Le nouveau “Dr House”

La série “Good Doctor” débarque sur La Une et sur TF1

Freddie Higmore incarne Shaun Murphy. @Reporters.

Freddie Higmore incarne Shaun Murphy. @Reporters.

Genre incontournable de la série télé, l’univers des programmes médicaux s’enrichit d’une nouvelle venue : « Good Doctor ». Mélange de Grey’s Anatomy avec une touche de « Mac Gyver » sans oublier « Docteur House », le divertissement débarque sur La Une mais aussi sur TF1. Sous des airs d’adolescent chétif, Shaun Murphy est un brillant chirurgien. Le jeune homme n’est cependant pas un médecin comme les autres. Autiste, souffrant du syndrome d’Asperger, si Shaun présente des capacités professionnelles hors du commun, il a cependant plus de difficultés à gérer les échanges avec ses confrères. N’ayant aucun filtre, il se permet de parler avec une franchise déconcertante à ceux qui croisent sa route. Petit génie de la médecine qui a retenu tous ses cours par cœur – ce qui ne pas sans rappeler le personnage de Mike Ross dans « Suits », le docteur Shaun Murphy est embauché dans la clinique San José en Californie. Son arrivée au sein de l’établissement ne se fait pas sans encombre, certains des participants du conseil d’administration ne comprenant pas l’engagement de ce docteur atteint d’autisme. Shaun peut cependant compter sur le soutien inconditionnel du directeur de l’hôpital, le docteur Aaron Glassman, qui connaît le jeune homme depuis son adolescence. Une adolescence marquée par de nombreux traumatismes que les téléspectateurs découvriront sous forme de flash-back au fil des épisodes. Si les différents cas traités par le docteur Murphy rythment la série, la personnalité complexe et attachante de Shaun, son enfance mais aussi la naissance de sa vocation pour la médecine s’invitent avec délicatesse dans le scénario.

Evidemment, la personnalité étonnante de Shaun et sa capacité à résoudre des cas médicaux complexes, tout comme sa froideur, lui ont valu dans la presse américaine le surnom de nouveau « Dr House ». Un parallèle justifié lorsqu’on sait que la série a été créée par David Shore à qui l’on devait les aventures… de Gregory House ! « Good Doctor » n’est cependant pas une simple copie du programme qui a offert la renommée à Hugh Laurie. Le personnage de Shaun Murphy était bien plus jeune que le médecin aux méthodes peu orthodoxes qui ne savait se déplacer sans une canne. De plus, les interventions de chirurgie sont bien plus importantes que dans « Dr House » qui ne rencontrait ses patients quand leur chambre d’hôpital ou dans des locaux d’examen. Petit clin d’œil à sa série précédente, David Shore s’est permis d’inviter au casting l’un des personnages marquants de « Dr House ». Les téléspectateurs reconnaîtront dans la deuxième saison l’ancienne interprète du docteur Cuddy, Lisa Edelstein. Cette dernière réenfile la blouse blanche pour se glisser dans la peau d’une oncologue travaillant dans le même hôpital que Shaun Murphy.

Ce médecin atypique est incarné avec brio par Freddie Highmore, jeune acteur alors révélé dans « Charlie et la chocolaterie ». Depuis, il a fait ses armes sur les plateaux de tournage et il était notamment le personnage principal de la série « Bates Motel ». A 26 ans et ses traits de poupon, il se glisse avec agilité dans la peau de ce médecin troublant et attachant. « Alors qu’il est si facile de trouver de la négativité dans le monde, Shaun est une personne optimiste, pleine d’espoir », confie son interprète. « Il est agréablement différent et les téléspectateurs qui ont déjà suivi la série se sont ralliés à cette façon de penser positive, au message qu’il renvoie et à ce désir de croire que les gens peuvent être bons. »

Avant de se glisser dans la peau d’un homme souffrant d’autisme, Freddie a tenu à mieux connaître cette maladie. « Avec David Shore, nous avons effectué plusieurs recherches dans la littérature et dans des documentaires. Je me suis aussi inspiré de mon expérience personnelle car je connais des personnes autistes. Nous avions conscience dès le début que Shaun ne pouvait pas représenter toutes les personnes atteintes de ces troubles, nous avons donc essayé de lui bâtir sa propre expérience. L’idée était davantage de définir pourquoi les gens le trouveraient intéressant sans que cela soit forcément lié à son autisme. Il est extrêmement attentif aux moindres détails, ce qui lui confère souvent un diagnostic imparable mais il peut commettre des erreurs ou avoir tort. Ce n’est pas un superhéros. Shaun n’est pas toujours capable de résoudre les problèmes médicaux auxquels il est confronté et peut parfois mettre en péril la vie d’un patient. »

Freddie ne peut évidemment que se réjouir du succès inattendu de la série. La chaîne ABC a commandé une deuxième saison avant même la fin de la première. La première saison ayant été la plus regardée sur la chaîne américaine depuis treize ans. « Je me sens incroyablement chanceux que la série ait interpelé autant de monde », souligne Freddie. « Je serais heureux que ce soit aussi le cas en France. Au-delà de l’autisme, j’espère qu’elle touchera tous ceux qui se sentent différents dans la vie, qui sont victimes de préjudices ou de discriminations au travail, comme Shaun au tout début de l’histoire. » Une série médicale, oui, mais pas seulement…

“Homeland” s’arrêtera bel et bien

La huitième saison sera la dernière

Claire Danes avait déjà annoncé qu'elle ne participerait pas à une saison supplémentaire. @Reporters.

Claire Danes avait déjà annoncé qu’elle ne participerait pas à une saison supplémentaire. @Reporters.

Le public s’en doutait. Après des déclarations du co-créateur de la série Alex Gansa et de l’actrice principale de “Homeland”, Claire Danes, c’est au tour du président de la chaîne de confirmer la nouvelle : la prochaine saison de “Homeland“ marquera la fin de la série. ”Je n’emploierai pas le mot ‘annulation’, a explicité David Nevins ce lundi. Mais Alex Gansa va apporter à “Homeland” la conclusion qu’elle mérite“.

Ce dernier avait déjà confié au Hollywood Reporter plus tôt cette année qu’il ne continuerait pas l’aventure. “Ce sera ma dernière année, révélait Alex Gansa. Je ne peux pas parler pour les acteurs, Claire [Danes] ou Mandy [Patinkin], mais ce sera ma dernière année et le scénario sera conçu pour que l’histoire se termine après huit saisons. Si Showtime, la Fox, Claire et Mandy veulent prolonger la série, c’est leur décision, et nous laisserons de la place pour que cela puisse se passer“. Mais Claire Danes avait mis fin aux rumeurs quelques mois plus tard, confirmant qu’elle aussi, allait quitter le show en 2019.

Victoria Abril met les choses au point

Elle revient sur son départ de “Clem”

Victoria Abril a été... virée. @Reporters.

Victoria Abril a été… virée. @Reporters.

En juin dernier, c’est sur les réseaux sociaux que Victoria Abril annonçait son départ de la série “Clem”. Son départ ne signifiant pas cependant pour autant l’arrêt de la série de TF1. Dans une interview accordée récemment à Télé 7 Jours, celle qui jouait Caro, la maman de Clem, a tenu à revenir sur son départ. «Que les choses soient claires, je n’ai pas décidé de quitter la série», affirme-t-elle. «La production souhaitait la reformater et les scénaristes n’avaient plus trop d’inspiration pour Caro». Victoria Abril a gentiment été remerciée après avoir joué pendant plus de sept ans dans la production française.

De “Friends” à “Will & Grace”

David Schwimmer sera dans la saison 10

David jouait Ross dans "Friends". @Reporters.

David jouait Ross dans “Friends”. @Reporters.

Interprète de Ross dans “Friends, David Schwimmer va faire son retour sur NBC. Après avoir fait les beaux jours de la chaîne entre 1994 et 2004 avec “Friends“, l’acteur y sera de nouveau en octobre, ayant décroché un rôle récurrent dans la dixième saison de “Will & Grace“. La série est réapparue en 2017 après onze ans d’absence alors qu’elle avait fait ses adieux en 2006 : la saison neuf a su conquérir son public une nouvelle fois, les spectateurs retrouvant l’emblématique quatuor de la sitcom comme ils l’avaient laissé : Debra Messing, Eric McCormack, Sean Hayes et Megan Mullally.

Suite au succès public et critique de ce revival (cinq nominations aux Emmy Awards), NBC annonçait avoir commandé deux saisons supplémentaires. La première des deux arrivant dans deux mois sur la chaîne, de nombreuses informations commencent à s’ébruiter. Parmi elles, l’arrivée de David Schimmer qui jouera le nouveau petit ami de Grace Adler (Debra Messing), croit savoir Deadline.

La saison deux du revival de “Will & Grace” sera composé de 18 épisodes, disponibles à partir du 4 octobre 2018 sur NBC.

“The Big Bang Theory” prolongée ?

La série pourrait avoir une treizième saison

La série à succès pourrait continuer... @Reporters.

La série à succès pourrait continuer… @Reporters.

The Big Bang Theory“ pourrait être de retour pour une treizième saison. Lors d’une rencontre devant la presse dimanche à l’occasion des Television Critics Association (TCA), le chef de CBS Entertainment a révélé que sa société et Warner Bros. Television, qui produit la série, se demandent déjà s’ils vont renouveler “The Big Bang Theory“ pour une saison supplémentaire alors que la douzième sera diffusée le 24 septembre prochain sur CBS aux Etats-Unis.

“On ne pense pas que ce sera la dernière année, a déclaré Kelly Kahl selon des propos rapportés par Variety. Nous discutons avec Warner Bros pour qu’il y ait une nouvelle saison. Warner Bros n’a pas voulu confirmer l’information.

Dans le même temps, Johnny Galecki (qui joue Leonard Hofstadter) a confié que le tournage de la saison 12 allait reprendre en janvier et qu’il ne serait pas contre que le show se termine définitivement à cette occasion. “De toutes façons, nous allons tous être tristes quand ce jour arrivera. Mais je crois que tout le monde trouve que la saison 12 est un bon moment pour rentrer chez nous et voir nos familles“.

Deux petits nouveaux dans “The Crown”

Le prince Charles et la Reine Mère ont trouvé leur interprète

Voilà la Reine Mère ! @Reporters.

Voilà la Reine Mère ! @Reporters.

Actuellement en cours de tournage, la troisième saison de “The Crown” va s’enrichir de deux nouveaux acteurs. Ce sont Josh O’Connor et Marion Bailey qui ont été choisis pour jouer le prince Charles et de la Reine Mère. Ils donneront la réplique à Olivia Colman et Helena Bonham Carter.

Longue vie à “The Crown“. La série historique de Netflix sur la famille royale britannique continue de dévoiler ses nouveaux acteurs pour les saisons 3 et 4 alors que le tournage est déjà lancé. Après l’arrivée d’Olivia Colman, Helena Bonham Carter et Ben Daniels, c’est au tour de Josh O’Connor et de Marion Bailey de rejoindre les joyaux de la couronne.

 

Cameron Black est l’illusionniste

Une nouvelle série sur la magie est diffusée sur TF1 et La Deux

Le David Copperfield du petit écran ! @Reporters.

Le David Copperfield du petit écran ! @Reporters.

La carrière de la superstar de la magie, Cameron Black, est brutalement ruinée suite à un scandale. Mais très vite, le magicien retombe sur ses pattes. Il va mettre son talent à la disposition du FBI. En tant que consultant, l’illusionniste va utiliser tous les tours qu’il connaît, et même en inventer de nouveaux, pour aider le gouvernement américain à attraper des truands et à résoudre des crimes mystérieux. Au sein du Bureau Fédéral d’Investigation, Cameron Black fera équipe avec Kay. Évidemment, elle voit l’arrivée de cet homme de spectacle au sein de son équipe avec scepticisme. Très vite pourtant, ils vont former un duo de choc des plus complémentaires. C’est Jack Cuttmore-Scott qui a été choisi pour incarner le magicien déchu. Faire de la magie tout en jouant la comédie n’a pas a été un exercice des plus simples.

«Heureusement, j’ai été aidé! Le plus gros challenge était que je fasse semblant d’être très à l’aise avec une matière que j’étais pourtant juste en train d’apprendre! Cela vous demande un effort supplémentaire. J’ai été très chanceux que Francis Menotti, un consultant en magie, ait été à mes côtés tous les jours pour me coacher. Francis est concentré en permanence sur les moniteurs et il regarde les scènes qui sont tournées. Il vérifie que tout fonctionne bien. Souvent, je ne réalise pas moi-même quand un truc ne fonctionne pas car je suis concentrée sur d’autres aspects du scénario. J’ai dû apprendre à faire confiance à quelqu’un qui est tout le temps derrière moi. Heureusement, après quelques jours d’entraînement, j’ai été capable de jouer en tant qu’acteur tout en réalisant des tours de magie.»

Depuis, l’acteur a acquis une certaine dextérité! Invité dans diverses émissions américaines pour parler de la série Cameron Black: l’illusionniste dont le titre original est Deception, Jack n’a pas hésité à faire en direct quelques tours de magie plutôt réussis. S’il est encore loin du niveau de David Copperfield, le comédien de 31 ans montre qu’il a pris ce rôle très à cœur! L’apprentissage de la magie lui a cependant demandé énormément d’implication. «Une fois que vous avez appris un tour, vous vous demandez pourquoi il était si compliqué à faire avant. Vous oubliez en quelque sorte que cela vous a pris des mois de pratique. Chaque semaine, j’essaie d’apprendre de nouveaux tours. Parfois, je pense pendant des jours et des jours que je ne serai jamais capable de le faire. Et puis, hop, j’y arrive et c’est génial! Mais c’est parfois compliqué!»

Outre la magie, il y a un autre élément que Jack Cuttmore-Scott a dû apprendre pour ce rôle: l’accent américain. Britannique, il devait absolument s’exprimer en anglais sans une seule pointe d’accent british pour que son personnage de magicien américain soit crédible. «Heureusement, une de mes anciennes colocataires m’avait déjà appris à parler avec l’accent américain. Mais cela m’a pris plus de dix ans avant de pouvoir parler sans trahir mes origines anglaises!»

 

Mariska Hargitay, 20 ans dans la même série !

L’actrice revient sur le rôle qu’elle incarne dans la série “New York, unité spéciale”

Mariska joue Olivia Benson depuis deux décennies. @Reporters.

Mariska joue Olivia Benson depuis deux décennies. @Reporters.

Depuis le 20 septembre 1999, Mariska Hargitay incarne Olivia Benson dans la série policière Law & Order, mieux connue en France et en Belgique sous le nom de New York, unité spéciale, diffusée sur RTL-TVI et TF1. Elle y joue l’une des enquêtrices de ce service spécialisé dans les crimes sexuels. Si son personnage est très carré et peu souriant, dans la vie, Mariska en est l’opposée. Présente au dernier Festival de Monte-Carlo pour fêter les 20 ans de la série en compagnie de Dick Wolf, le créateur du programme, l’actrice de 54 ans a montré qu’elle était bien plus joviale et chaleureuse qu’Olivia.

Après 20 ans de tournage, avez-vous toujours le trac avant de monter sur le plateau?

C’est intéressant, parce qu’on me demande souvent si je suis toujours un peu nerveuse avant de tourner certaines scènes. Je dois répondre que oui et que je suis même reconnaissante d’avoir toujours le trac. Certaines scènes de kidnapping et de prise d’otages sont difficiles, mais je veux faire mon job du mieux possible. Lorsque je suis à fond dans la scène et quand le directeur artistique est content, c’est un tel soulagement de l’avoir réussie et ne pas à avoir à la recommencer! C’est fait, et j’ai le sentiment alors d’avoir atteint le sommet d’une montagne. Réussir ces scènes difficiles est une vraie libération. Il y a eu une fois où j’étais capturée et gardée prisonnière dans une prison, et j’ai vomi après ce tournage. Il fallait que j’évacue tout ce que je portais en moi. C’était difficile, un personnage me malmenait et c’était effrayant physiquement et mentalement.

Quand vous avez fini de tourner une scène difficile, est-ce compliqué laisser ces sensations derrière vous?

Oui, j’arrive à laisser tout cela derrière moi, mais certaines problématiques abordées dans la série ont fait que je me suis investie dans différentes associations. Je suis très engagée pour la défense des victimes d’agressions sexuelles. Ce rôle m’a permis d’être sur le devant de la scène et je profite de ma notoriété pour sensibiliser le public aux violences faites aux femmes.

Qu’avez-vous aimé dans votre personnage que vous avez découvert dans le script il y a 20 ans?

Oh, tellement de choses, mais surtout que Dick Wolf l’avait écrit (rires.) Au-delà de cela, j’ai aimé la complexité de ce personnage, son intensité, son pouvoir et ce qu’il implique pour elle, ses blessures, ses cassures, ses fêlures, sa force et sa vulnérabilité tout à la fois, toutes ces caractéristiques qui en font un personnage dans lequel je me retrouve aussi énormément. Ses pulsions pour la justice et l’amour pour sa mère, tout est là dans le premier script! Je l’ai lu avec Dick et il prenait des notes quand je le lisais. Je dois dire que c’est un directeur artistique tellement talentueux que je pouvais jouer mon personnage sans être nerveuse. Nous avons ressenti une réelle synergie dès le départ.

Votre personnage est une icône féministe moderne dans sa carrière mais aussi dans sa vie privée, ayant notamment eu le courage d’adopter en tant que mère célibataire. Elle a traversé beaucoup de difficultés. Pensez-vous que le bonheur peut survenir après une tragédie?

Oui, je le pense, je le sais! Je l’ai vécu. Olivia Benson était féministe déjà il y a 20 ans. Je suis moi-même une personne forte et j’ai été éduquée à être forte comme mon père. J’ai cette phrase qui me guide: «Ressens ta peur et fonce». Olivia est une lionne, elle pense aux survivants, aux victimes. Olivia a des peines, sur ce qu’elle est, sur ses origines, sur la tragédie de sa naissance. Elle se pose ces questions: pourquoi est-elle dans la police, pourquoi est-elle parfois violente elle-même? Elle continue malgré tout à avoir de l’espoir. Sa vulnérabilité est son plus grand pouvoir. J’essaie de vivre comme ça aussi.

Qu’est-ce qui vous surprend encore?

Tellement de choses. Je pense que ce qui est encore une surprise, ce sont les statistiques d’agressions sexuelles faites aux femmes. Ce show m’a changé en tant que personne et m’a transformée accidentellement en activiste féministe. Quand Dick m’a engagée pour jouer ce rôle, je lui ai été reconnaissante d’être capable par ce biais d’apporter du changement dans le monde.

Cela fait 20 ans que vous incarnez ce rôle, seriez-vous prête à le jouer 20 ans de plus?

Je vis d’une année à l’autre. J’essaie d’être en accord avec moi-même et je me suis dit que je continuerai tant que la série m’inspire et que ça m’épanouit sur un plan personnel. Il y a des moments où je me suis dit que j’approchais de la fin, qu’il était peut-être temps que j’en finisse avec tout cela, mais finalement nous avons commencé à tourner la seizième saison et j’ai adoré le scénario. Puis, quand nous avons entamé la 17e saison, le niveau était encore plus élevé. J’ai pris tellement de plaisir et j’avais encore des défis à relever en tant qu’actrice que j’ai eu envie de continuer. Et puis, je suis montée en grade, passant de sergent à lieutenant. Même si la 18e saison était un peu bancale pour moi, la 19e s’est révélée être pour moi la meilleure année! C’est toujours très surprenant quand vous avez tourné une excellente saison car vous vous dites que les scénaristes ne pourront pas faire mieux. Finalement, ils arrivent toujours à vous surprendre, à faire évoluer les personnages. En me faisant devenir mère, ils m’ont permis de jouer sur de nouveaux thèmes comme celui de trouver l’équilibre entre la maternité et le leadership. Cela a été incroyablement enthousiasmant à jouer. Je ne pourrais pas vivre une situation professionnelle plus épanouissante que celle-ci.

Après 20 ans, avez-vous une astuce pour passer de Mariska à Olivia en un clin d’œil?

Comme vous pouvez le voir, je suis très différente d’elle, je souris beaucoup plus! Vous n’imaginez pas le pouvoir que peut avoir une garde-robe sur votre ressenti. J’aime rire et plaisanter, Olivia n’est pas comme ça. Quand j’enfile les vêtements de tournage, il y a quelque chose qui se passe en moi, je me mets en mode commandement. Je prends ce visage plus fermé. C’est presque un réflexe pavlovien. Mais cela fait plus de 10.000 heures que je joue Olivia donc c’est devenu très simple de me fondre en elle.

 

Omar Sy sera Arsène Lupin

L’acteur français va jouer pour Netflix

Omar Sy en cambrioleur ! @Reporters.

Omar Sy en cambrioleur ! @Reporters.

Netflix va produire une nouvelle série française dédiée à Arsène Lupin. Et c’est Omar Sy qui a décroché le rôle principal.

C’est sur Twitter que la plateforme de production de contenus audiovisuels a fait par de la nouvelle de façon originale. “Salut, ça te dirait de jouer Arsène Lupin dans une série Netflix?”, a envoyé le compte officiel de Netflix à Omar Sy. Ce dernier répondant par un smiley à la requête !

Aucune information sur ce projet tournant autour du gentleman cambrioleur n’a encore été annoncée.

“Downton Abbey”, place au film !

Le tournage débute cet été

Un retour très attendu. @Instagram

Un retour très attendu. @Instagram

Longtemps annoncé, le retour de la série “Dowton Abbey” va enfin avoir lieu! Mais c’est sous la forme d’un long métrage que le créateur de la série, Julian Fellowes, a choisi d’écrire un scénario. La famille Crawley et ses gens de maison ont droit à un retour en grandes pompes : sur grand écran.

Le tournage du film adapté de la célèbre série britannique débutera dans quelques jours. Et c’est le compte Instagram de la série qui l’a annoncé. Sous la photographie d’un plateau tenu par un maître d’hôtel, on peut lire : “Bienvenue à Downton Abbey ! Nous somme ravis de nous annoncer que #DowtonAbbey arrive sur grand écran. Le tournage du film débute cet été.” Sur le carton, il est inscrit : “Nous vous invitions cordialement au retour de Downton Abbey – Seulement dans les cinémas“.

Michelle Dockery, l’une des actrices principales de la série, s’est empressée de commenter la nouvelle : ”Le secret est dévoilé… Ravie d’annoncer que #DowntonAbbey va débarquer sur grand écran. Le tournage commence cet été“.