Les best-sellers de Stieg Larsson adaptés au petit écran. Une réussite.***

© RE

Dans un coin reculé de la Suède, un vieil homme ouvre une enveloppe. Elle contient une fleur séchée, joliment encadrée. Visiblement résigné, l’octogénaire accroche ce présent au mur, à côté de dizaines d’autres semblables. Dans un même temps, à Stockholm, Mikael Blomkvist, célèbre journaliste au magazine Millenium est condamné pour diffamation. Malgré son innocence, il préfère ne pas faire appel. L’homme aux fleurs, Henrik Vanger de son nom, propose en effet un étrange travail au reporter. Il engage Mikael comme enquêteur. Ce dernier doit élucider une affaire vieille de plusieurs décennies. Dans les années 60, Harriet, la nièce d’Henrik, a brutalement disparu. L’assassinat ne fait aucun doute. Mais l’oncle souhaite trouver le coupable de cette abomination. Pour ce faire, il demande à Mikael Blomkvist de s’improviser enquêteur. Le journaliste accepte sans trop se faire prier et entreprend de fouiller dans le passé de la famille Vanger. Il est aidé dans sa tâche par l’énigmatique Lisbeth Salander. La jeune femme, toute de noir vêtue et tatouée des pieds à la tête, est l’une des meilleures pirates informatiques (hacker) du pays. Les deux détectives en herbe déterrent petit à petit les secrets des Vanger. Et ce qu’ils découvrent est à donner des haut-le-cœur. Querelles d’argent, violences, meurtres… Tout ou presque est pourri, chez les Vanger…
Une passionnante adaptation
Résumé ici en quelques lignes, Les hommes qui n’aimaient pas les femmes est le premier tome de la trilogie Millenium. RTL diffuse les premiers épisodes de l’adaptation télévisée des trois romans (Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette et La reine dans le palais des courants d’air). Cette version sur petit écran a elle-même fait l’objet d’un film (toujours suédois) avant d’être récupéré par le cinéma américain en la personne de David Fincher (le film sort le 18 janvier en Belgique). L’adaptation télé suédoise, la première donc, comporte six épisodes (d’une heure et demie chacun), deux par best seller. En trois semaines, les spectateurs pourront découvrir l’œuvre de Stieg Larsson. Une adaptation méticuleuse et très réussie. Du générique, aussi original qu’effrayant, à l’interprétation, en passant par les costumes et les décors, tout rend parfaitement l’ambiance malsaine des romans. Les scénaristes sont restés fidèles à l’intrigue des romans. Rien ne manque (ni n’est épargné) aux téléspectateurs. Car, les lecteurs de Millenium le savent, le roman n’est pas ce que l’on peut qualifier de drame à l’eau de rose. Le scénario est glaçant, horrifiant même. La série diffusée sur RTL n’est donc pas tout public. N’oublions pas que ce qui est tolérable à la lecture prend un tout autre sens, une fois porté à l’écran… Millenium est une fiction à ne pas manquer… pour ceux qui la supportent.

Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, deux épisodes, samedi 14 janvier, 20h50, RTL-TVI.