Tandis qu’Astrid débarque à la villa, Julie se découvre une vocation de chanteuse et Monia n’en finit pas de déchanter.

Il paraît que les chiffres d’audience des Anges de la Téléréalité 2 sont plutôt bons mais NRJ12 ferait n’importe quoi pour les gonfler encore. ©NRJ12

La quotidienne de hier démarre sur l’arrivée à la villa d’Astrid, aussitôt rebaptisée « La Crevette » par Monia.  Parce que, à l’instar de ce petit crustacé dont nous sommes tout particulièrement friands, « Tu jettes la tête, il n’y a que le corps qui est bon ».  Bien vu.  Et c’est vrai qu’il ne faut pas plus d’une heure à la miss – encore plus décérébrée que dans nos souvenirs mais est-ce possible ? – pour se mettre l’entièreté de la population féminine de la villa à dos.  Sacrée Astrid, va.   Mais la jeune femme qui n’est pas qu’un « physique » – elle y tient beaucoup – n’est pas la seule à débarquer à Miami.  Dominique-Damien Réhel, l’adjudant au grand coeur de Génération Mannequin, pousse la porte de la villa, pour la plus grande joie de son poulain Marvin.  Il convainc les Anges de monter un petit spectacle sur une chanson de Lady Gaga.  Monia, Sofiane, Loana et Julie prennent la direction du studio de Johnny Williams, le grand producteur américain qui parle Français comme vous et moi, pour enregistrer les « vocals » dudit spectacle.  Mais, pas de chance, Julie vole la vedette à Monia et se découvre une vraie vocation de chanteuse.  De son côté, comme d’hab’, Monia ne bronche pas.  What for ?