Le décès de Peter Falk fait remonter bien des souvenirs. En commençant par celui d’un inspecteur en imperméable beige…

© RE

En 1968, la fiction télévisée en est à ses balbutiements. Les spectateurs suivent avec passion les rares séries dignes d’intérêt. Parmi elles, quelques programmes policiers, dans ce qu’ils ont de plus basiques. Avec son “Columbo”, NBC réinvente le genre. La chaîne lance cette production de William Link et Richard Levinson avec beaucoup d’appréhension. Le concept est en effet totalement inédit et pourrait déplaire. Les enquêtes de l’inspecteur Columbo commencent presque toutes par le meurtre. Les spectateurs connaissent l’assassin avant le détective. Quel est dès lors l’intérêt du show? Beaucoup ont trouvé passionnant de découvrir comment le policier allait trouver le coupable. Jusqu’en 2003, Peter Falk a tourné 69 épisodes d’une durée de 70 à 100 minutes (des téléfilms, donc). 18 saisons et des millions de spectateurs ont fait de “Columbo” une véritable légende de la télévision. Le personnage a marqué par son cigare, son imperméable beige, sa Peugeot 403 cabriolet, son chien qu’il appelait “le chien” et sa femme dont personne ne savait rien si ce n’est qu’elle existait. Bref, Peter Falk a porté une série qui a réinventé le genre policier (un inspecteur comme Robert Goren dans “New York Section Criminelle” lui ressemble). Tous ceux qui ont aimé “Columbo” peuvent redécouvrir ses enquêtes en dvd. Avec une pointe de nostalgie, comme il se doit…