Le retour de “Soprano”… ou presque

Un film “prequel” à la série est en préparation 

Une série culte. @Reporters.

Une série culte. @Reporters.

Un film dont l’action précède le début du scénario de la série culte “Les Soprano” est actuellement en projet. Le studio New Line Cinema, filiale de Warner Bros, a acquis les droits du script, intitulé “The Many Saints of Newark” et écrit par David Chase, créateur des “Soprano“, et Lawrence Konner, scénariste de cinéma et de télévision.

L’histoire est située durant les années 1960 dans le New Jersey, sur fond d’émeutes raciales dans la plus grande ville de l’Etat, Newark. Elle porte notamment sur les tensions entre communautés noire et italo-américaine, encore plus marquées dans l’univers du crime organisé. Les détails du projet sont encore tenus secrets mais plusieurs personnages de la série “Les Soprano” pourraient apparaître dans le film.

Un projet qui se fera malheureusement sans James Gandolfini, Tony Soprano, décédé en juin 2013.

Le retour de “Prison Break”

Une cinquième saison qui a débuté sur RTL-TVi

Michael Scofield reprend sur service avec son frère. @Reporters.

Michael Scofield reprend sur service avec son frère. @Reporters.

Huit ans après le clap de fin de Prison Break, la série renaît de ses cendres. Durant quatre saisons, les aventures de Michael Scofield et de son frère Lincoln Burrows ont passionné les téléspectateurs. Novatrice, Prison Break se lançait dans la narration du plan d’évasion le plus génial du petit écran. Suite à la mobilisation de nombreux fans, mais aussi au désir des deux acteurs principaux de réendosser leur rôle de fugitifs, la Fox a fait le pari de déterrer ce programme et de lui offrir une cinquième saison. Dur dur cependant d’orchestrer la résurrection de Michael Scofield qui avait été laissé pour mort au terme de la série. C’est dans une prison au fin fond du Yémen que l’homme est terré depuis plusieurs années. Apprenant que son frère est toujours en vie, Lincoln va à son tour tout mettre en œuvre pour faire évader son frangin.

Le créateur de la série, Paul Scheuring, a voulu que l’histoire de cette nouvelle saison fasse référence à l’Odyssée d’Homère. Dans cette épopée, Ulysse se retrouve prisonnier de la nymphe de la mer Calypso sur l’île d’Ogygie (Ogygia en anglais), située au bout du monde, avant d’être libéré par les dieux et de pouvoir ainsi reprendre son périple pour retrouver son épouse Pénélope à Ithaque (Ithaca en anglais). De ce fait, Michael est découvert, sept ans après sa mort supposée, enfermé dans la prison d’Ogygia, au Yémen, loin du continent américain, et obtient de l’aide pour s’évader et retrouver ainsi Sara, qui vit désormais à Ithaca, dans l’État de New York. Il est certain que les fans de la première heure retrouveront les éléments qui ont fait le succès du programme. «Il y a de l’action et des retournements de situation, l’ADN même de la série», avance Wentworth Miller. «Et comme toujours, au cœur des histoires, les thèmes majeurs que sont la famille, l’amour, le sacrifice et le lien affectif entre frères – qu’ils soient frères de sang ou pas. Ce come-back, pour nous, c’est du velours, car on n’a pas besoin de passer les premiers épisodes à présenter les personnages: les fans connaissent bien Michael et Lincoln. Peut-être même mieux que nous!»

Après avoir joué Michael Scofield dans plus de 80 épisodes, il a été évidemment très facile pour son interprète de reprendre ses traits. «Je ne dirais pas qu’il m’a manqué, mais quand on s’est mis à tourner ces neuf épisodes, je l’ai en tout cas retrouvé assez facilement. C’est comme faire de la bicyclette, ça ne s’oublie pas… J’ai beaucoup de respect pour ce personnage. Mentalement et physiquement, c’est un rôle qui demande énormément d’énergie. Franchement, je ne sais pas comment j’ai pu jouer ce personnage à raison de 22 épisodes par an pendant quatre ans (rires)! Prison Break est une série épuisante. C’est la raison pour laquelle j’aimerais, s’il y a une saison 6, qu’on reste sur le format de mini-saison. De plus, on peut aller droit au but sans risquer de longueurs et sans prendre le risque d’épisodes moins forts.» Une sixième saison n’est pour l’instant pas envisagée par la Fox, même si la chaîne n’est pas opposée à produire une suite dans les mois à venir, mais à la condition de redémarrer dans un registre différent, le filon prison ayant été exploité sous toutes ses coutures. Ce que confirment les deux protagonistes: «Il faudrait une totale redéfinition de la série, en se concentrant plus sur les frères et leur voyage.»

 

“House of Cards” 6, premières images

Une saison marquée par l’absence de Kevin Spacey 

Robin Wright à la tête de la série. @Reporters.

Robin Wright à la tête de la série. @Reporters.

Profitant de la belle visibilité de la cérémonie des Oscars, Netflix a profité de l’événement pour diffuser les premières images de la dernière saison de “House of Cards”. Portée par Robin Wright – devenue Présidente des Etats-Unis – cette nouvelle saison a été tournée sans Kevin Spacey, écarté de la série depuis des accusations d’agressions sexuelles. Cette sixième saison, qui ne compte que huit épisodes, pourrait bien être la dernière de la série.

“Le Prince de Bel Air” version féminine !

Un reboot de la série mais dans un genre nouveau

Un prince devenu célèbre grâce à la série. @Photonews.

Un prince devenu célèbre grâce à la série. @Photonews.

Plutôt que de redonner vie à la série culte “Le Prince de Bel Air”, la société détenant les droits du programme planche sur une adaptation… féminine. Egalement appelé “Fresh Prince”, la nouvelle production devrait s’appeler “Fresh Princess”.

Il avait un temps été annoncé que la série reviendrait sous la forme d’un dessin animé ou d’un film d’animation. Des idées abandonnées au profit d’une toute nouvelle série qui sera finalement assez loin de celle qui a offert la célébrité à Will Smith.

Une actrice “Melrose Place” arrêtée

Heather Locklear a frappé son petit ami

L'actrice a été placée en garde à vue. @Photonews.

L’actrice a été placée en garde à vue. @Photonews.

Connue pour son rôle d’Amanda dans la série “Melrose Place”, Heather Locklear fait maintenant la Une de la presse dans la rubrique des faits divers. La femme de 56 ans a été arrêtée pour violences conjugales. Elle aurait frappé son petit ami. A l’arrivée des policiers, très énervée, elle s’en est également pris aux défenseurs de l’ordre.

Ce n’est pas la première fois que Heather se fait remarquer pour des comportements déplacés. En 2008, elle avait été arrêtée pour conduite sous influence. Et en 2011, les policiers ont déjà dû intervenir suite à une dispute violente avec son petit ami de l’époque.

“Charmed” a sa première actrice

La nouvelle version de la série se précise

Melanie Diaz sera l'une des trois sorcières de "Charmed". @Photonews

Melanie Diaz sera l’une des trois sorcières de “Charmed”. @Photonews

On en sait un peu plus sur le reboot de la série “Charmed” lancé par la chaîne The CW. La première actrice qui rejoint le projet vient d’être dévoilée. C’est Melonie Diaz qui est la première actrice à intégrer la nouvelle version de la série portée dans sa première version par Alyssa Milano, Holly Marie Combs et Rose McGowancasting.

Melonie Diaz sera l’une des trois soeurs qui se découvre un pouvoir de sorcière. L’actrice de 33 ans incarnera Mel dont le pouvoir est d’arrêter le temps.

Connue des téléspectateurs américains, Melonie a joué dans des séries telles que Les ExpertsNip/Tuck ou Person of Interest.

Le retour de Katie Holmes (dans une série)

Elle va tourner le pilote d’une nouvelle série

Katie Holmes en agent du FBI. @Photonews.

Katie Holmes en agent du FBI. @Photonews.

L’actrice de 39 ans devrait faire son retour dans le petit écran ! Celle qui a été révélée au grand public pour son rôle de Joe dans “Dawson” participera au tournage de l’épisode pilote d’une série en préparation pour la prochaine saison de la chaîne Fox. Selon The Hollywood Reporter, Katie incarnera une agent du FBI qui doit reconstruire sa vie après une relation extra-conjugale.

Dans cette série encore sans titre, Katie Holmes campera Hazel Otis, une agent du FBI dont la vie va voler en éclats. Alors qu’elle enquête sur une menace terroriste, sa liaison avec un éminent général est révélée aux yeux de tous. Devenue “la maîtresse“, Hazel va devoir reconstruire sa vie et sa réputation.

Mêlant thriller, espionnage et politique, la série de la Fox a été mise en chantier par Ilene Chaiken, créatrice de “The L Word” qui travaille, depuis, sur “Empire“, diffusé sur la Fox, et “The Handmaid’s Tale“.

Bill Gates dans une série !

Il jouera son propre rôle 

Bill Gates, de milliardaire à acteur ! @Photonews.

Bill Gates, de milliardaire à acteur ! @Photonews.

La onzième saison de “The Big Bang Theory” – actuellement diffusée aux Etats-Unis – sera marquée par l’apparition de Bill Gates ! Le milliardaire interprètera son propre rôle dans un épisode de la série de CBS. C’est Kaley Cuoco, qui joue le rôle de Penny, qui aura l’honneur de lui donner la réplique. Au courant du passage de Bill Gates dans l’entreprise de Penny, Sheldon et ses amis feront tout pour rencontrer leur idole.

Une douzième saison qui pourrait être la dernière de la série à succès. “On en arrive au stade où 12 saisons correspond à tout le monde. C’est le bon moment pour rentrer chez soi et profiter plus de nos familles respectives”, a récemment confié Johnny Galecki qui joue Leonard Hofstadter. Une information que CBS n’a cependant pas confirmé… ou démenti.

“Le rôle d’Adrian me touche”

La huitième saison de « Clem » sera bientôt diffusée sur La Une avec au casting Agustin Galiana 
Agustin revient dans le rôle d'Adrian. @Photonews.

Agustin revient dans le rôle d’Adrian. @Photonews.

Vainqueur de la dernière édition de « Danse avec les stars », Agustin Galiana a été révélé au grand public par son rôle d’Adrian dans la série « Clem ». Présent lors du dernier Festival de Télévision de Monte-Carlo, l’acteur espagnol est revenu sur le programme à succès dont la huitième saison débute sur la RTBF. Souriant et détendu, il se confie sur cette fiction dans laquelle il donne notamment la réplique à Victoria Abril et Lucie Lucas, l’interprète de Clem.
Vous tournez une série dans une langue qui n’est pas votre langue maternelle. Ce n’est pas trop déroutant ?
C’est une véritable chance ! Les comédiens ne sont pas les mieux lotis. En Espagne, seul 10% des comédiens professionnels travaillent. Nous sommes nombreux et il y a peu de projets. Donc c’est un véritable miracle d’avoir trouvé un rôle dans un pays comme la France, un pays dont je ne maîtrise pas la langue. Et c’est aussi un vrai challenge. Cela fait parfois peur car je crains de ne pouvoir faire passer les émotions dans une langue qui n’est pas la mienne.
Votre accent espagnol fait partie du personnage mais suivez-vous des cours de diction pour améliorer votre prononciation ?
Cela fait partie de lui mais je dois être compréhensible par tous donc je bosse comme un dingue. Je suis un bosseur de nature. Je suis une petite fourmi qui travaille, travaille. J’ai besoin de beaucoup de temps pour apprendre les textes mais surtout pour le prononcer comme il faut. Dans la vie quotidienne, je fais aussi un travail sur moi pour essayer de parler doucement. Mais cela fait partie de mon tempérament, je suis quelqu’un d’assez tonique! J’essaie de ralentir un peu la cadence et de prendre le temps de réfléchir et de savoir comment prononcer chaque mot. En espagnol, nous n’avons pas les mêmes sonorités. Les « on », « an », ça n’existe pas donc c’est un véritable boulot de diction et d’articulation.
Victoria Abril vous donne-t-elle des conseils?
Oui, énormément. Et je les prends avec plaisir. Victoria est très intelligente et très investie. Cela fait longtemps qu’elle est en France donc elle me guide pour mieux prononcer certains mots mais elle me donne aussi des conseils de jeu. Elle est vraiment très généreuse.
Parlez-vous espagnol entre vous?
Cela arrive! Alors Philippe Lelouch se plaint ! « Et vous, vous deux, arrêtez de parler avec votre dialecte, on ne comprend rien ».
Comment vos parents réagissent suite à votre succès en France?
Ils sont très fiers de moi ! Cela m’attriste énormément que ma grand-mère n’ait pas eu la chance d’assister à mon succès car c’est elle qui m’a imprégnée de cet esprit artistique, qui m’a donné goût au cinéma, avec qui je m’asseyais sur le canapé pour regarder des films. Elle m’a fait regarder les grands classiques du septième art américain avec Ava Garner, Humphrey Bogart. Cela me fait de la peine qu’elle n’ait pas pu voir ce que je suis en train de vivre en France. Ce n’est pas donné à tout le monde qu’un étranger puisse jouer dans une grosse fiction. Il y a également mon père, qui est professeur de français mais qui ne m’a jamais parlé en français, qui se permet maintenant de se moquer de mon accent !
Ressentez-vous une différence entre la télévision espagnole et française ?
La façon de tourner est la même mais on prend peut-être plus de soin en France. Si en Espagne on va tourner dix scènes sur une journée, en France nous n’allons en tourner que six. Cela donne le temps de mieux préparer. Par rapport à la narration des histoires, l’univers espagnol n’a rien à voir avec l’univers français. En Espagne, pour sortir de cette ambiance morose de la crise, les scénarios font beaucoup appel à la fiction. En France, on n’hésite pas à aborder de vrais thèmes de société. C’est un vrai reflet de la société française.
Il se dit que Lucie Lucas pourrait quitter la série « Clem »…
Je ne sais rien sur la suite de la série. C’est vrai que pour Lucie, ce n’est pas toujours facile, on tourne six à huit mois pendant l’année. Elle est maman, elle a une famille et elle a aussi envie de réaliser d’autres projets. Les tournages de « Clem » l’empêchent parfois de faire autre chose. Cette année, elle a dû refuser de faire un film car les dates de tournage ne coïncidaient pas. Mais Lucie adore son rôle et l’équipe. On ne sait pas ce qui se passera l’an prochain.
La série pourrait-elle survivre au départ de Clem ?
Cette fiction est également très centrée sur le rôle de Victoria Abril donc peut-être qu’elle pourrait survivre à son départ. C’est tout ce que j’espère. Lucie n’a pas encore dit qu’elle partait, elle a juste dit qu’elle était fatiguée. Cela fait huit ans qu’elle est dans ce projet, on peut comprendre qu’elle ait envie d’autres choses.
Pourriez-vous incarner pendant huit le rôle d’Adrian ?
Oh oui ! C’est un rôle qui me touche beaucoup. Il m’a permis de faire décoller ma carrière en France. Et je suis aussi attaché au parcours vécu par le personnage que ce soit par rapport à l’abandon ou à la maladie. Ma mère a eu un cancer et cela a été très difficile pour moi de vivre ça. Je trouve que l’histoire vécue par Adrian est très intéressante à jouer.
Est-ce parfois difficile de jouer un personnage malade ?
Oui, c’est très compliqué de se voir en train de mourir. Dire à l’écran « je veux mourir » car on n’est malade et on n’en peut plus, ce n’est pas facile à dire. Rien que d’en parler, j’ai les larmes aux yeux. Il y a des gens qui vivent cette situation pour de vrai et c’est très touchant.

Paris au coeur d’une série

La ville lumière au centre d’une création de Netflix

Une nouvelle création française signée Netfkix. @Reporters.

Une nouvelle création française signée Netfkix. @Reporters.

Le 23 février, la plateforme de distribution lancera la deuxième saison de sa série “Marseille”. Le géant du streaming confirme que Paris sera au centre de sa nouvelle création. ”Nouveau signe de son attractivité toujours grandissante, Paris sera la star de la prochaine série de Netflix“, se réjouit la maire Anne Hidalgo sur Twitter.

Co-réalisée par Noémie Saglio (réalisatrice de “Connasse, princesse des coeurs“), la série, une comédie romantique de huit épisodes de trente minutes, met en scène Elsa, une trentenaire qui peine à trouver l’amour, entourée de trois amies déterminées à mettre un terme à son célibat.

Je suis très heureuse de représenter l’humour “frenchie“ sur la plateforme“, avait déclaré Noémie Saglio, citée dans un communiqué de Netflix en décembre.