“APB – Alerte d’urgence” débute ce lundi sur RTL-TVi

Justin Kirk joue un homme prêt à tout pour faire justice. @Reporters.

Justin Kirk joue un homme prêt à tout pour faire justice. @Reporters.

Milliardaire, Gideon Reeves a fait fortune en montant très jeune une entreprise spécialisée dans les nouvelles technologies. S’arrêtant dans une épicerie de la banlieue de Chicago pour acheter des cigarettes, sa vie va être bouleversée. Un braquage qui tourne mal va entraîner le décès d’un de ses amis, et collaborateur, mort en lui sauvant la vie. La lenteur des enquêteurs et le manque de moyens engendré par une réduction des effectifs et une diminution du budget alloué au treizième district de Chicago (lieu de l’attaque) vont le pousser à passer un marché avec le maire de la ville. Comblant les dettes du département des pensions des officiers de la police, il prend en charge la direction de l’arrondissement dans lequel son ami a été tué. Plutôt que de se faire justice lui-même, Gideon Reeves s’offre donc une unité de police… La privatisation de cette équipe de police passe notamment par la modernisation des équipements. Le nouveau directeur des lieux va évidemment doter ses nouvelles recrues d’instruments à la pointe de la technologie. Très actif et inventif, il va notamment lancer une application de téléphone grâce à laquelle les citoyens deviennent de véritables acteurs de leur sécurité. En un seul clic sur leur écran, ils peuvent prévenir la police. Et ces derniers peuvent arriver plus rapidement grâce à leurs nouveaux véhicules dignes de bolide de course! Pour assurer la sécurité des habitants de Chicago, mais aussi mettre la main sur le meurtrier de son ami, l’homme d’affaires ne regarde pas à la dépense. L’arrivée de Gideon à la tête d’une unité de police fait évidemment grincer des dents, certains jugeant son intrusion dans la sphère publique comme un simple coup de pub. Justin Kirk – que l’on a connu pour son rôle d’Andy dans Weeds – porte avec brio le costume de cet ingénieur un brin mégalo. «Quand quelqu’un vient vous voir avec un projet qui se veut différent de ce que vous avez fait auparavant, et qui semble riche, il faut dire oui», a déclaré l’acteur au Hollywood Reporter. «Je savais qu’il serait intéressant de me lancer dans le projet APB afin que je puisse vérifier par moi-même si la vision de Gideon sur le système judiciaire était un bon ou un mauvais point de vue. Aux États-Unis, ce n’est pas anodin. Et puis, c’est un peu un rôle à la Batman!» Évidemment, la démarche de Gideon – et le message qu’il véhicule: L’argent peut-il acheter la justice? – a suscité une certaine prise de conscience chez Justin Kirk. «L’une des premières questions que j’ai posées aux producteurs avant d’accepter ce rôle était: Est-ce que nous allons montrer ou non que ce que Gideon met en branle n’est peut-être pas la solution? Ils m’ont assuré que le ton employé serait novateur et pertinent pour une série policière. APB utilise l’humour dans sa trame narrative mais cela ne nous empêche pas d’explorer l’idée de ce gars qui va privatiser la police avec beaucoup d’argent, avec ses avantages et ses inconvénients. Même s’il a les meilleures intentions, il flirte toujours avec les limites du système…»