Benjamin Castaldi a beau clamer son envie de faire autre chose que de la téléréalité, il reste cantonné à ce genre oh combien lucratif.  Ainsi en a décidé la ménagère de moins de cinquante ans.

Benji a bien essayé de se reconvertir au cinéma. Mais, dans Men In Black 3, il se fait descendre à la vingt-cinquième seconde par un alien qui n’a pas apprécié d’être recalé au casting de Carré Viiip. ©Reporters

Pas une interview où Benji n’y aille de son couplet.  La téléréalité, c’est bel et bien mais il pourrait faire tellement mieux. Il y a quelque mois encore: « Si on me donnait carte blanche, je prendrais volontiers l’antenne, tous les soirs dix minutes avant le JT de 20 heures, pour recevoir Stallone, Eric Besson ou le mari de Véronique Courjault.  Je pourrais en surprendre plus d’un ! »  Sauf que, pas de chance, Tf1 a bien l’intention de le cantonner à ce genre de divertissements.  La preuve en est que, selon Télé 2 Semaines, le garçon serait sur le point de tourner le pilote d’un nouveau jeu axé sur la téléréalité.  Il s’agit d’une émission US baptisée « Stuck in the game ».  En gros, « Prisonnier du jeu ».  Le principe en est tout simple.  Cinq candidats sont tenus au secret d’un plateau télé.  Pour s’en échapper et, cerise sur le gâteau, rafler quelques sous au passage, ils doivent éliminer leurs adversaires au cours d’épreuves façon « Questions pour un champion », voire bien pire si affinités.  Si le pilote s’avère convaincant, le jeu pourrait très bientôt venir agrémenter les fins d’après-midi sur Tf1.  Un jeu où les candidats essayent désespérément d’échapper à l’univers de la téléréalité ?  On comprend mieux comment le concept a pu séduire Castaldi.