Renee Perry, incarnée par Vanessa Williams, est censée devenir la “nouvelle Edie Britt”. Un personnage haut en couleurs, donc.

© DR

Elle est grande, mince, brune et arbore un sourire carnassier. Elle, c’est Vanessa Williams, actrice abonnée aux seconds rôles, choisie par Mark Cherry pour incarner la “nouvelle” Desperate Housewive. À presque 50 ans, la comédienne en fait dix de moins. Et ce n’est pas pour rien ! Avant de se lancer dans une carrière à Hollywood, Vanessa Williams était reine de beauté. Cette native du Bronx (New York) est la première Afro-Américaine à devenir Miss America. C’était fin 1983. Mais cette écharpe ne fut synonyme que de malheurs pour le mannequin. Insultée de toutes parts, menacée de mort, Vanessa Williams fut une des Miss les plus controversées de l’histoire des Etats-Unis. Après quelques mois de pression intense, la Miss USA 1984 dut céder sa couronne à sa première dauphine. La jeune femme traînait derrière elle une séance de photos compromettante. Quelques clichés de nus ont eu raison de la belle Vanessa… Pour un temps, du moins. Car, comme les personnages qu’elle incarne, Mlle Williams n’est pas le genre de femme à se laisser abattre. Après le monde de la beauté, c’est à celui de la musique que l’ambitieuse demoiselle décide de s’attaquer… avec succès ! Au début des années 90, Vanessa Williams est une star de la chanson. Au total, elle vendra plus de six millions d’albums. Mais cette réussite n’est pas suffisante pour la New Yorkaise. Elle se lance dans la comédie et obtient des petits rôles au cinéma et à la télévision. En 2006, l’actrice obtient un rôle qui va la rappeler au grand public.

La garce professionnelle
Vanessa Williams est choisie pour incarner l’abominable Wilhelmina Slater, la méchante de “Ugly Betty ”. Sa personne est un délicieux cliché : elle est botoxée jusqu’aux oreilles, anorexique, méchante et manipulatrice. Une garce comme le public adore les détester. Vanessa Williams se découvre un vrai talent de comique. Elle est capable d’incarner une peste drôle et attachante. Ce talent lui a permis de rebondir après l’annulation d’ “Ugly Betty”. Car, dans un même temps, les producteurs de “Desperate Housewives” cherchaient une actrice capable d’incarner “la remplaçante d’Edie Brit”, selon leurs propres termes. C’est à Vanessa Williams qu’incombe cette lourde tâche depuis deux ans déjà (2010). Son personnage de Renee Perry débarque à Wisteria Lane comme une tornade. Ancienne amie d’université de Lynette, elle se présente comme une femme à qui tout sourit. Elle vit une existence trépidante avec son époux Doug Perry, un riche joueur de baseball professionnel. Mais, comme dans “Desperate Housewives”, le mensonge est monnaie courante, la belle Renee a bien des choses à cacher. Notamment un lourd secret qu’elle partage avec Tom, le mari de Lynette… Préparez-vous, Vanessa Williams va faire trembler Wisteria Lane.

“Desperate Housewives”, tous les dimanches,  deux épisodes, 20h20, RTL-TVI