Ce 25 juin, la série fête un anniversaire un peu particulier. Nous avons rencontré les stars de “Plus belle la vie” au festival de Télévision de Monte-Carlo.

© RE

Ce 25 juin (le 26 sur France 3), “Plus belle la vie” célébrera son 2012e épisode. Un événement que la production a décidé de fêter. Le festival de télévision de Monte-Carlo était l’occasion de faire le point sur ce numéro spécial. Les acteurs de la série s’y sont prêtés avec plus ou moins de bonne volonté. « Nous nous sommes dit que nous n’avions plus rien fait depuis la 500e », explique Hubert Besson, le producteur de la série. « Nous avons pensé à un concept original : marquer le coup lors du 2012e épisode, en 2012. C’est assez compliqué conceptuellement, je le reconnais », s’amuse-t-il. Que se passera-t-il dans cette “2012e”? « D’anciens personnages vont revenir au Mistral », explique Dounia Coesens (Johanna Marci). « On peut donner des noms : il y aura notamment François Marci, le père de Johanna (Thierry Ragueneau), Juliette Frémont (Juliette Chêne) et Raphaël Cassagne (Audric Chapus) », précise l’actrice. « En fait, nous avons rassemblé toutes les générations de la série. Les personnages du début et les plus récents se retrouvent. Je pense que cela va émouvoir les fidèles de la première heure », détaille Alexandre Fabre (Charles Frémont). « Beaucoup nous suivent depuis près de huit ans ! Ils apprécieront sans doute de revoir les “anciens”. Certains m’ont dit que se replonger dans le passé de “Plus belle la vie”, c’est se plonger dans leur propre passé. Ils me disent “Quand il est arrivé ça à Frémont, moi je faisais ça” », relate l’acteur.

Un succès toujours croissant
Créée en 2004, “Plus belle la vie” n’a pas tout de suite séduit le public. « C’est vrai qu’on a eu du mal, au tout début. Les audiences n’étaient pas aussi bonnes qu’espérées. Mais on a revu le concept et les intrigues. On a jeté 42 épisodes aux oubliettes. Ce n’est pas un scoop. Aujourd’hui, on est là pour parler de la 2012e », s’emporte Hubert Besson. « D’ailleurs, depuis, nos audiences ont toujours été en augmentant. On continue à gagner des spectateurs chaque année », renchérit Cécilia Hornus (Blanche Marci). “Plus belle la vie” est effectivement un succès qui ne se dément pas. Mais comment expliquer un tel engouement ? « C’est un ensemble de choses », estime Cécilia Hornus. « On évolue continuellement. Les personnages changent. Le ton comique joue également beaucoup. C’est à force de persévérance, aussi, qu’on en est là aujourd’hui », énonce la comédienne. « Les gens aiment le fait qu’on colle à l’actualité », poursuit Pascale Roberts (Wanda Legendre). « Nous sommes un exemple dans le monde télévisuel français », conclut Hubert Besson. « Nous sommes les premiers à avoir proposé une fiction familiale transgénérationnelle. À l’avenir, nous espérons encore faire bouger les lignes. Nous nous employons en ce moment à trouver comment… »

“Plus belle la vie”, lundi 25, sur la Deux, à 19h20 et mardi 26 juin sur France 3, à 20h10