La série policière a été renouvelée pour une quatorzième saison. Le plus ancien programme de la franchise reste le seul en activité…

© DR

© DR

Il y a quelques jours, les chaînes américaines annonçaient leurs programmes pour la rentrée 2013. Des dizaines d’émissions étaient ainsi commandées. D’autres annulées, souvent faute d’audience. Cette année aura notamment été la dernière des “Experts : Manhattan”. Si cette annulation n’a rien de surprenant, au vu de la popularité en chute libre du show, elle marque un tournant. Car les inspecteurs de New York disent adieu au petit écran au bout de neuf saisons. De trois séries début 2012, la franchise des “Experts” est passée à une seule. “Les Experts” (dont l’action se déroule à Las Vegas) reviendront pour une quatorzième saison que les producteurs espèrent ne pas être la dernière. Le pari n’est pas gagné. Si “Les Experts” et ses petites sœurs ont dominé les audiences télévisées durant une décennie, ils ont aujourd’hui beaucoup de mal à passionner les fans américains (les Belges et les Français semblent ne pas encore s’incommoder de cinq soirées hebdomadaires réservées aux policiers scientifiques). L’apparition de nouvelles fictions policières (comme “Bones” ou “The Mentalist”), la redondance des intrigues et les changements de casting ont fortement altéré l’aura des “Experts” qui, à leur période de gloire, rassemblaient plus de 26 millions des téléspectateurs par épisode !

Un déclin logique ?
En 2000, alors que les séries policières semblent dans le creux de la vague, Anthony E. Zuiker vient avec une idée innovante. Il propose de suivre les enquêtes de policiers-scientifiques. Ces derniers passent au moins autant de temps avec les preuves matérielles qu’avec les suspects. Tout dans la série sent le high-tech et les expériences chimiques. Les histoires personnelles des héros sont tellement peu développées qu’il est très aisé de manquer un ou plusieurs épisodes. “Les Experts” ont un succès immédiat, aux USA d’abord, puis dans le monde entier. Ce n’est qu’au bout de neuf saisons que le show commence à s’essouffler. Gary Dourdan (Warrick Brown) s’en va (il a été arrêté pour des problèmes de drogue) et, plus grave, William Petersen (“Gil” Grissom, le leader de la bande) décide de quitter la série, notamment pour se consacrer au théâtre. Les audiences s’en ressentent immédiatement. Les scénaristes font pourtant appel à Laurence Fishburne (Ray Langston) pour combler cette absence, rien n’y fait. Ce dernier quitte d’ailleurs la série assez rapidement, suivi de près par Marg Helgenberger (Catherine Willows). Ted Danson et Elisabeth Shue ont la lourde tâche de reprendre les rennes de la série. Mais le programme n’arrivera jamais à récupérer le public qu’il a perdu. D’aucuns diront que les chutes d’audiences sont le destin de toutes les séries (“NCIS” étant l’exception qui confirme la règle). De toute façon, les derniers survivants de la saga devraient encore s’accrocher deux ou trois ans à l’antenne. Plus les rediffusions auquel nous avons droit au moins quotidiennement. Bref, il n’est pas encore temps de dire au revoir à ceux qui, reconnaissons-le, commencent gentiment à nous taper sur le système…

“Les Experts”, deux épisodes tous les samedis, 23h25, TF1.