Lors de sa septième saison, la série prend un tournant familial : les deux héros deviennent parents.

© DR

Le spectateur à la mémoire d’éléphant se rappellera que la sixième saison de “Bones” se terminait sur une révélation choc : Temperance Brennan, alias Bones, était enceinte de son partenaire de travail et ami, l’agent Seeley Booth. Comment ce dernier allait-il supporter la nouvelle ? Suspense… Après plusieurs mois d’absence, RTL-TVI propose la suite des aventures de l’anthropologue judiciaire, soit la septième saison de “Bones”. Contrairement à ce que les téléspectateurs auraient pu imaginer, la fiction ne reprend pas lors de la fameuse conversation entre les héros mais plusieurs mois plus tard. Bones, qui en est à son deuxième trimestre de grossesse, se trouve sur une scène de crime. Elle examine attentivement un cadavre en état de décomposition avancée sans se soucier des recommandations de l’agent Booth. L’ancien militaire est à deux doigts de la crise d’angoisse tant la future mère de son enfant semble insouciante. Bones a donc décidé de continuer à travailler jusqu’à son accouchement. Elle entend bien mener sa grossesse comme elle l’entend et refuse tout conseil. Et même si Bones est sujette à des sautes d’humeur dues aux hormones, le personnage reste avant tout logique, implacable et très peu chaleureux.

Une saison particulière
Si la personnalité de Bones n’a pas changé, sa vie est bouleversée. Après sept saisons de patience, les fans verront – enfin ! – les héros de la série vivre en couple et se comporter comme de futurs parents amoureux. Une décision scénaristique influencée par la grossesse d’Emily Deschanel. Lorsque l’actrice, qui incarne Temperance Brennan, a annoncé sa future maternité, les créateurs du programme ont décidé d’intégrer cet élément à l’intrigue. Quelques mois après leurs collègues Angela et Hodgins, Bones et Booth allaient avoir un enfant. La grossesse de l’actrice vedette a eu d’autres conséquences. Emily Deschanel ayant droit à un congé de plusieurs mois, les producteurs ont pris une décision plutôt inhabituelle : au lieu de tourner quelques épisodes sans la comédienne, la saison a été raccourcie. Treize épisodes ont vu le jour au lieu des vingt-deux habituels. Autant d’enquêtes brillamment résolues par l’équipe de l’institut Jefferson. À moins que… Malgré des audiences en très forte baisse aux USA, “Bones” a été prolongé pour une huitième saison. Et que serait une série sans une bonne dose de suspense ? Il est dès lors impossible que les héros soient simplement sereins et comblés. Il faut du drame et des larmes pour maintenir les spectateurs en haleine. “Ils vécurent heureux, etc.”, ce ne sera pas pour cette saison. La frustration est un fonds de commerce lucratif en télévision.

“Bones”, trois épisodes, 20h20, RTL-TVI.