Mounia n’assure pas auprès de Coolio et Senna choisit Caroline pour figurer dans son clip.  Que des fausses notes dans la quotidienne de hier.

Daniela est d’avis que Senna, « ce n’est pas Enrique Iglesias ». Une vraie douche froide pour l'interprète de "Clap Your Hands". ©NRJ12

Les trois bombes de la maison – Daniela, Caroline et Julie – se rendent à un casting surprise.  Surprise, c’est le mot, puisqu’elles sont accueillies par Senna.  Ce dernier leur raconte qu’il a signé avec une grôôsse boîte de prod’ américaine – Hé !  Y’a pas écrit bécasse ! – et qu’il est venu à Miami pour y tourner le clip de son premier single, « Clap Your Hands ».  Il propose de « caster » l’une des filles pour apparaître à ses côtes.  Il leur fait écouter sa chanson.  Daniela est enthousiaste : « Il y a des trucs tellement plus pourris que ça qui marchent ».  Décidément, un modèle de tact, cette Brésilienne.  On comprend pourquoi le garçon finit par choisir Caroline.  Pendant ce temps-là, à la villa, Lone sonne à la porte.  C’est Marvin qui va ouvrir, faisant taire une bonne fois pour toutes les mauvaises langues qui s’interrogent sur l’utilité de sa présence au sein de l’émission.  Le producteur vient chercher Monia pour enregistrer sa chanson.  Professionnelle, la jeune femme ne s’est même pas donné la peine d’apprendre les paroles.  Pas sûr qu’on tienne le tube de l’année.  La preuve ?  Lone est persuadé que « la chanson est très forte ».  Vivement qu’il produise un vrai tube et qu’il ait les sous pour s’acheter un sonotone.  Sinon, Fabrice propose à Daniela et Jon de participer au le casting d’un film dont les protagonistes sont censés parler Anglais avec un accent Français.  Waouw, quelle coïncidence !  Caroline décide de taper l’incruste sur le casting, au grand dam de Daniela.  La quotidienne se conclut sur Loana, qui cuisine un repas diététique pour les anges.  Elle reçoit les encouragements de tous, y compris de Marvin qui n’hésite pas à déclarer : « Je suis content de t’avoir fait ta connaissance ».  Comment dit-on dans ces cas-là ?  Ah oui, un ange passe.