“Grey’s Anatomy” censurée

Une scène homosexuelle condamnée en Inde.

Une scène jugée trop osée entre Arizona et Callie. @Reporters.

La relation entre Callie et Arizona risque de déplaire. @Reporters.

L’épisode 5 de la saison 5 de Grey’s Anatomy n’est qu’un vieux souvenirs pour les téléspectateurs américains et européens. Diffusé en Inde sur la chaîne Star World l’épisode montre la première relation sexuelle entre Callie et Erica Hahn. Une scène qui n’est pas du goût de l’organe de censure audiovisuelle qui examine les plaintes concernant des scènes jugées déplacées ou choquantes. Le Ministère indien de l’Information et de l’Audiovisuel a souligné le caractère “indécente” et “vulgaire” de cette séquence montrant les deux femmes s’embrassant dans la pénombre.  Pour rappel, l’homosexualité est toujours puni par la loi en Inde. Du coup, la chaîne ayant diffusé ce passage en juin dernier a jusqu’au mois prochain pour justifier ses actes…

La chaîne peut d’ores et déjà s’inquiéter des épisodes à venir. Dans les saisons prochaines, Callie va assumer son homosexualité et vivre une romance avec Arizona. Une relation qui sera couronnée par la naissance d’un enfant.

Une scène hot dans “Empire”

La partie de jambes en l’air de Gabourey Sidibe fait réagir les internautes.

Une scène dénudée qui fait le buzz @DR.

Une scène dénudée qui fait le buzz @DR.

Actuellement diffusée aux Etats-Unis, la deuxième saison de Empire fait couler beaucoup d’encre! Et c’est surtout une scène très osée de Gabourey Sidibe qui a fait réagir les internautes. On y voit l’actrice, aux formes très généreuses, faire l’amour avec son petit ami sur le toit d’un immeuble. La corpulence de celle qui incarne Becky n’est pas du goût de certains téléspectateurs. Ils ont été nombreux à déverser un flot de critiques sur les réseaux sociaux.

La principale intéressée n’a pas tardé à répondre à ces critiques sur son physique. «Moi, une femme forte à la peau sombre, j’ai eu une scène d’amour diffusée en prime time à la télévision. J’ai vécu la scène la plus amusante de ma carrière, même si j’étais très nerveuse. Mais je me suis sentie belle et sexy, et j’ai eu l’impression de bien m’en sortir. Je suis très fière du travail réalisé, c’était une belle entame pour cet épisode», confie l’actrice de 32 ans à  Entertainment Weekly. Et de rajouter : «J’entends encore des gens dire qu’ils ont détesté cette scène. Je ne comprends pas bien comment on peut détester l’amour. Honnêtement, je suis trop occupée pour lire tout ce qui se dit sur Twitter de toute manière. J’espère que vous apprécierez la suite dans les semaines à venir.»

Marcia Cross sénatrice !

L’ancienne Desperate Housewives est de retour.

Marcia Cross, ancien agent du FBI ! @Reporters.

Marcia Cross, ancien agent du FBI ! @Reporters.

Depuis l’arrêt de Desperate Housewives en 2012, la majorité des actrices de la série peinent à trouver des rôles aussi marquants, et populaires, que les ménagères de Wisteria Lane. Après un bref retour dans le projet “Fatrick” et un petit rôle dans “New York, unité spéciale”, Marcia Cross espère donner un nouvel élan à sa carrière grâce à la série “Quantico”. L’actrice de 53 ans a été choisie par la chaîne ABC pour incarner l’un des personnages principaux du programme. Elle y jouera la maman du héros du programme. Mais une mère loin d’être confinée à son simple foyer. Ancien agent du FBI devenu sénateur, elle rêve de devenir vice-présidente des Etats-Unis !

Laëtitia Milot dans la saga de l’été

L’actrice donne la réplique à Claire Borotra et Bernard Yerlès.

Laëtitia Millot assoiffée de vengeance dans la saga de l'été. @Reporters.

Laëtitia Millot assoiffée de vengeance dans la saga de l’été. @Reporters.

On en sait un peu plus sur la nouvelle série dans laquelle tourne Laëtitia Milot. L’actrice avait annoncé quitter Marseille et les tournages de “Plus belle la vie” durant plusieurs mois pour se consacrer à un nouveau projet professionnel. La jeune femme est au générique de la prochaine saga de l’été de TF1.  Provisoirement intitulé “La Vengeance a les yeux clairs”, le programme réunit également à l’écran le belge Bernard Yerlès et Claire Borotra.

Le producteur Jean-Luc Azoulay a annoncé en début de semaine sur Twitter que le tournage de la saga venait de débuter à Nice. Dans ce feuilleton, Laëtitia incarne Olivia, une jeune fille revenue à la Côte d’Azur pour venger la mort de sa mère et de son frère.

«Avec le départ d’Odile, une page se tourne»

Odile Vuilemin et Raphaël Ferrer étaient présents au dernier Festival de télévision de Monte-Carlo pour aborder la sixième saison de Profilage qui est diffusée ce jeudi sur TF1.

Raphaël Ferret et Odile Vuillemin jouent leur dernière saison ensemble. @Reporters.

Raphaël Ferret et Odile Vuillemin jouent leur dernière saison ensemble. @Reporters.

Vous allez prochainement quitter la série. Qu’éprouvez-vous avant ce départ?

Odile Vuilemin (OV): C’est un petit peu compliqué à gérer…

Est-ce votre participation à L’emprise en 2015 qui vous a donné envie de partir?

(OV): La prise de conscience lors du tournage de L’emprise (un film de Claude-Michel Rome qui relate l’histoire d’une mère de quatre enfants qui se retrouve en mars 2012 dans le box des accusés des assises de Douai pour le meurtre de son mari, un homme qui l’a battue et torturée pendant leurs dix-sept ans de mariage, ndlr) est plutôt personnelle et ne touche pas mon métier. Quand on joue des rôles aussi puissants, on ne peut pas en ressortir indemne. Au niveau de ma carrière, j’avais juste envie de pouvoir aller explorer d’autres personnages. Et je suis ravie de pouvoir le faire. Il n’y a pas de lien direct entre L’emprise et le désir d’aller voir ailleurs.

Ce départ va chambouler la série. Comment le vivez-vous?

Raphaël Ferrer (RF): C’est un événement important. Cela fait sept ans que nous travaillons ensemble. C’est particulier de vivre ces derniers épisodes, c’est une page qui se tourne, mais une belle page. C’est maintenant à nous d’en écrire une autre.

Vous avez récemment vécu le décès de Fred (jouée par Vanessa Valence) dans le programme, cela fait quand même beaucoup de bouleversements!

(RF): Et nous l’avions appris deux semaines avant le tournage! C’est un peu la même chose que pour Odile, nous ne nous y attentions pas. Le départ d’un personnage principal, c’est un moment fort. Tuer ses héros, ce n’est pas forcément quelque chose de facile, mais c’est la vie des séries, on sait que ça peut arriver. Cela a été dur pour nous, mais encore plus pour Vanessa.

Savez-vous ce qui vous attend après le départ d’Odile?

(RF): Nous savons certaines choses, mais ces épisodes-là ne sont pas encore écrits. Les auteurs scénarisent une douzaine d’épisodes par an, c’est beaucoup. Quand ils ont terminé, nous les recevons une semaine plus tard. Mais les choses peuvent évoluer, tout se fait en toute transparence.

Quels aspects de vos personnages vous déplaisent?

(RF): La seule chose à laquelle il faut faire attention lorsqu’on joue un personnage récurrent, c’est de ne pas trop mettre de soi dedans. Du coup, on peut tomber dans la facilité. J’essaie d’être vigilant, je ne veux pas faire du Raphaël à l’écran. Forcément, on vit avec ces personnages, donc ils finissent par nous ressembler. Je tente parfois de réfléchir comme Hippolyte. Il n’y a pas d’aspect négatif chez lui.

(OV): J’aimerais que ça marche un peu mieux dans sa vie privée! Mais ce n’est pas un aspect d’elle que je n’aime pas, c’est juste un espoir pour Chloé. Cela fait partie d’elle mais ce serait chouette qu’elle se sorte de là.

Profilage, jeudi, TF1, 20h55.

 

“Game of Thrones” à l’unif !

La série est au cœur d’un cours de littérature.

Une façon ludique d'étudier la littérature! @Reporters.

Une façon ludique d’étudier la littérature! @Reporters.

Au Canada, les étudiants de l’Université de Colombie-Britannique peuvent suivre un cours de littérature dédié à la série “Game of Thrones” ! La condition requise pour s’inscrire au cours est d’avoir lu les cinq tomes de la saga écrite par R.R. Martin mais aussi d’avoir vu les cinq saisons de la série produite par HBO.

Ce cours permet aux étudiants de comprendre l’image véhiculée par “Game of Thrones” sur le Moyen-Age. ”La période médiévale a continuellement été réinventée pour refléter, comme dans un miroir plus sombre, nos peurs et nos désirs actuels”, stipule la description du cours.

L’université a tenu à mettre en garde les futurs étudiants de ce cours sur les nombreuses scènes de violence et de sexe contenues dans “GOT”.  ”Veuillez considérer que les romans de Martin et la série de la chaîne HBO comptent de nombreuses scènes de violence et de sexe. “Si vous vous sentez mal à l’aise avec ce type de contenu, vous pourriez préférer choisir un autre cours”. Un avertissement qui risque plutôt d’attirer les curieux !

“Star Trek” prévu en 2017

La série culte revient sur CBS.

Star Trek de retour à la télévision. @Reporters.

Star Trek de retour à la télévision. @Reporters.

“Star Trek” reste un classique du genre. La série de science-fiction reviendra sur les petits écrans dès janvier 2017. C’est la chaîne CBS qui diffusera cette nouvelle version. Ce n’est pas la première fois que le programme de 1966 renaît de ses cendres. Deux films ont vu le jour, “Star Trek” en 2009 et “Star Trek into Darkness” en 2013. L’an prochain, un troisième film, «Star Trek Beyond» sortira dans les salles.

Le “Hollywood Reporter” avance que le producteur Alex Kurtzman serait actuellement à la recherche d’un scénariste.Fan de la série, c’est à lui que l’on doit notamment les deux premières adaptations cinématographiques de “Star Trek”.

Evidemment, tout le monde se demande déjà qui sera l’acteur qui incarnera le vulcain M. Spock !

 

New York Police Judiciaire en deuil

L’acteur Fred Thompson est mort.

L'acteur était également sénateur. @Reporters.

L’acteur était également sénateur. @Reporters.

Ancien sénateur du Tennessee, Fred Thompson est surtout connu en Europe pour son rôle dans New York Police Judiciaire. En parallèle à sa carrière de procureur et de sénateur, il a entrepris dans les années 80 une carrière dans le cinéma et à la télévision. Il a notamment joué dans  ”A la poursuite d’Octobre rouge” et “Les nerfs à vif”.

L’acteur est décédé à 73 ans des suites d’un lymphome. “C’est le coeur lourd et emplis d’un profond chagrin que nous annonçons le décès de notre frère, mari, père et grand-père qui est mort en paix à Nashville, entouré de sa famille”, a annoncé le porte-parole de sa famille.

Kad Merad se lance en politique

Il tourne actuellement Le Baron Noir, la nouvelle série de Canal+ qui sera diffusée sur BeTV.

Kad Merad futur président de la République? @Reporters.

Kad Merad futur président de la République? @Reporters.

C’est dans un luxueux immeuble du huitième arrondissement de Paris que nous avons retrouvé l’équipe de tournage de la série “Le Baron Noir”. Et pour mettre en boîte ces huit épisodes, la chaîne n’a pas lésiné sur les moyens. Des moyens dignes du septième art. C’est d’ailleurs vers un réalisateur de cinéma, Ziad Doueiri, ancien assistant de Tarantino, que Canal a confié le projet. Côté casting, il y a aussi de quoi faire rougir certaines productions cinématographiques. Niels Arestrup, Anna Mouglalis et Kad Merad sont les personnages principaux de cette grande fresque politique. Le Baron Noir, alias Philippe Rickwaert (Kad Merad), est l’ancien bras droit du président de la République que ce dernier a sacrifié pendant l’entre-deux-tours de la Présidentielle. Trahi, délaissé, il va planifier avec soin sa vengeance et son retour sur le devant de la scène politique. Kad nous parle de ce rôle sérieux à mille lieues de la casquette de comique qu’il a souvent portée.

Les hommes politiques sont souvent décrits comme de très bons acteurs!
Ce sont des acteurs. Et là nous jouons à être des acteurs, c’est encore pire! Mais nous essayons d’être le plus réaliste possible. Le Baron Noir est ancré dans la réalité, dans le temps, nous parlons de l’évolution politique actuelle et de son climat.

Comment nourrissez-vous votre personnage?
Il est particulier. Maintenant, je l’habite depuis quelques mois donc je ne me pose plus de question par rapport à lui. Il est très clair. Le sujet de la série, c’est vraiment l’intimité politique, comment les hommes et les femmes politiques se comportent avant, pendant et après les meetings. Philippe Rickwaert est un peu comme moi: c’est un mec qui vient de la terre, qui vient du milieu ouvrier. Il s’est fait tout seul, c’est un autodidacte de la politique. Il est assez militant et il sera toujours du côté des ouvriers, du peuple. Il n’est pas l’investigateur de la corruption, c’est plutôt quelqu’un qui la subit. Mais il est assez manipulateur tout en restant fidèle à ses convictions. Il se bat tout le temps pour défendre ses idées.

Cela vous a-t-il surpris qu’on vous propose le rôle?
Oui, car je ne suis pas vraiment connu pour faire de la politique. Je suis uniquement connu parce que je suis un grand acteur! (Rires.) L’idée m’a tout de suite excité. Mais je ne me doutais pas que ce serait un tel rythme, douze pages par jour à étudier, des horaires de dingue. C’est un rythme extrêmement soutenu, surtout quand vous avez le rôle principal et que vous êtes presque de toutes les scènes. Et c’est un homme politique, donc il parle beaucoup! C’est très différent du cinéma. On a moins le temps de vider le disque dur avant de se remettre dans le bain des scènes suivantes.

Suivez-vous la politique?
Au quotidien, je suis quelqu’un de curieux. Je m’intéresse à tout, au sport, à la politique. Mais je ne suis pas cela de près.

Quel regard portez-vous sur le monde politique?
Je suis un idéaliste. Mon regard est simplement le suivant: j’estime qu’on ne laisse pas le temps aux gens de faire leur travail en politique. Je ne vais nommer personne mais on ne leur laisse pas le temps d’appliquer les réformes. Il faudrait qu’on évite de se jeter sur les hommes politiques dès qu’ils bougent un peu. C’est systématique, cela manque de réflexion, de discussion autour des projets. Et peu importe la couleur politique, c’est d’ailleurs le principe de l’opposition, quelle que soit la proposition, le clan adverse sera contre.

Vous n’êtes ni de droite, ni de gauche?
Exactement, je suis apolitique! J’ai plus une idée sur les personnes que sur les idées. Je n’ai pas grandi dans un milieu où nous parlions politique. Je peux donc être séduit par des gens de gauche comme de droite.

Auriez-vous pu faire de la politique?
Maintenant, oui! J’ai de plus en plus envie d’en faire quand je vois l’horizon politique qui se dessine.

Lequel?
Le Front national. Nous allons parler un peu sérieusement. Je pense qu’il est temps que nous prenions conscience qu’il est temps de faire quelque chose. Ce qui aurait pu sembler aberrant il y a quelques années est devenu normal. On n’a plus peur de montrer ses affinités au Front national. On n’a plus peur d’en parler, on invite les gens de ce parti à la télévision, même dans les divertissements, on les rend sympathiques.

Vous dites être séduit par des personnes et pas par une appartenance politique…
Mais là, c’est bien le seul parti où cela ne risque pas d’arriver! C’est fondamental. Je ne suis pas très calé en politique mais je connais un peu l’Histoire. Et là, elle se répète et cela me fait un peu flipper. Sans vouloir faire de parallèle, cela rappelle de mauvais souvenirs cette façon de s’immiscer dans la vie et de devenir sympathique. je trouve cela aberrant que l’on invite du Front national à la télé et qu’on les banalise.
Allez-vous voter? En Belgique, c’est obligatoire…
Non, je ne vote pas. Je suis un abstentionniste. C’est très intime comme sujet. Je ne vote pas car je ne me reconnais dans rien. Dans tout ce que je vois, je ne retrouve pas. Par contre, je peux aller voter contre quelque chose. En 2002 par exemple, je faisais partie des 80% qui se réveillaient contre le FN. Mais je ne sais pas si ce réveil-là aura lieu en 2017 car là, on va tout droit vers ce nouveau schéma. Mais on va s’en sortir, il faudrait un type sorti de nulle part pour venir nous aider!

Anna Mougladis joue une porte-parole de campagne. Que pensez-vous du rôle des femmes en politique?
Je ne fais aucune distinction entre un homme ou une femme politique. Je ne me dis pas: «Tiens, une femme au ministère de la culture». Je la vois en tant que personne.

Le fait de jouer ce personnage vous a-t-il fait changer de regard sur la politique?
Même si je me suis toujours intéressé à la politique, depuis que j’ai commencé le tournage, je m’intéresse plus à l’actualité des politiques. Je suis souvent à l’étranger et je regarde les chaînes info. Ce qui m’amuse, c’est de regarder les sorties publiques des hommes politiques et d’ensuite imaginer les coulisses. Comme la série est très réaliste, on voit des gens qui s’embrouillent à l’Assemblée nationale et puis, ils se tapent dans le dos. Je trouve ça fascinant. Il faudrait que nous arrivions à aimer les hommes politiques.

La série va-t-elle les faire aimer?
Je pense qu’elle peut créer des vocations. Moi, maintenant, j’ai envie de faire de la politique! Cela m’amuse. Je ne trouve pas cela très difficile en fait! (Rires.) Ce sont des hommes, ils ne viennent pas tous de grandes écoles. J’espère que la série va intriguer les gens ou leur donner envie d’un peu plus suivre la politique, de vouloir la comprendre. Le problème, c’est que puisque nous sommes arrosés en permanence par les chaînes d’info en continu, on n’a plus le temps de suivre. On ne sait plus ce qu’il se passe. Si j’étais président, je supprimerais les chaînes info! Mais aussi, j’offrirais à tous les Français un voyage à l’étranger pour qu’ils aillent partager des moments avec des gens différents. Je pense que le problème en France, c’est qu’on ne sait plus regarder celui qui différent, qui a des coutumes différentes, qui a une façon de s’habiller différente.

Êtes-vous amateur de série télé?
Pas du tout! Je regarde très peu la télé. À part les chaînes d’info en continu! (Rires.) En rentrant le soir, je n’ai pas le temps. Il faut étudier les textes. Et il faut dormir!

“Plus belle la vie” bat des records !

La série de France 3 est la plus regardée en streaming.

Les habitants du Mistral ont la cote en France. @Reporters.

Les habitants du Mistral ont la cote en France. @Reporters.

Quand les internautes français choisissent leur ordinateur ou leur tablette pour regarder une série en streaming, vers quel programme se tournent-ils? Vers une série américaine? Pas du tout! C’est la série “Plus belle la vie” qui est la plus regardée en streaming en France. Étonnamment, les habitants du Mistral sont plus populaires que la série “Game of Thrones” qui arrive en seconde position. Le public qui apprécie regarder ses séries préférées sur la toile consomme également des épisodes de “Grey’s Anatomy”.

Dans la catégorie des séries les plus téléchargées, la tendance est différente. L’étude menée par Hadopi montre que “Game of Thrones” conserve son titre de série la plus téléchargée ! Elle devance “Grey’s Anatomy” et “Pretty Little Liar”.