La presse belge a eu l’occasion de découvrir le premier épisode de la série avant sa diffusion américaine. Voici notre verdict.

© DR

« Alcatraz » est l’une des séries les plus attendues ce début 2012. La création de J. J Abrams débutera ce soir sur la FOX. La presse belge a eu l’occasion de découvrir le pilote de la fiction quelques heures avant les Américains. Nous en avons tirés maints enseignements.
Le pitch
En mars 1963, le gouvernement américain décide de fermer Alcatraz, la prison fédérale qui accueillait certains des plus grands criminels de l’époque. Les détenus furent incarcérés ailleurs. Sauf que.. ce n’est pas ce qu’il s’est passé ! Les 302 personnes présentes sur l’île disparurent sans laisser de traces. L’affaire fut étouffée puis oubliée… De nos jours, Rebecca Madsen (Sarah Jones), jeune policière, découvre sur une scène de crime les empreintes digitales de Jack Sylvane, un prisonnier faisant partie des « 1963 ». L’homme est décédé depuis des années. Pourtant, après quelques investigations, la jeune femme découvre que non seulement Jack n’est pas mort mais qu’il n’a pas changé d’un poil depuis les années 60. Assistée du Dr. Diego Soto (Jorge Garcia), un expert d’Alcatraz, la courageuse demoiselle essaye de comprendre ce qui a pu se passer. Ce faisant, elle se frotte à Emerson Hauser (Sam Neill) et Lucy Banerjee (Parminder Nagra), deux mystérieux agents qui semblent en savoir énormément sur la question…

La « griffe » abramsienne

Impossible de l’ignorer, « Alcatraz » est un bébé 100% « made in JJ Abrams ». On y retrouve de la science-fiction (mais pas trop, pour le moment), des flash-back, un début de mythologie qui risque de nous prendre la tête durant des saisons… La série a tout d’un « nouveau Lost ». JJ Abrams jure qu’il a tiré les enseignements de ses erreurs passées. Comprendre : il expliquera tous les mystères aux téléspectateurs et ne s’embrouillera pas dans une mythologie sans fin. On a envie de le croire.

Un pilote convainquant
Évidemment, les premières minutes de la série sont passionnantes. Tout est mis en place pour accrocher le public. Et c’est vrai qu’après 40 minutes, on a très envie de savoir ce qui est arrivé à ces 302 prisonniers et gardiens. On prie juste pour que les mystères extra-terrestres incompréhensibles ne viennent pas gâcher une fiction qui, du scénario aux acteurs en passant par l’indispensable budget, possède tous les atouts pour ajouter son nom à la (longue) liste des séries cultes.

En Belgique?

Les spectateurs belges retrouveront “Alcatraz” à partir du 26 mars sur Be TV puis à la rentrée scolaire (septembre, donc) sur la RTBF.

[youtube 9F7FdUGDL-g]