La deuxième saison de la série débute ce dimanche sur La Deux 

Des budgets colossaux ont été investis dans la série. @Reporters.

Des budgets colossaux ont été investis dans la série. @Reporters.

Loin de Paris et de son peuple, le projet fou de Louis XIV prend forme. Les premiers bâtiments de Versailles sont terminés. De quoi réjouir le Roi qui y convie la noblesse. Mais les courtisans ont presque tous le même but, devenir le chouchou du Souverain. Et tous les moyens sont bons pour accéder à la richesse et à la volupté du nouveau palais royal. Cette deuxième saison de la série made in France et pourtant tournée en anglais – afin de toucher un plus large public – révèle la face sombre de l’entourage du Roi Soleil. Empoisonnements, traîtrises, le quotidien à Versailles est loin d’être doré. Envoûté par les charmes de sa favorite, Madame de Montespan, Louis s’isole et délaisse sa fonction (et ses obligations) royales. La favorite du Roi mais aussi toutes les autres femmes de la Cour sont les personnages centraux de cette deuxième saison de la série Versailles qui débarque sur La Deux.

«On a vu cet enfant-roi devenir l’homme qu’il est maintenant pendant les dix heures de la saison 1. Dans la saison 2, on va le voir exercer ce pouvoir. L’abus de celui-ci va éloigner les gens de lui et le faire écouter les mauvaises personnes. On va donc observer comment cela va affecter son entourage dans le Palais», a expliqué l’interprète du Roi Soleil, George Blagden. «Dans cette deuxième saison, j’ai l’impression de le posséder plus et d’être le Louis XIV que j’avais envie d’être. Le Louis XIV de la saison 1 était le résultat du travail de toute une équipe de production pour créer cet homme. La saison 1, c’était donc trouver Louis; dans la saison 2, pour moi, c’était le laisser vivre davantage. Je ne m’ennuierai jamais en interprétant ce personnage car j’en apprendrai toujours sur lui et sur son monde.»

Pour ce second volet des aventures du Roi Soleil, grandeurs et décadences sont à nouveaux au rendez-vous en termes de production. Série la plus chère de l’histoire de la télévision française, un épisode de Versailles coûte près de 2,7 millions d’euros. Un budget colossal qui s’explique notamment par la présence de 34 couturières qui confectionnent les 400 costumes destinés aux acteurs. Des costumes originaux auxquels sont rajoutés près 1.500 costumes loués pour l’occasion. Les costumes ne sont pas les seules dépenses importantes de la production. Les intérieurs du palais royal de Versailles ont ainsi été reproduits à l’identique dans des studios de Bry-sur-Marne! Soit plus de 1.500 m2 de décors entièrement reconstruits. Afin que ces murs en carton respirent l’Histoire, près de 150 décorateurs se sont attelés à reproduire un Versailles plus vrai que nature. La qualité des décors et des costumes sont des ingrédients parmi tant d’autres du succès rencontrés par la série à l’étranger. Le programme produit par Canal+ a été vendu dans 135 pays. Suite à ce succès à l’international, la chaîne cryptée française a d’ores et déjà confirmé la production d’une troisième saison. Les tournages de la suite des péripéties du Roi le plus mégalo de France ont débuté depuis quelques jours. Il faudra cependant attendre plusieurs mois avant la diffusion de ces nouveaux épisodes.