Vague de départs dans “Once Upon”

De nombreux acteurs ont quitté la série

Ginnifer et Jennifer ne rempilent pas. @Reporters.

Ginnifer et Jennifer ne rempilent pas. @Reporters.

C’est une hécatombe qui a eu lieu au sein du casting de “Once Upon a Time”. Si une septième saison de la série a longtemps été incertaine, le show a finalement été reconduit pour un septième chapitre. Un chapitre qui s’écrira cependant sans les acteurs principaux de la série! Hier soir, les téléspectateurs américains ont pu découvrir le dernier épisode de la sixième saison. Et le contrat de la majorité des acteurs de “Once Upon a Time” expirait au terme de cet épisode. Ginnifer Goodwin, alias Blanche, mais aussi Joshua Dallas, le beau Charmant, avaient déjà annoncé qu’ils ne renfileraient pas leur costume féerique.

Ce n’est pas tout ! Rebecca Mader, qui jouait Zelena, a elle aussi annoncé son départ de la série. Mais l’annonce qui aura chagriné le plus de fans est celle faite par Jennifer Morrison. L’actrice principale de “Once Upon a Time” a choisi de ne pas renouveler son contrat.

Evidemment, il est légitime de se demander à quoi ressemblera la septième saison du show sans ses personnages emblématiques.

La face sombre de Versailles

La deuxième saison de la série débute ce dimanche sur La Deux 

Des budgets colossaux ont été investis dans la série. @Reporters.

Des budgets colossaux ont été investis dans la série. @Reporters.

Loin de Paris et de son peuple, le projet fou de Louis XIV prend forme. Les premiers bâtiments de Versailles sont terminés. De quoi réjouir le Roi qui y convie la noblesse. Mais les courtisans ont presque tous le même but, devenir le chouchou du Souverain. Et tous les moyens sont bons pour accéder à la richesse et à la volupté du nouveau palais royal. Cette deuxième saison de la série made in France et pourtant tournée en anglais – afin de toucher un plus large public – révèle la face sombre de l’entourage du Roi Soleil. Empoisonnements, traîtrises, le quotidien à Versailles est loin d’être doré. Envoûté par les charmes de sa favorite, Madame de Montespan, Louis s’isole et délaisse sa fonction (et ses obligations) royales. La favorite du Roi mais aussi toutes les autres femmes de la Cour sont les personnages centraux de cette deuxième saison de la série Versailles qui débarque sur La Deux.

«On a vu cet enfant-roi devenir l’homme qu’il est maintenant pendant les dix heures de la saison 1. Dans la saison 2, on va le voir exercer ce pouvoir. L’abus de celui-ci va éloigner les gens de lui et le faire écouter les mauvaises personnes. On va donc observer comment cela va affecter son entourage dans le Palais», a expliqué l’interprète du Roi Soleil, George Blagden. «Dans cette deuxième saison, j’ai l’impression de le posséder plus et d’être le Louis XIV que j’avais envie d’être. Le Louis XIV de la saison 1 était le résultat du travail de toute une équipe de production pour créer cet homme. La saison 1, c’était donc trouver Louis; dans la saison 2, pour moi, c’était le laisser vivre davantage. Je ne m’ennuierai jamais en interprétant ce personnage car j’en apprendrai toujours sur lui et sur son monde.»

Pour ce second volet des aventures du Roi Soleil, grandeurs et décadences sont à nouveaux au rendez-vous en termes de production. Série la plus chère de l’histoire de la télévision française, un épisode de Versailles coûte près de 2,7 millions d’euros. Un budget colossal qui s’explique notamment par la présence de 34 couturières qui confectionnent les 400 costumes destinés aux acteurs. Des costumes originaux auxquels sont rajoutés près 1.500 costumes loués pour l’occasion. Les costumes ne sont pas les seules dépenses importantes de la production. Les intérieurs du palais royal de Versailles ont ainsi été reproduits à l’identique dans des studios de Bry-sur-Marne! Soit plus de 1.500 m2 de décors entièrement reconstruits. Afin que ces murs en carton respirent l’Histoire, près de 150 décorateurs se sont attelés à reproduire un Versailles plus vrai que nature. La qualité des décors et des costumes sont des ingrédients parmi tant d’autres du succès rencontrés par la série à l’étranger. Le programme produit par Canal+ a été vendu dans 135 pays. Suite à ce succès à l’international, la chaîne cryptée française a d’ores et déjà confirmé la production d’une troisième saison. Les tournages de la suite des péripéties du Roi le plus mégalo de France ont débuté depuis quelques jours. Il faudra cependant attendre plusieurs mois avant la diffusion de ces nouveaux épisodes.

“Baron noir” : clap deuxième

La série de Canal+ aura une seconde saison

Les trois acteurs principaux à nouveau au casting de la série. @Reporters.

Les trois acteurs principaux à nouveau au casting de la série. @Reporters.

Le politicien Philippe Rickwaert va reprendre du service. Suite à une première saison plutôt prometteuse, Canal+ a annoncé que les tournages de la deuxième saison de “Baron noir” venaient de débuter. Les téléspectateurs retrouveront au casting Kad Merad, Anna Mouglalis ou encore Niels Arestrup.

La chaîne a d’ores et déjà dévoilé la base de l’intrigue de cette nouvelle saison. “Pour ‘sauver la République’, Amélie Dorendeu, candidate à l’élection présidentielle, suit la stratégie très risquée de Philippe Rickwaert, tout juste sorti de prison et contraint à être un conseiller quasi clandestin, dans l’attente de son procès. Mais la courte victoire d’Amélie et les divisions du pays engendrent une crise institutionnelle sans précédent. Le seul génie tactique de Rickwaert réussira-t-il à concilier l’inconciliable ? Ou, au contraire, lui faudra-t-il cette fois assumer son propre destin et révéler ainsi la vraie nature du baron noir ?”. Un synopsis des plus prometteurs !

Ed Sheeran dans “GOT”

Le chanteur y a fait ses débuts en tant qu’acteur

Ed Sheeran chantera dans la série. @Reportes.

Ed Sheeran chantera dans la série. @Reportes.

De la scène aux plateaux de tournage, il n’y a qu’un pas. Qu’Ed Sheeran a franchi. Le chanteur est au générique de la septième saison de “Game of Thrones” qui sera diffusée dès le mois de juillet sur HBO. La star de 26 ans a donné quelques détails sur ce premier rôle sur les ondes de Hits Radio.

S’il donne la réplique à Arya Stark – jouée par Maisie Williams – il a même été jusqu’à confier que les téléspectateurs de la série pourraient le voir chanter. “Je joue une scène avec Maisie. Je chante une chanson et elle me dit: ‘Oh, c’est une jolie chanson’”. Pour en savoir plus sur le rôle tenu par l’interprète de “Shape of you”, il faudra encore patienter quelques mois…

“Desperate housewives” le retour ?

Eva Longoria est partante !

Eva Longoria est prête à reprendre son rôle de Gaby. @Reporters.

Eva Longoria est prête à reprendre son rôle de Gaby. @Reporters.

Arrêtée en mai 2012, la série “Desperate housewives” n’a jamais été égalée. Et si elle manque à certains fans, c’est aussi le cas pour certaines actrices qui en ont fait son succès. C’est le cas d’Eva Longoria qui se dit prête à “100%” pour reprendre son rôle de Gabrielle Solis. ”Je ne pense pas que ça arrivera, mais je suis à 100% pour”, a-t-elle confié à Variety. “J’adorerais rentrer à nouveau dans la peau de Gaby”.

S’il est peu probable que les habitantes de Wisteria Lane fassent un jour le retour, les téléspectateurs pourront cependant bientôt retrouver Eva Longoria dans quelques épisodes de la série “Empire”.

“X-Files” aura une saison 11

Mulder et Scully reprennent du service

David et Gillian fidèles au poste. @reporters.

David et Gillian fidèles au poste. @reporters.

Ressuscitée l’an dernier par la chaîne Fox, la nouvelle génération de X-Files semble avoir plu aux téléspectateurs. La Fox a annoncé que la série créée en 1993 aurait une onzième saison. Si la dixième saison ne comptait que six épisodes – assez pour tester l’engouement du public- ce sont dix nouveaux épisodes qui verront le jour. «Des personnages iconiques, des intrigues riches, des créateurs audacieux, voilà tout ce qui fait les grands shows télévisés. Et c’est notamment pourquoi la série X-Files a eu un impact si profond sur des millions de fans à travers le monde», a déclaré le président de la chaîne US David Madden. «La créativité de Chris (Carter, créateur de la série originale en 1993), associée au brillant travail de David et Gillian (Duchovny et Anderson), continue de faire progresser ce phénomène de la pop culture, et nous sommes excités à l’idée de voir quels nouveaux mystères Mulder et Scully vont découvrir dans ce nouveau chapitre d’X-Files».

“Happy days” en deuil

Erin Moran est morte à 56 ans

Erin aux côtés de Scott Baio. @reporters.

Erin aux côtés de Scott Baio. @reporters.

Connue des téléspectateurs pour son rôle de  Joanie Cunningham dans la série “Happy Days”, Erin Moran est décédée à 56 ans. L’actrice avait été choisie du haut de ses 14 ans pour jouer la soeur de Richie Cunningham dans la série phare des années 70 et 80. A l’annonce de la disparition de la star, plusieurs acteurs de la série ont tenu à saluer sa mémoire. “Une nouvelle tellement, tellement triste. Repose en paix, Erin. Je me souviendrai toujours de toi dans notre série, rendant nos scènes meilleures, riant et illuminant les écrans de télévision”, a posté son grand-frère télévisé, Ron Howard, sur Twitter.

Quant à Scott Baio, qui jouait Chachi, il a posté : “Beaucoup de personnes se souviendront d’Erin pour son sourire contagieux, son coeur chaleureux, et son âme pleine d’amour. J’ai toujours espéré qu’elle puisse trouver la paix dans sa vie. Dieu t’a avec lui désormais, Erin.”

Après présence remarquée dans “Happy Days”, Erin n’a jamais réussi à retrouver un rôle aussi marquant. Elle est cependant apparue dans certaines séries comme ”La Croisière s’amuse” et “Arabesque”.

Retour du célèbre gorille

“King Kong” devrait être adapté en série télé

Le gorille le plus célèbre du septième art. @Reporters.

Le gorille le plus célèbre du septième art. @Reporters.

C’est le site Deadline qui l’annonce. Le mythique “King Kong” pourrait prochainement être adapté à la télévision. La série baptisée “King Kong Skull Island” est l’adaptation du roman du même nom né sous la plume de Merian C. Cooper. Jonathan Penner et Stacy Title ont été choisis comme scénaristes de la série et la Global TV s’est d’ores et déjà associée au programme. «Il existe clairement un intérêt profond et permanent pour cette histoire intemporelle”, a souligné Mar Stern, président de la Global TV . “Nous aimons l’approche de Stacy et Jonathan, nous comptons rendre vie à ce conte d’aventures pour séduire une nouvelle génération de fans de Kong».

Nathalie Baye en haut de l’affiche

 Elle jouera dans une série de Canal+

Nathalie Baye, une flic à la retraite. @Reporters

Nathalie Baye, une flic à la retraite. @Reporters

Si elle a déjà joué dans les séries “Les Hommes de l’ombre” et dans “Dix pour cent”, Nathalie Baye va avoir sa propre série télévisée. L’actrice française de 68 ans sera le personnage principal de la prochaine création de Canal+ dont le titre provisoire est “Nox”. Ce thriller comportera six épisodes et se concentrera sur la vie de Catherine Susini (jouée par Nathalie Baye). Ancienne flic à la retraite, à l’époque virée pour insubordination, elle tente de retrouver sa fille (également policière), disparue lors d’une enquête .

C’est Quoc Dang Tran à qui l’on doit notamment Kaboul Kitchen et Dix pour cent qui va coécrire la série.

“Dix pour cent” : clap deuxième

La série de France 2 revient ce mercredi 

Une partie du casting de "Dix pour cent". @Reporters.

Une partie du casting de “Dix pour cent”. @Reporters.

Andréa, Mathias, Gabriel et Arlette (joués par Camille Cottin, Thibault de Montalembert, Grégory Montel et Liliane Rovère) sont toujours agents de stars dans l’agence ASK. Au quotidien, ils gèrent les contrats des acteurs. Mais pas seulement. Véritables nounous, ils sont aussi amenés à régler les problèmes de couple de l’un, les coups bas du métier ou à remonter le moral d’une comédienne déprimée. Pour cette deuxième saison, une pléiade de stars ont une nouvelle fois accepté de jouer leur propre rôle dans la série. Virginie Efira, Isabelle Adjani ou encore Juliette Binoche sont au casting de la deuxième saison de Dix pour cent. Fanny Herrero, créatrice et scénariste de la série, nous parle de ces six nouveaux épisodes.

À quoi peuvent s’attendre les téléspectateurs?
Il y a une vraie continuité par rapport à la première saison. Nous n’avons que six épisodes, donc il ne s’agit pas de renouveler complètement le genre. On ouvre à nouveau les portes de l’agence. Nous avons essayé de rester fidèles au niveau du ton ou des personnages.

La première saison a été un franc succès. Avez-vous ressenti plus ou moins de pression à l’écriture de ce deuxième chapitre?
J’ai toujours beaucoup de pression. Quand on a déjà séduit le public, il ne faut pas le décevoir. Il fallait garder un même niveau d’exigences tant en termes de comédie que d’émotion. Mais ce succès nous a donné beaucoup de force et de confiance en nous. Au départ, nous avions la frousse car nous savions que c’était une série atypique. La chaîne craignait que ces histoires de personnalités du cinéma qui évoluent à Paris n’intéressent pas beaucoup le public hors de la capitale. Quand s’est rendu compte que le concept prenait, on s’est permis d’élargir nos thématiques.

Quels ont été les retours du monde du cinéma?
Généralement assez élogieux! C’est vraiment la télévision qui regarde le cinéma. La télévision a souvent été le cousin mal aimé du cinéma, mais Dix pour cent a un peu balayé cette idée-là. J’ai eu des retours assez positifs. Nous n’avons pas choisi un traitement caustique ou extrêmement cynique. Nous ne nous attardons pas sur les bassesses des personnages même si nous parlons inévitablement de certains coups bas. Les gens restent assez dignes dans la série, les personnages gardent leur grandeur. Nous voulions aussi parler de la beauté de ce métier. J’ai croisé un producteur et il m’a dit que grâce à la série, son regard sur les agents avait changé! «J’ai plus de tendresse pour eux», a-t-il dit. Ce n’était pas le but mais j’ai été amusée par ce commentaire.

En tant que scénariste, connaissez-vous maintenant tous les secrets du cinéma?
J’en connais pas mal! Même si je travaille pour la télévision, il y a pas mal de passerelles entre les deux. J’observe beaucoup de choses et avoir les oreilles qui traînent partout, cela m’aide pour Dix pour cent. Tout ce que j’entends, j’essaie toujours d’en faire quelque chose. Ce qui est amusant, c’est que Dix pour cent nourrit elle-même Dix pour cent ! Il y a certaines histoires des coulisses de la première saison que nous avons utilisées pour la deuxième saison. Les comédiens de la série nous racontent également ce qui se passe parfois avec leur agent.

Certaines histoires sont-elles inracontables? Des secrets inavouables que vous n’oseriez pas mettre dans la série?
Oui, nous avons quand même une certaine dignité. Il y a des événements qui sont de l’ordre de l’intimité. Et puis nous naviguons dans le registre de la comédie, donc il y a des thèmes que nous excluons comme le deuil. Nous n’allons pas non plus traiter d’un acteur qui plonge dans la drogue. Nous ne nous aventurons donc pas dans tout ce qui est tragique, même si cela pourrait faire de belles histoires. Nous essayons de garder une certaine légèreté. Mais cela ne nous empêche pas non plus d’amener un peu de gravité. Dans l’épisode avec Guy Marchand, il commence à avoir des troubles de mémoire. Dans la troisième saison, nous envisageons de parler d’un acteur qui aurait des difficultés à sortir d’un rôle très intense, de son retour au réel.

Quelle est la part de réel dans la série?
Dominique Besnehard aime dire que tout est vrai! Je suis un peu moins catégorique. Disons qu’il y a toujours une part de vérité dans ce que l’on montre. Nous partons toujours d’une anecdote, d’une situation ou d’une réplique qui est vraie. Nous transformons ensuite ce point de départ en le scénarisant. Nous faisons de la comédie, donc nous allons parfois un cran au-dessus de la réalité.

Certaines stars avaient refusé de jouer dans la première saison…
Oui et maintenant, des acteurs qui avaient dit non se sont manifestés après avoir vu la première saison pour faire partie de la deuxième! Mais certains avaient refusé pour des raisons compréhensibles. Nous avions contacté Virginie Efira pour qu’elle joue dans la première saison, dans le quatrième épisode, celui finalement interprété par Audrey Fleurot. L’épisode parle d’une jeune maman qui a des difficultés à s’en sortir. Virginie venait d’avoir un bébé, elle nous a dit qu’elle aimait beaucoup notre série mais qu’elle ne sentait pas cet épisode. Je pense qu’elle n’avait pas envie de mettre en scène quelque chose d’assez réel, de sa vraie vie, à ce moment-là. Mais elle nous avait précisé: «Pourquoi pas une autre fois?» Et finalement, elle est au générique du premier épisode de la deuxième saison. Il y a aussi d’autres acteurs qui se sont manifestés spontanément; nous les avons rencontrés pour envisager une future collaboration.

La troisième saison est-elle déjà sur les rails!
Oui, nous avons d’ailleurs déjà écrit les arches de la saison 3, ce qui va arriver à nos personnages récurrents. Depuis un mois, nous travaillons sur les deux premiers épisodes et le détail des intrigues. On commence toujours par imaginer ce qui va arriver à nos agents et leurs assistants et l’on greffe dessus les intrigues des guest stars.

Avez-vous déjà des noms de stars pour ce troisième volet?
Bien sûr, mais il ne faut surtout pas trop en parler! Nous essayons de nous protéger en ne fantasmant pas trop sur tel ou tel acteur en écrivant le rôle, sinon l’on risque ensuite d’être déçus ou bloqués dans l’écriture si cette personne n’est pas disponible ou intéressée. Il ne faut pas que ce nous écrivions soit du sur-mesure qui nous bloque pour le casting.