Blanche de 1981 à 1989.

Avant de devenir l’homme le plus puissant des USA, Reagan a eu une vie étonnante. Maître-nageur, animateur radio mais aussi acteur de série, il a également eu une vie privée des plus mouvementées. Il a été marié à deux reprises avec les actrices Jane Wyman et Nancy Davis, qui lui ont donné quatre enfants, dont Patti Davis.

Encore sans titre, la série sera écrite par David Rambo, scénariste et producteur de la série “Empire“, mais également d’une pièce de théâtre, “The Lifeguard“, qui entremêlait des réflexions sur les premiers jours de travail de Ronald Reagan en tant que sauveteur et ses premières réunions au sommet avec le dirigeant de l’URSS dans les années 80, Mikhaïl Gorbatchev.

Les producteurs de “Suits” remercient Meghan

Ils ont aussi confirmé son départ de la série

"Suits" perd l'un de ses atouts de charme. @Reporters.

“Suits” perd l’un de ses atouts de charme. @Reporters.

Tout le monde s’en doutaient, le futur mariage du prince Harry et de Meghan Markle sonne le glas de la carrière d’actrice de la jeune femme. Les producteurs de la série “Suits” ont confirmé que l’actrice ne ferait plus partie du casting du programme au terme de la septième saison.  Les six derniers épisodes dans lesquels elle apparaît seront diffusés aux États-Unis début 2018.

Dans le communiqué, la direction de la chaîne a tenu à rendre hommage à la fidélité de Meghan Markle au programme qui lui a offert la notoriété.  «De notre part à tous à USA Network et Universal Cable Productions, nous envoyons nos félicitations les plus sincères à Meghan Markle et au Prince Harry pour leurs fiançailles. Meghan appartient à notre famille depuis sept ans. Cela a été une joie de travailler avec elle. Nous la remercions de sa passion et son dévouement indéniable à Suits. Nous lui souhaitons le meilleur». Et de souligner que son personnage Rachel Zane, «n’a cessé de grimper les échelons d’auxiliaire juridique à avocate expérimentée». «Tenace et intègre, Rachel a prouvé aux fans de Suits qu’il faut toujours se battre pour ce en quoi vous croyez et qu’il ne faut jamais perdre confiance en soi quelles que soient les difficultés personnelles et professionnelles».

Si la série devrait revenir pour une huitième saison, personne ne sait encore qui devrait reprendre la place de Meghan dans “Suits”.

“Mindhunter” reconduite

La série aura une deuxième saison

Une deuxième saison pour la série. @Reporters.

Une deuxième saison pour la série. @Reporters.

Netflix a annoncé sur Twitter, le renouvellement de la série de David Fincher qui revient sur la naissance du profilage. Inspirée de faits réels, la série “Mindhunter” suit le quotidien de deux agents du FBI dans les années 70, partis à la rencontre de tueurs en série. Précurseurs du profilage, ils ont étudié les comportements de ces tueurs pour tenter de comprendre comment leur esprit fonctionne et aider la police à résoudre ses enquêtes. Une histoire vraie basée sur l’ouvrage co-écrit par Mark Olshaker et John E. Douglas.

Lors d’une interview accordée au magazine Billboard, quelques jours après la sortie de la série sur la plateforme vidéo, David Fincher a révélé quelques éléments de l’intrigue de la saison prochaine. Les nouveaux épisodes se concentreront sur les meurtres de 30 enfants afro-américains, à Atlanta, entre 1979 et 1981.

La date précise de diffusion de la saison 2 n’a pas encore été dévoilée.

“House of Cards” reprend

Les tournages de la série se feront cependant sans Kevin Spacey 

La carrière de Kevin Spacey est au plus mal... @Reporters.

La carrière de Kevin Spacey est au plus mal… @Reporters.

Renvoyé par Netflix après les accusations d’harcèlement sexuel dont il a fait l’objet, Kevin Spacey ne fera plus partie du casting de “House of Cards”. Mais les scénaristes de la série auraient travaillé sur un nouveau scénario pour faire perdurer la série sans sa présence.

Un courrier envoyé par la société de production de la série aux employés travaillant sur la série laisse entendre que le tournage de la sixième saison pourrait reprendre après le 8 décembre. Dans une lettre que s’est procuré le site Deadline, il est indiqué que les salariés seront payés pour la période du 27 novembre au 8 décembre, ce qui laisse penser que la production pourrait redémarrer à l’issue de cette date. ”Ces deux derniers mois ont été éprouvants pour tous d’une manière qu’aucun d’entre nous n’aurait pu prévoir”, a déclaré la société dans le courrier. “La seule chose que nous avons appris tout au long de ce processus, c’est que cette production est plus importante qu’une seule personne et nous ne pourrions être plus fiers d’être associés à l’une des équipes les plus fidèles et talentueuses de ce milieu.”

L’interruption des tournages  avait eu lieu fin octobre suite aux révélations faites par plusieurs personnes se disant victimes du comportement déplacé de la star du programme.

La nouvelle série familiale de France 2

“On va s’aimer un peu, beaucoup,…” débute ce mercredi 

Un casting des plus réussis. @France 2

Un casting des plus réussis. @France 2

Catherine Marchal, Ophélia Kolb et Charlotte des Georges sont les trois actrices principales de cette nouvelle création de France Télévisions. Les trois femmes évoluent au sein du cabinet d’avocats Lartigues & Lorenzi, un cabinet spécialisé dans le droit de la famille. Une série savoureuse, touchante et drôle. Catherine Marchal nous en dit un peu plus…

Pourquoi ce titre?

La série s’appelle On va s’aimer, un peu, beaucoup mais on pourrait presque rajouter passionnément, à la folie. Le titre est un peu désuet mais cela correspond aussi à l’état d’esprit de cette fiction. Elle est un peu décalée. L’intrigue se déroule à Lyon et l’on suit la vie d’un cabinet d’avocats… composé à 80% de femmes. Elles sont toutes spécialisées dans les affaires familiales. Elles vont traiter d’histoires de couple, d’enfants, des choses assez douloureuses mais aussi rigolotes.

Quel rôle interprétez-vous?

Astrid Lartigues, la fondatrice et la patronne de ce cabinet. Elle est assez droite et peut paraître assez rigide. Mais comme tous les autres personnages, elle a une face cachée et une petite dose de fantaisie. Je travaille au cabinet avec ma fille (Ophélia Kolb) mais aussi avec mon associée (Charlotte des Georges) qui est également ma meilleure amie. Nous sommes épaulées par une secrétaire très efficace, enquêtrice à ses heures, qui nous aide beaucoup. Tout ce petit monde navigue dans une bonne humeur permanente mais aussi dans un grand professionnalisme.

Quelles sont les affaires familiales traitées?

Il n’y a pas que des affaires de divorce, nous pouvons aller jusqu’au droit pénal. Il y a une des affaires que nous traitons que j’apprécie particulièrement car elle est assez ambiguë. C’est un homme qui se retrouve attaqué vingt ans après avoir vendu son sperme. Il est obligé de reconnaître la paternité de dizaines d’enfants car la vente de sperme est interdite en France! Mon personnage essaie de prouver que même si le vendeur est poursuivi, les acheteurs devraient l’être aussi. En dehors de cette histoire, nous traitons aussi de divorces mais aussi de pertes de garde d’enfants. C’est quelque chose d’assez terrible et tout le monde peut s’identifier à ce genre de situation.

Êtes-vous familière du monde juridique?

Pas du tout! Les auteurs se sont inspirés d’un vrai cabinet d’avocates, donc ils ont travaillé avec des professionnels de la justice. Les situations que nous jouons sont assez vraies. J’ai une réelle confiance envers le texte que j’ai à dire. C’est tellement bien fait que pour moi, l’habit fait le moine. Quand je mets la robe, je me sens avocate.

Une deuxième saison verra-t-elle le jour?

Oui, nous allons notamment traiter des violences faites aux femmes, du handicap mais aussi d’enfants qui sont retirés à leurs parents parce qu’il n’y a pas de diagnostic médical qui a été posé et que les parents peuvent être accusés de malveillance. Cette deuxième saison est déjà en tournage à Lyon depuis le 10 novembre. C’est assez rare qu’une chaîne de télévision commande et mette en route une deuxième saison avant même la diffusion de la première. C’est une véritable marque de confiance et cela permet de ne pas faire attendre les téléspectateurs pendant un an!

 

Harry Potter n’aura pas sa série

Du moins pas dans un avenir proche !

Harry Potter sur petit écran ? Une fausse alerte ! @Photonews.

Harry Potter sur petit écran ? Une fausse alerte ! @Photonews.

Depuis plusieurs jours, une rumeur enflait sur le net. Netflix allait faire revivre le petit sorcier le plus célèbre de la littérature et du septième art dans une série. La production était même annoncée pour Noël 2020. Mais il semblerait que ce projet n’est que le produit de l’imagination d’un internaute un brin trop optimiste!

Netflix n’aurait jamais annoncé la production d’un tel projet. L’image postée sur les réseaux sociaux pour annoncer Harry Potter en version télévisée n’est au final qu’un vulgaire montage. Quant à J.K. Rowling, la créatrice de la saga, elle avait confié en 2015 qu’après avoir adapté sa création en pièce de théâtre mais aussi en spectacle on-ice, il était très peu probable que le petit sorcier voir le jour en format série. Un fausse espoir pour les nombreux fans de Harry Potter !

Jean Dujardin dans une série US

La série sera réalisée par Luc Besson !

Jean Dujardin bientôt sur le devant de la scène américaine. @Reporters.

Jean Dujardin bientôt sur le devant de la scène américaine. @Reporters.

La chaîne américaine ABC vient de commander le pilote d’une nouvelle série intitulée “The French Detective”. Et c’est Jean Dujardin, acteur oscarisé pour son rôle dans “The Artist” qui tiendra le rôle principal dans ce programme mis en scène et produit par le réalisateur Luc Besson.

Adaptée des romans de James Patterson, la fiction sera centrée sur la vie de Luc Moncrief, un inspecteur parisien (joué par Jean Dujardin) qui débarque dans la police de New York pour démarrer une nouvelle vie. Avec sa coéquipière, il tente d’élucider des crimes complexes tout en essayant de ne pas laisser son lourd passé le rattraper.

Cette nouvelle série marque le retour de Jean Dujardin dans le petit écran et dans le registre des séries. C’est cependant son grand retour sur la scène américaine.

Révélé aux Etats-Unis par le film “The Artist” de Michel Hazanavicius, Jean Dujardin a poursuivi sa carrière internationale en jouant notamment dans “Le Loup de Wall Street” de Martin Scorsese et “Monuments Men” de George Clooney. L’acteur a récemment été aperçu dans “Chacun sa vie”, réalisé par Claude Lelouch. Il sera prochainement à l’affiche du “Retour du héros” de Laurent Tirard, aux côtés de Mélanie Laurent.

 

Meghan Markle quitte “Suits”

L’actrice désirerait se consacrer à sa vie personnelle…

Les deux acteurs sont sur le départ. @Isopix.

Les deux acteurs sont sur le départ. @Isopix.

Le site Deadline annonce que Meghan et Patrick J. Adams,  deux acteurs emblématiques de la série “Suits” ne reviendront pas dans la huitième saison.  Leurs contrats expireront au terme de la saison 7, actuellement en cours de diffusion, et ne devraient pas être reconduits. Les deux acteurs jouaient pourtant dans la série de USA Network depuis son lancement en 2011.

Les comédiens souhaitent désormais se consacrer à de nouveaux “projets“. Patrick J. Adams, qui incarne l’avocat Mike Ross, souhaite s’ouvrir à de nouvelles perspectives de carrière mais ne ferme pas totalement la porte à la série. Il pourrait ainsi revenir en tant que guest dans la prochaine saison.

Quant à Meghan Markle, celle qui jouait Rachel Zane, elle devrait lever le pied et se consacrer à sa vie personnelle. La petite amie du prince Harry pourrait aller s’installer définitivement en Angleterre pour partager le quotidien royal de son compagnon.