La mini-série de Canal + débarque en clair sur Plug RTL. 82 épisodes devenus cultes.

© Canal

«Dans la vie, au début, on naît, à la fin on meurt. Entre les deux il se passe des trucs. Bref c’est l’histoire d’un mec entre les deux…» La mini-série phare de Canal + sera diffusée dès ce 14 janvier en clair sur Plug RTL. Une aubaine pour de nombreux fans belges qui, privés des épisodes sur internet (le site de Canal + avait bloqué l’accès à ce programme hors de France), auraient pu manquer les dernières aventures d’un des antihéros les plus populaires de la télévision française. À l’attention de ceux n’ayant jamais entendu parler du phénomène, Bref était un microprogramme (les épisodes durent entre une minute trente et trois minutes) proposée en deuxième partie du Grand Journal de Canal + entre août 2011 et juillet 2012. Un énorme succès de 82 épisodes! Avec 2,5 millions de fidèles certains soirs, Bref a permis au Grand Journal réaliser ses meilleures audiences. Cette mini-fiction raconte le quotidien d’un personnage anonyme, Je, trentenaire et chômeur. Un mec des plus normal, qui rencontre des gens banals et à qui il arrive des histoires classiques. Il a un pote franchement lourd. Un plan cul. Une famille encombrante. Est hypocondriaque. Accro à Facebook. Il boit, rit, ment, a honte, aime. Il est tout ce à quoi un occidental adulte peut s’identifier… Le personnage décrit ses non-aventures avec beaucoup de talent: ses récits sont extrêmement réalistes, très drôles, bien rythmés. Tout cela en deux minutes…

Un sans-faute
Bref, c’était l’idée de deux potes: Bruno Muschio et Kyan Khojandi (qui joue également le héros de la série) soutenus par le producteur Harry Tordjman. Les deux premiers, réalisateurs et scénaristes, ont pensé leur création de A à Z. «Je, c’est un mec normal qui subit les autres», affirme le duo dans Bref, la bible de la série (éd. Hachette). Les anecdotes sont présentées sous forme de séquences qui s’enchaînent à un rythme soutenu et toujours racontées au passé avec débit de narration rapide. Un concept décliné, parodié, analysé et qui a fait de Bref un programme culte. La série, vue et revue sur internet, se décline également en jeu, en livre et en divers objets dérivés. Les DVD s’arrachent. Un engouement d’autant plus étonnant que Bref a eu une durée de vie très courte (deux fois 40 épisodes puis deux spéciaux pour conclure). Car, fait inhabituel pour un succès, les créateurs de Bref ont préféré renoncer avant de ne plus rien avoir à dire. Pour éviter de lasser. Pour ne pas entacher un parcours sans faute, aussi. Cette décision, aussi frustrante soit-elle chez les spectateurs, ajoute une singularité à cette création vraiment hors catégorie. Si certains arguent que la série est inégale, si d’autres restent sceptiques quant à sa conclusion, la série est incontestablement devenue une référence pour toute une génération. Bref, c’est à voir!

Bref, du lundi au vendredi à partir du 14 janvier, 20h35, Plug RTL.