“Masters of sex”, point final

La série est annulée après quatre saisons

Masters of sex ne reviendra pas. @Reporters.

Masters of sex ne reviendra pas. @Reporters.

Les recherches menées par le docteur William Masters et Virginia Johnson sur la sexualité et le plaisir ne connaîtront finalement pas d’autres développements. La chaîne Showtime a annoncé que la série “Masters of sex”, diffusée depuis septembre 2103 ne connaîtrait pas de cinquième saison. Portée par les acteurs Michael Sheen et Lizzy Caplan, la série a connu un beau succès lors de la diffusion de ses deux premières saisons. Les troisième et quatrième volets n’ont cependant pas séduit les téléspectateurs américains.

« Masters of Sex était une série magnifiquement écrite et jouée sur l’exploration des mœurs sexuelles américaines en pleine évolution », peut-on lire dans le communiqué de la chaîne. « Nous sommes incroyablement fiers d’avoir partagé l’histoire de Masters et Johnson pendant 4 saisons acclamées par la critique. La série restera disponible sur nos plateformes où les nouveaux spectateurs pourront la découvrir pendant des années encore ».

Franck Dubosc dans son propre rôle

Il joue dans «Les beaux malaises», l’adaptation de la série canadienne 

Franck Dubosc, entre fiction et réalité. @Isopix

Franck Dubosc, entre fiction et réalité. @Isopix

Ce soir, à 20 h05, rendez-vous sur la Deux pour “Les beaux malaises”.

Le Canadien Martin Matte, humoriste et comédien, a eu l’idée de créer une mini-série de six épisodes dans lesquels il se raconte, entre fiction et réalité. Il y aborde avec humour la notoriété, et son revers de la médaille, son rapport avec les fans, le quotidien d’un artiste en haut de l’affiche. Face au succès des Beaux malaises, M6 n’a pas hésité longtemps avant de commander une adaptation française du programme. Et c’est Franck Dubosc qui reprend le rôle principal. L’acteur de Camping ne s’est pas contenté de jouer «sa propre vie», il a activement participé à la réécriture des Beaux malaises. Fier du résultat final, Dubosc avoue cependant qu’il n’a pas directement accepté le projet. «J’ai été contacté par le producteur québécois François Rozon pour participer à l’adaptation française, mais je n’avais pas spécialement envie de tourner dans une série. J’étais déjà suffisamment occupé. J’ai quand même regardé des épisodes de la série avec ma femme et lorsque je l’ai entendue rire à côté de moi sur tout ce qui concerne le couple, j’ai eu le déclic», confiait-il lors du dernier Festival de fiction TV de La Rochelle.

S’ils ont eu l’occasion de voir la version canadienne, certains spectateurs doivent s’attendre à quelques changements. «La série originale est géniale. Le ton n’est pas politiquement correct. Martin Matte est un excellent auteur. Le travail était donc mâché. Nous avons modifié certaines choses par rapport à la culture française et apporté quelques trouvailles. Mais dans l’ensemble, le produit fini est très proche de l’original.» Le changement le plus significatif réside dans le format du programme. Au Canada, la première saison des Beaux malaises comporte dix épisodes d’une vingtaine de minutes. Le public français (et belge) a, quant à lui, droit à un unitaire de 92 minutes. Face aux belles audiences lors de sa diffusion sur M6, nul doute que l’exercice devrait être recommencé. Difficile pour les téléspectateurs de déceler le vrai du faux dans ce programme.

Si Franck Dubosc se défend d’avoir raconté sa vie, il préfère avancer que Les beaux malaises abordent de nombreuses situations vécues par n’importe quelle célébrité. Une notoriété qui ne dérange pas le principal intéressé. Au contraire, elle est un des moteurs de sa vie. «J’ai fait ce métier pour être célèbre. Je le dis très honnêtement. Je rêvais d’être comme les gens à la télévision. Leur vie me faisait fantasmer. J’ai ensuite découvert le plaisir de jouer la comédie. Sans prétention, je n’avais certes pas visé ce qui se passe aujourd’hui. J’ai la chance d’être un acteur de comédie et de scène célèbre. Du coup, les gens sont plutôt bienveillants et aimants avec moi, et c’est agréable. Mais paradoxalement, plus on est aimé, plus on est aussi détesté! On ferme alors les yeux sur ceux qui vous détestent…» Devant les Beaux malaises, même ses détracteurs devraient esquisser un sourire.

 

Rummer Willis bâtit un Empire !

La fille des célèbres acteurs rejoint la série

Rummer Willis prend la relève. @Isopix.

Rummer Willis prend la relève. @Isopix.

Actuellement en cours de diffusion aux Etats-Unis, la troisième saison de la série “Empire” réserve certaines surprises aux téléspectateurs. La Fox vient d’annoncer que deux actrices célèbres venaient de rejoindre le casting. Rumeur Willis – surtout connue pour être la fille de Bruce et de Demi Moore – a décroché un rôle récurrent dans le programme. La jeune femme pourra une nouvelle fois montrer ses talents d’actrice, mais aussi de chanteuse!

Elle n’est pas la seule à rejoindre l’Empire musicale de la Fox. Nia Long – que les téléspectateurs ont découvert dans Le Prince de Bel-Air mais aussi dans House of Lies et Uncle Buck – sera elle aussi un visage familier du programme. Dirigeante d’un club à Las Vegas, elle va se rapprocher de Lucious. Ce qui ne plaira évidemment pas à la volcanique Cookie !

PBLV : son mannequin challenge (vidéo)

L’équipe de la série a succombé à la mode

Toute l'équipe a joué le jeu. @DR.

Toute l’équipe a joué le jeu. @DR.

Personne n’échappe au mannequin challenge ! De La Maison Blanche en passant les Miss Belgique, toutes les personnalités se prêtent à ce nouveau défi vidéo lancé sur le web qui consiste à filmer une scène comme si elle était figée dans le temps. A leur tour, les habitants du Mistral se sont prêtés au jeu. Et le mannequin challenge des acteurs de “Plus belle la vie” est plutôt réussi.

Chefs 2, à vos fourneaux !

La deuxième saison de la série de France 2 démarre ce soir.

Hugo Becker a pris son rôle très au sérieux. @Reporters.

Hugo Becker a pris son rôle très au sérieux. @Reporters.

De l’obscurité des prisons, Romain – joué par Hugo Becker – est passé à celle des cuisines des grands restaurants. L’ancien délinquant est devenu un chef respecté. Mais ses relations tendues avec son mentor, interprété par Clovis Cornillac, ternissent le tableau. Dans cette seconde saison de Chefs, les rapports entre les deux hommes sont une fois encore épicés. Hugo Becker revient sur cette deuxième saison savoureuse.

Qu’est-ce qui attend Romain dans cette deuxième saison?

Romain, qui s’était éveillé à la cuisine, qui avait trouvé une passion à laquelle se dédier, va tellement se plonger dedans qu’il va s’y perdre. Il n’a pas grand-chose d’autres à quoi se rattacher. Il a perdu sa mère quand il était enfant, son père lui raconte tout et n’importe quoi. Il est un petit peu livré à lui-même et cette passion, c’est un moyen pour lui de trouver un sens à son existence. Il veut se prouver qu’il peut se dépasser lui-même.

Avez-vous tout de suite accepté de jouer dans cette deuxième saison?

Non, pas du tout! J’ai mis un certain temps. Nous étions très contents du travail réalisé sur la première saison. Nous avons reçu trois récompenses. Je savais qu’il y avait une grosse attente du public. Mais je n’avais pas envie de gâcher le travail que nous avions fourni. Il y a eu un magnifique boulot d’écriture sur cette deuxième saison et j’aime beaucoup ce personnage. Je n’avais pas envie de l’abandonner. Quand je commence quelque chose, j’aime bien la terminer. Mais je ne voulais pas trahir ce que nous avions raconté, donc ce n’était pas évident pour moi de faire partie de cette deuxième saison. Il fallait être à la hauteur de ce que nous avons fait avant.

Avez-vous une approche différente de la cuisine depuis que vous avez tourné dans la série?

Oui car nous avons eu de réels entraînements. Ce qui m’intéresse le plus dans chaque rôle, c’est la rencontre avec les gens qui exercent vraiment le métier que je vais interpréter pendant quelques semaines. J’ai été formé par le chef David Toutain et Clovis Cornillac par Thierry Marx. Nous avons été assez loin dans la préparation. Il y a une scène où je dois ouvrir un sanglier et le dépecer. J’ai appris à le faire. En termes de découpe de viande, de poisson, j’ai beaucoup progressé. J’avais déjà appris lors de la première saison à découper les agrumes. Et cela avait modifié mon approche à la maison. Je n’épluche plus jamais une orange de la même manière! Sinon, malheureusement, je manque de temps au quotidien pour cuisiner. Évidemment, tous les plats dans la série, je sais les faire. Mais il faut être dans une cuisine avec des équipements assez conséquents. Cela dit, je cuisine plus qu’avant. J’aime beaucoup manger. J’ai toujours eu un très bon appétit! Plus concrètement, cela a réellement changé ma vie car j’ai deux amis qui ont ouvert un restaurant et je me suis associé avec eux.

Auriez-vous osé l’aventure sans avoir tourné dans Chefs?

Mes amis gèrent le restaurant, je suis seulement associé. L’établissement est à Paris, et il ne prépare que des croque-monsieur! Je trouvais le concept génial. Il y a actuellement plein de restaurants qui surfent sur la mode des burgers. Faire un croque-monsieur élégant, concocté sur mesure avec des produits d’exception, je trouvais le concept intéressant.

Suite à la diffusion de la première saison, avez-vous eu un retour de professionnels de la cuisine?

Je pense qu’il est difficile d’éviter de faire des erreurs. Pour devenir un grand chef, il faut dix ans de métier, voire plus. Il faut des années d’école et de préparation. Cela m’étonnerait d’avoir des retours très positifs. C’est comme lorsque des policiers regardent un film policier, généralement il y a des détails qui ne leur plaisent pas! Mais nous avons essayé de respecter au maximum le vocabulaire de la cuisine. Nous nous sommes vraiment renseignés sur les termes utilisés. Je suis allé faire deux services dans le restaurant de David Voutain avant la deuxième saison. J’étais au poste des entrées froides. Nous avons vraiment essayé de rendre les choses sérieusement mais les professionnels vont évidemment remarquer certains aspects techniques qui ne seront pas corrects. Les quelques retours étaient cependant plutôt agréables et les chefs nous disaient qu’ils attendaient la deuxième saison avec impatience.

Seriez-vous partant pour une troisième saison?

Cela dépend comment et avec qui. Je sais qu’ils en ont plutôt envie et que tout le monde est très satisfait du résultat. Clovis en a aussi envie. Dans l’idée de retravailler avec ces gens-là, je ne suis pas contre, bien au contraire. Après, c’est une histoire de parcours de personnage. Oui si l’évolution de Romain est aussi intéressante, non si elle ne l’est pas.

Mais si vous n’êtes pas partant, il n’y aura pas de troisième saison!

C’est vrai que ce sera peut-être compliqué! Mais ça ne dépend pas que de moi. J’ai hâte de voir ce que le public va en penser. S’il y a un public qui est au rendez-vous, qui est demandeur, alors pourquoi pas? Je ne suis pas fermé à cette idée. C’est énormément de travail d’écrire une série, il faut que cela tienne la route. Mais je pense qu’il y a un potentiel et qu’il y a encore des choses à raconter. J’adore voir Romain grandir et évoluer. Si c’est pour refaire ce qui a été fait, alors je ne vois pas l’intérêt. Certaines séries font une sublime saison 1, plantent la saison 2 et, derrière, font une catastrophique troisième saison. Je ne veux absolument pas connaître ça! Je ne suis pas du tout guidé par l’argent, donc les gens étaient un peu étonnés que j’hésite sur la deuxième saison. Je n’ai juste pas envie de me corrompre trop vite!

Le projet de TF1

La chaîne française planche sur une série

Un projet top secret ! @Reporters.

Un projet top secret ! @Reporters.

Face au succès de “Plus belle la vie” sur France 3, TF1 réfléchit depuis longtemps à lancer sa propre série. Et selon le site français “Pure médias”, la chaîne privée serait finalement passée à l’action. En secret, TF1 aurait mis sur pied une nouvelle série. Le programme de 26 minutes serait testé cet été sur antenne. Le feuilleton estival pourrait se muer en un rendez-vous quotidien et annuel si les audiences sont satisfaisantes. La série serait programmée à 19h30, juste avant le Journal de 20 heures.

Aucune information sur le scénario ou les acteurs figurant au casting n’a encore été dévoilée…

Rihanna se la joue “Psychose”

Elle joue dans la cinquième saison de “Bates Motel”

Rihanna très concentrée.@Reporters.

Rihanna très concentrée.@Reporters.

Ce n’est pas la première fois que la chanteuse délaisse le micro et les scènes de concert pour les plateaux de tournage. Rihanna s’est envolée pour le Canada pour tourner dans le dernier épisode de la cinquième saison de la série “Bates Motel”. Et la star y redonne vie à une des scènes les plus célèbres du cinéma, celle de la douche jouée par Janet Leigh dans “Psychose”. Pour les besoins de son rôle, Rihanna s’est offert un changement de look. C’est avec des cheveux coupés au carré et teintés en roux que la jeune femme s’est glissé dans la peau de son personnage, Marion Crane. Un rôle de comédienne que la jeune femme semble prendre très au sérieux…

Meurtre non élucidé

La série Unforgotten déterre un squelette du passé

Un duo de flics attachant. @France 3.

Un duo de flics attachant. @France 3.

Un générique, une ambiance typiquement british, un duo de policiers. Les premiers éléments qui constituent Unforgotten – diffusée sur France 3 – ne vont pas sans rappeler ceux de Broadchurch, une autre série britannique produite par ITV dont le succès avait traversé les frontières. Et pourtant, cette nouvelle série diffusée sur France 3 est très loin de la précédente. Un binôme d’enquêteurs, l’inspecteur en chef Cassie Stuart et son subalterne Sunny Khan, est appelé dans une cave suite à la découverte d’un corps. Ou plutôt d’un squelette. Avant d’identifier la victime, les deux policiers vont être confrontés à un problème de taille, celui de dater les restes humains. Savant mélange de Cold Case, des Experts et de Bones, Unforgotten plonge les téléspectateurs dans les couloirs du temps. Si le premier épisode est entièrement dédié à cette difficulté de positionner dans le temps des os humains, il pose aussi les éléments du décor. Outre le duo d’enquêteurs, la série s’attarde également sur un couple de personnes âgées dont l’épouse est atteinte de la maladie d’Alzheimer, un homme d’affaires froid et carriériste, un homme d’Église confronté à la mauvaise gestion des finances de sa paroisse mais aussi sur le destin d’un jeune étudiant évoluant dans un milieu défavorisé. Toutes ces histoires évoluent indépendamment les unes des autres. Il semble pourtant évident qu’elles se rejoindront pour s’imbriquer comme des pièces d’un seul et même puzzle. Ungorgotten fait partie de ces séries policières qui cassent les codes du genre. L’identification du meurtrier étant évidemment le point final de l’intrigue, elle n’en est pourtant pas le centre de l’histoire. Sunny Khan s’évertue en effet à donner à la victime plus qu’une identité, une vie. Ce corps retrouvé – et qui s’avère être celui d’un homme disparu plus de quarante ans plus tôt – va revivre au travers des souvenirs de ses proches. La série d’ITV, produite avec le même soin et la même qualité que de nombreuses productions d’outre-Manche, soulève en toile de fond un débat intéressant. Un crime commis il y a plusieurs décennies perd-il de son importance? Même lorsque le délit est aussi important qu’un meurtre, le temps fait son œuvre. Un homicide semble parfois s’adoucir au fil des décennies… À l’instar de nombreuses séries policières, Unforgotten est construit sur un binôme de flics aussi différent que complémentaire. Le tandem formé par les talentueux Sanjeev Bhaskar et Cassie Stuart ne va pas sans rappeler celui de David Tennant et Olivia Colman dans Broadchurch. Mais là où les deux partenaires étaient régulièrement en confrontation, les scénaristes ont opté pour une saine camaraderie entre les deux personnages principaux de la série. Un duo qui aura séduit les téléspectateurs britanniques. Suite aux audiences plus que satisfaisantes de la première saison, la chaîne ITV a d’ores et déjà annoncé que Unforgotten aurait droit à une deuxième saison.

Amazon décroche la série avec De Niro

Il partagera la vedette avec Julianne Moore

Robert De Niro star du petit écran ! @Reporters.

Robert De Niro star du petit écran ! @Reporters.

Il avait déjà été annoncé que Robert De Niro et Julianne Moore partageraient l’affiche d’une nouvelle série. Les deux stars de Hollywood joueront ensemble dans la future réalisation de David O. Russell (à qui l’on doit notamment l’excellent Happiness Therapy). Si le scénario est jalousement gardé, il a été annoncé que c’est la plateforme de distribution Amazon qui a finalement obtenu les droits de diffusion. Elle était en concurrence face à la chaîne FX. Avec un chèque de 160 millions de dollars, Amazon a raflé le projet ! Un budget colossal pour les 16 épisodes à venir qui propulse la future série ( divisée en deux saisons de huit épisodes) au même rang que “Friends” dans la catégorie des épisodes de série les plus chers à produire.

Beverly Hills, le casting réuni

Les acteurs de la série toujours amis !

La série culte passionne toujours les fans. @DR.

La série culte passionne toujours les fans. @DR.

Après avoir tourné pendant près de dix ans ensemble, les acteurs de la série “Beverly Hills” sont devenus de vrais amis. Plus de quinze ans après l’arrêt du programme, certains continuent à se voir. Ian Ziering, l’interprète de Steve Sanders, a posté une photo sur Instagram de ses anciens collègues. Tori Spelling, Jennie Garth, Jason Priestley et Gabrielle Carteris ont participé à une convention de fans à Chicago. L’occasion pour eux de prendre un café ensemble et d’appeler en vidéo Ian. Un moment que ce dernier a capturé sur son téléphone. “Une réunion 90210 même de manière digitale. Vous êtes comme ma famille”, a-t-il commenté.

Si elle était absente du meeting, Shannen Doherty (qui se bat actuellement contre un cancer) n’a pourtant pas été oubliée par ses anciens camarades. Luke Perry a tenu à lui adresser un gentil message. “Personne d’entre nous n’est ici aujourd’hui sans Shannen. Elle a traversé beaucoup d’épreuves. Elle ne va pas bien en ce moment mais parfois ce à quoi elle contribue est minimisé. Elle s’est retrouvée jetée en dessous d’un bus. J’ai été accusé de conduire ce bus. Mais elle représente une grande partie du succès de la série. Elle m’a beaucoup appris. Je suis heureux qu’elle ait été ma partenaire dans toutes ces scènes.”

Ils n'ont (presque) pas changé ! @Instagram.

Ils n’ont (presque) pas changé ! @Instagram.