La troisième saison de “The Mentalist” débarque sur la RTBF. Une série dont le succès ne se dément pas…

© RE

Il y a trois ans, Bruno Heller proposait aux Américains sa nouvelle création : “The Mentalist”. La série racontait les aventures d’un ancien voyant/charlatan devenu consultant pour la police suite au meurtre de sa famille. Patrick Jane de son nom cherchait obsessionnellement l’assassin de sa femme et de sa fille, un tueur en série surnommé “John le Rouge”. Son but ? Venger sa famille. C’est en ces quelques lignes que se résume l’une des fictions les plus populaires du moment. Aux USA comme partout ailleurs “The Mentalist” séduit. La production rassemble le public en masse. En Belgique francophone, ils étaient entre 300.000 et 400.000 à regarder les épisodes de la deuxième saison des aventures de Patrick Jane sur la Une et presqu’autant à la suivre sur TF1. Outre-Atlantique, chaque épisode rassemble plus de 15 millions de fans ! Le programme est un véritable phénomène. À tel point que, quelques mois seulement après la diffusion américaine, la RTBF propose la troisième saison de la série. Tous les jeudis à partir de ce 25 août, la Une offrira deux épisodes inédits à ses spectateurs. Ils seront suivis de la rediffusion d’épisodes de la première saison du feuilleton.

Les clés du succès
Devant un tel engouement, beaucoup ont cherché à comprendre ce qui attirait les téléspectateurs dans une série policière somme toute relativement classique. Le charisme de Simon Baker (Patrick Jane), acteur australien que les plus observateurs avaient repéré dans “Hartley, cœurs à vif” il y a 15 ans, n’y est sans doute pas étranger. L’autoritaire et néanmoins charmante Robin Tunney (Teresa Lisbon) apporte la touche féminine dont toute série a besoin. L’agent Lisbon et Patrick Jane, leurs caractères opposés et leurs chamailleries, surfent sur le schéma classique et extrêmement efficace des duos à succès. Ils s’aiment et se détestent. Au final, c’est eux contre le reste du monde ! Basique sans doute. Cliché certainement. Mais, les chiffres d’audience ne mentent pas. À ces deux héros, il faut ajouter une kyrielle de personnages secondaires. Ceux du “Mentalist” sont particulièrement attachants. L’agent spécial Kimball Cho (Tim Kang) et ses collègues Wayne Rigsby (Owain Yeoman) et Grace Van Pelt (Amanda Righetti) sont tantôt touchants, tantôt étonnants et tantôt drôles. En résumé, “The Mentalist” cumule bon casting, personnages séduisants et intrigues intéressantes. À défaut d’être originale, la série utilise toutes les astuces qui accrochent le public.

Jane face à son ennemi
La troisième saison de “The Mentalist” sera sans doute aussi appréciée que les deux premières. Les spectateurs retrouveront un Patrick Jane démotivé. Sa rencontre avec John le Rouge (dont il n’a pu voir le visage) et le décès présumé de son amie Kristina Frye l’ont secoué. L’impertinent personnage remet en question son travail de consultant pour le CBI. Au même moment, l’agent Lisbon se voit confier une affaire particulièrement délicate. Elle a besoin de l’ancien médium pour la résoudre…
Classée parmi les dix fictions de prime time les plus regardées aux USA cette année, cette troisième saison de 24 épisodes sera l’occasion pour le “mentaliste” d’affronter le meurtrier de sa famille. Après trois années d’antenne, “The Mentalist” semble plus populaire que jamais. La série, dont la quatrième saison débutera en septembre prochain sur la chaîne américaine CBS, ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin. La preuve ? Même si, officiellement, la série n’a pas encore été renouvelée pour une cinquième année, le contrat de Simon Baker court jusqu’à la saison sept ! On n’a pas fini d’entendre parler du “Mentalist” !

“The Mentalist”, tous les jeudis à partir du 25 août, trois épisodes, 20h15.