Je vous avais dit que j’avais été étonnée de la sympathie des acteurs de séries ? Je me suis emballée un peu vite…

© RE

Mon séjour au festival des séries de Monte-Carlo (j’ai quasiment dormi là-bas) m’avait appris que les stars de séries étaient en fait des êtres humains. Finalement, je nuance cette  conclusion. Si certains sont polis, gentils et  veulent juste vivre sans être harcelé, d’autres ont plus de mal à gérer la célébrité. Évidemment, à force d’entendre qu’on est géniaux, ça peut monter à la tête de certains. Sans balancer de nom, voici quelques anecdotes qui m’ont interpellée. Nous étions huit journalistes à devoir interviewer huit acteurs de Plus belle la vie en même temps. Vous vous doutez que les conditions n’étaient idéales pour personne. Les acteurs avaient du mal à se faire entendre et nous avions du mal à poser une seule question. Une situation désagréable mais qui n’était la faute de personne. Une jeune actrice assise en face de moi, à un mètre et demi maximum, glisse à son voisin « Qu’est ce qu’on se fait ch*** ici » avant de rire d’une question de mon collègue parce qu’ « on répond à ça depuis vingt minutes ». Voyant la jeune fille profondément désemparée (tu parles, impoli personnage), je lui pose une question. J’ai droit à trois mots de réponse et un voilà assorti d’un sourire et d’un regard qui veut dire « pauvre fille ». Pendant ce temps, un des collaborateurs de la sympathique demoiselle nous répond « qu’il ne veut pas parler des débuts de la série. On est ici pour parler de la 2012ème » (ah bon ?). Dire que tous les autres acteurs du festival ont accepté de parler de leur carrière entière… « Plus belle la vie » m’a donc permis de comprendre que, quelque soit la popularité du show (en dehors de la francophonie, personne ne connaît ces gens), certains peuvent vite se prendre pour des dieux. Cela dit, précisons que le reste du groupe a été tout à fait charmant. Et, pour être totalement honnête, moi non plus je n’ai pas passé le meilleur moment de ma vie.

Autre anecdote amusante (ou pas). Une consœur s’approche d’une actrice très populaire pour lui poser quelques questions. L’actrice la toise, regarde sa robe s’exclame « Ohhh ma robe ». Elle se retourne (pour soi-disant regarder son vêtement) avant de tourner le dos à la journaliste et partir. A la décharge de la comédienne, elle n’était peut-être pas au courant qu’une interview avait été prévue. Mais une version adulte aurait été d’expliquer à la journaliste qu’elle n’avait pas envie de répondre à ses questions.

Dans le showbizz comme ailleurs, il y a des grossiers personnages. Malheureusement, dans ce milieu, personne ne peut leur remettre les pieds sur terre…