On se demande comment il fait.  Même quand il choisit de s’exprimer par l’écriture, Michaël Vendetta réussit à avoir des mots avec la presse. 

En cause, les chiffres de vente de sa récente autobiographie.  Oui, des mémoires à 24 ans.  Avec rien que des mots et pas un seul dessin à colorier.  On ne se doutait pas que l’inventeur de la bogossitude avait eu une vie à ce point passionnante.  Reste que l’opus ne fait pas polémique que par sa qualité littéraire, pourtant indiscutable.  Le bouquin est d’une nullité affligeante.  Non, le problème est que le site Toutelatélé.com avance que le livre, diffusé depuis le 1er juillet dernier, s’est vendu à seulement 604 exemplaires.  Même le recueil de poésie de John – Secret Story 3 – a fait mieux.  Une allégation que le trublion de la Ferme rejette avec la dernière énergie.  Selon ce dernier, il aurait déjà écoulé pas moins de 5.099 exemplaires.  Encore faut-il savoir s’il parle de 5.099 exemplaires achetés par les librairies ou du même nombre de livres acquis en monnaie sonnante et trébuchante par des clients lambda.  Alors, 604 selon Greg Basso ou 5.099 selon Moumoute et Pumba ?  Ce qui est sûr c’est qu’avec l’ami Vendetta, bouquin ou pas, on n’est pas au bout de nos maux.