Hier soir, le côté bon élève de Marina D’Amico, qui pourtant partait favorite, n’a pas réussi à lui faire gagner la finale.  C’est Matthew et son charisme qui ont remporté la partie.

Le jury d’X Factor va vraiment nous manquer. Pour s’endormir le soir, ses commentaires étaient encore plus efficaces qu’une petite tisane. ©M6

Le prime de hier, le dernier de la saison, n’a pas vraiment été un point d’orgue mais, quand même, il s’est déroulé de manière plutôt agréable.  Comme de bien entendu, on a eu droit aux incontournables moments d’émotions, paroles de supporters, bêtisiers et même un quiz.  Sinon, beaucoup de choses étaient pareilles à ce qu’elles avaient été les semaines dernières.  Inexplicable complaisance du jury, grosses difficultés pour Marina D’Amico à sortir de son rôle de bonne élève et Matthew Raymond-Barker prêt à mouiller sa chemise pour l’emporter.  Mais la vraie surprise est venue – non de la présence de Beyoncé, des prestations absolument bluffantes de talent et de délicatesse de Bruno Mars ou de l’indigence renouvelée de l’Anglais de Sandrine Corman – mais bien des bonnes blagues de Marina d’Amico.  « L’ovni tender » ou « L’ovni True », voire Bruno Mars censé épouser Avril Lavigne.  Mieux que Liane Foly.  Et c’est tant mieux pour elle, puisque pour sa grande carrière de chanteuse, c’est râpé.  Au final, c’est Matthew qui l’emporte et qui livre, pour la deuxième fois, une étonnante version de « Vivre ou Survivre » de Balavoine.  Une chanson qui devrait faire l’objet d’un premier single.  C’est vrai qu’avec un titre comme celui-là, c’était couru d’avance.  Pas sûr, cependant, qu’il séduise ceux qui ont réussi à survivre à l’ennui suscité par le pauvre niveau de cette deuxième saison d’X Factor.