En 2013, “Dexter” s’achèvera au terme de sa huitième saison. Des adieux qui s’annoncent sanglants !

© DR

Scandaleux, amoral et sans scrupule. Dexter, héros de la série éponyme, aura autant passionné qu’il aura choqué depuis son arrivée sur les petits écrans américains en 2006. Proposé en deuxième partie de soirée sur RTL-TVI et TF1 car trop trash pour les heures de grande écoute (les deux chaînes sont en plus très en retard par rapport à la diffusion américaine), le feuilleton aura fait les beaux jours de la chaîne câblée américaine Showtime. Alors que la septième saison est en cours outre-Atlantique, Sara Colleton, productrice exécutive, a déjà fait savoir que les épisodes programmés pour 2013 seraient les derniers. « D’une certaine façon, la fin s’étalera donc sur deux saisons. Nous avons tout planifié et nous savons désormais comment la série va s’achever », avait-elle affirmé en juin dernier. Dexter Morgan, expert en médecine légale et tueur en série à ses heures perdues, ne massacrera bientôt plus personne. Et au regard des antécédents du personnage, il est raisonnable de lui imaginer un fin tragique. L’avant-dernière saison des aventures du meurtrier va en tout cas en ce sens. Dexter semble en effet avoir été démasqué par sa sœur… À moins de vingt épisodes de l’issue de la série devenue culte, les fans s’interrogent : pourquoi arrêter ce programme, détenteur de vingt-neuf récompenses parmi les plus prestigieuses ? Les audiences, toujours excellentes pour Showtime, ne sont pas en cause. Pas plus, d’ailleurs, que la qualité du scénario.

Ne pas tirer sur la corde
À Hollywood, il peut sembler indécent de se passer d’une production brillante et lucrative. Mais, contrairement aux chaînes nationales, leurs équivalentes cryptées ne sont pas liées aux chiffres audimétriques. Ces réseaux se permettent de favoriser la qualité à la rentabilité. La popularité d’une série tout comme les revenus publicitaires qu’elle engendre ne sont que peu déterminants. “Dexter” n’a aucune obligation de performance. Les réalisateurs de la fiction ont décidé de profiter de ce luxe. Ils peuvent développer un épilogue sur deux saisons. Non seulement les scénaristes espèrent offrir un final cohérent mais ils évitent de voir leur création s’user. Un sort qu’on aurait voulu voir réservé à bien d’autres fictions ! Cette conclusion “libère” également les protagonistes – équipe de tournage et acteurs – de leurs obligations contractuelles. Après huit années, beaucoup souhaitent se lancer dans de nouveaux projets. Michael C. Hall (Dexter Morgan) et Jennifer Carpenter (Debra Morgan), récemment divorcés, seront en outre ravis de ne plus avoir à se fréquenter quotidiennement ! Les dernières histoires de “Dexter” seront donc tournées dans la sérénité et avec l’envie de conclure avec panache une série qui a rarement déçu ses fans.
“Dexter”, deux épisodes tous les mercredis, 23h20, TF1.