Pire que la mort, certains personnages de série quittent la fiction du jour au lendemain. On n’a pas droit de pleurer leur mort puisqu’ils sont vivants. On est juste dégoûtés de les voir s’en aller.

© DR

En voici quelques-uns. À vous de compléter cette liste (nous n’avons pas la prétention de tout connaître).

1. Preston Burke (“Grey’s Anatomy”) On s’en est remis, merci pour nous. Mais il a fallu le temps. Comment ce médecin fiable a-t-il osé abandonner Christina avant le mariage et disparaître ? Simple. Isaiah Washington, qui incarnait le personnage, aurait tenu (les témoins ne sont pas d’accord sur le déroulement des faits) des propos homophobes qui ont fortement déplu à la production de “Grey’s Anatomy”. Elle s’est débarrassée de Preston Burke sans autre forme de procès. Si seulement Isaiah Washington avait fermé sans grande g*** (ou mieux, avait été plus tolérant.)

2. Lisa Cuddy (“Dr House”) Il n’y a pas de mot pour qualifier la trahison de Lisa Edelstein. L’actrice a abandonné “Dr House” au terme de son avant dernière saison. Elle a prévenu les producteurs trop tard pour qu’ils offrent un départ digne de ce nom à Lisa Cuddy. Pire, elle ne reviendra pas dans la dernière saison de la série. Finalement, certains mots nous viennent. Mais aucun d’entre eux n’est suffisamment poli pour l’écrire.

3. Elliot Stabler (“New York : Unité Spéciale”) On peut comprendre qu’après douze saisons de bons et loyaux services, Christopher Meloni ait voulu changer d’air. Sauf que l’idée n’est séduisante que pour lui. “New York Unité Spéciale” sans le duo Benson/Stabler, c’est comme un épisode des “Experts” : fade. Depuis ce départ, les audiences de la série s’effondrent.

4. Doug Ross (“Urgences”) Il a été le premier départ traumatisant de la série (Susan était moins centrale dans la série). Rétrospectivement, on ne peut qu’approuver le choix de George Clooney. Ce n’est pas comme s’il avait fait une carrière minable au cinéma. Et puis, on doit reconnaître que l’acteur avait préparé son départ et qu’il est revenu avece plaisir lors de la dernière saison de la série. Comment lui en vouloir ?

5. Jason Gideon (“Esprits Criminels”) La série a rebondi et Joe Mantegna, qui a remplacé Mandy Patinkin, est tout ce qu’il a de plus charmant. Mais le départ inopiné de l’agent Gideon a tout de même été un choc. Surtout que rien ne l’annonçait. Pour cause, les producteurs n’ont jamais compris ce qui leur arrivait. Un matin Mandy Patinkin venait travailler et le lendemain il n’en avait plus envie. Fin de l’histoire.

6. Fox Mulder (“X-Files”) La série était déjà sérieusement sur le déclin mais “X-Files” sans Mulder, c’est inconcevable. On n’a même pas envie de parler des épisodes dans lesquels le personnage n’apparaît pas. En fait, on les a oubliés. Refoulement post-traumatique oblige.

7. Dylan Mckay (Beverly Hills : 90210”) Il y a eu énormément de départs dans la série. Celui de Donna avait déjà été pénible (quoiqu’elle l’était aussi). Mais voir Dylan s’en aller, c’était perdre la moitié de l’intérêt qu’on avait pour Beverly Hills. Le bad boy pas trop moche, alias Luke Perry,  ça apportait beaucoup à la série.

8. Smash Williams (“Friday Night Lights”) Les adieux de toute la première génération de “FNL” ont été émouvants. Mais ceux de Brian “Smash” Williams (Gaius Charles) ont été marquants. Quant à expliquer le pourquoi du comment… Sans doute était-il l’un de nos personnages préférés, tout simplement.

9. Ed Deline (“Las Vegas”) Déjà que “Las Vegas” n’était pas la série la plus passionnante du monde, loin s’en faut. Alors si on nous supprime le personnage le moins désagréable, joué par l’acteur le moins mauvais (James Caan, tout de même) !

10. CJ Parker (“Alerte à Malibu”) On vous l’avoue, on n’a jamais vraiment regardé la série. Mais on croit volontiers que le départ de Pamela Anderson, alias l’une des plus belles paires de seins de la plage de Malibu, reste un traumatisme. Même si d’autres bimbos ont réussi à atténuer la douleur des spectateurs.