Elle lui donne la réplique dans la série Quadras

Alix Poisson dans une nouvelle série. @Reporters

Alix Poisson dans une nouvelle série. @Reporters

 

Ce dimanche sur La Une, La Une diffuse les premiers épisodes de la nouvelle série de M6. les téléspectateurs la connaissent surtout pour son rôle d’Isa dans Parents, mode d’emploi, Alix Poisson joue Agnès dans Quadras. La nouvelle série de M6 – diffusée en Belgique sur la RTBF – oscille entre drame et comédie. Une fresque familiale moderne dans laquelle chacun se retrouvera…

Quel est le point de départ de Quadras?

Cela parle d’un couple, Alex et Agnès, qui vont se marier. Ils ont la quarantaine. Le soir de leur mariage, on pense que tout va bien se passer car c’est un couple qui s’aime vraiment très fort. Il y a eu entre eux un coup de foudre réciproque. Alex a même quitté son épouse pour Agnès. Il est sûr de son choix de vie. Mais ils ont chacun un secret et la soirée va vite partir en vrille… À la table des mariées, il y a leurs amis. On va se rendre compte que chacun de ses personnages est en train de vivre un changement dans sa vie. À l’aide de flash-back, on va découvrir le passé de chaque invité et comprendre pourquoi il en est arrivé là.

Avez-vous déjà assisté à un événement qui tournait ainsi au vinaigre?

Je ne pense pas, pas à ce point-là! Ici, nous sommes dans la grande comédie. Mais nous restons dans une ambiance douce-amère. C’est ce que j’aimais dans l’écriture du scénario, cela parle des rapports de couple, des rapports avec la famille. L’histoire part d’une histoire très réaliste mais à un moment donné, la soirée part totalement en cacahuète!

Que pouvez-vous nous dire sur Agnès, votre personnage? 

On ne la voit pas beaucoup dans les deux premiers épisodes. Agnès est un personnage très complexe. Elle est très intéressante à jouer car au début, elle est très positive, très solaire. Elle est au milieu d’une famille assez déglinguée, que ce soit sa mère, sa sœur ou son père qui fait une crise de la soixantaine! Agnès est une espèce de pilier très droit dans ses bottes et bien dans sa peau. Mais sous la carapace, vous découvrez quelqu’un qui cache une vraie faille. Une faiblesse notamment liée à la maternité car elle va bientôt avoir 40 ans et ce sujet la travaille énormément. On va découvrir au fil des épisodes qu’elle peut être très volcanique. Je voulais mettre en avant les montagnes russes par lesquelles elle passe. Elle a de grands moments de désespoir tout en restant très forte.

Dans quel couple de la série vous retrouvez-vous le plus?

Dans ma vie privée, je me retrouve plus dans le duo formé par Charlie Bruneau et Hubert Delattre. Leur couple est très solide, il est capable de discuter mais il peut aussi avoir des coups de gueule. Ils ont parfois besoin de mettre les choses à plat mais cela reste un couple très soudé. Quand ils traversent un changement de vie, car ils décident de changer de quotidien, ils sont unis. C’est un couple qui aime rigoler et qui pratique beaucoup l’humour.

Se marier à 40 ans, ce n’est pas la même implication que lorsqu’on a 25 ou 30 ans…

C’est marrant, plusieurs journalistes m’ont fait cette réflexion! Je pense que le mariage, c’est quelque chose de très personnel et chacun le perçoit différemment. C’est lié à chacun, à la période de la vie où en est la personne dans son parcours personnel. Je pense que le mariage peut avoir énormément de sens pour des gens de 25 ans et cela reste un vrai engagement. Je ne pense pas qu’il y ait de règles à ce niveau-là. Alors oui, peut-être qu’à 40 ans, on sait un peu plus qui on est, où on en est, on est plus aguerri et on sait probablement ce que l’on veut ou pas dans une relation. Même si cela devient de plus en plus rare que l’on se marie à 25 ans ou plus jeune, je ne pense pas que l’on puisse faire des généralités sur le sens que l’on porte au mariage en fonction de son âge.

Dans la série, votre sœur dit que si les mecs de 40 ans ne sont pas pris, c’est qu’ils ont un problème…

Effectivement, on peut se dire cela quand on est célibataire à un âge un peu plus avancé. On se dit que cela va être plus difficile de trouver quelqu’un car ils sont pris et ceux qui ne le sont pas, ils sont libres pour une bonne raison! Je crois qu’il y a autant de cas de figure qu’il y a d’individus! Il y a des gens qui sont libres et qui n’ont pas de problèmes. Et puis il y a des garçons comme Alex, qui tout à coup tombent fous d’amour pour quelqu’un d’autre et qui sont prêts à tout quitter pour cette personne.

Quelle est la force du couple que vous formez avec François-Xavier Demaison?

Ils sont éperdument amoureux l’un de l’autre. C’est rare de commencer une série dans laquelle on voit les deux personnages principaux s’aimer autant et sincèrement. Le postulat de départ, c’est qu’ils s’aiment et que tout va bien. Après on verra que tout ne va pas bien car chacun a un secret et cela va être le ver dans la pomme. Ils sont tellement amoureux l’un de l’autre et ils veulent réellement le meilleur pour l’autre. On s’attache très vite à eux. Et puis, c’est un couple qui est très complice et qui pratique énormément l’humour. Comme chacun vit un changement de cap en se mettant avec l’autre, Alex a quand même quitté la mère de son enfant pour Agnès, ils sont conscients de la portée de leur choix. Ils sont tellement certains que c’est le bon que ce sont des gens qui n’ont pas de temps à perdre. Ils vivent tout très fort et cela les rend très attachants.

En épousant François-Xavier Demaison, avez-vous le sentiment d’être infidèle à Arnaud Ducret, votre époux dans Parents, mode d’emploi?

Non, pas du tout! (rires) Ce sont des personnages tellement différents. J’ai déjà joué d’autres couples dans d’autres séries. Ce n’est pas comme si je jouais mon rôle d’Isabelle Martinet en couple avec un autre homme que Gabi. Là, quand je suis dans la peau d’Agnès, je suis complètement déconnectée de Parents, mode d’emploi. C’est ça qui est génial quand vous êtes actrice, vous pouvez vous frotter à des univers totalement différents.

La saison 2 de Quadras est-elle déjà confirmée?

Je ne peux rien confirmer! Mais je sais que les scénaristes y réfléchissent très fort. L’expérience a été tellement formidable en termes de rencontres, de tournage, de qualité de la série que je pense qu’ils y songent sérieusement. Les retours que l’on a déjà eus sont très positifs. Ce n’est pas à moi de confirmer la suite de la série. La seule chose que je peux dire, c’est que s’ils font une deuxième saison, j’y retourne tout de suite!